Pour Lyon

Visuel détail
Logo groupe politique Pour Lyon
Accroche détaillée

Expression du groupe politique "Pour Lyon"

Contenu
Contenu

Expression du lundi 20 juin 2022 - Au fil de Lyon, numéro d'été 2022

Entre la mi-avril et la mi-mai, quatre femmes et une fillette de 10 ans ont été tuées dans le Rhône. Ce triste constat rappelle, qu’en dépit du travail considérable effectué par les services de police, de gendarmerie, de la justice et de la santé comme par les associations, la lutte contre ce fléau ne doit pas faiblir.

Tous sont d’ailleurs unanimes. Les lacunes résident encore trop souvent dans la prévention et l’appréciation du danger d’une part et dans l’impunité dont bénéficient les coupables d’autre part.

En dépit de progrès indéniables, un effort supplémentaire dans la formation des forces de l’ordre et des services médicaux est nécessaire, mais aussi l’accompagnement des auteurs de violences pour éviter la récidive.

Ce volet préventif doit également s’accompagner de peines plus dissuasives. Les acteurs associatifs s’accordent à dire que trop souvent, les conjoints ou ex-conjoints responsables d’agressions s’en tirent par des sursis ou des rappels à la loi. Le renforcement engagé de la politique du Parquet de Lyon est une excellente nouvelle. Cependant, il gagnerait à être poussé encore plus loin.

Dans ce contexte, le groupe « Pour Lyon » relaie donc l’appel des associations et des habitants en faveur de mesures fortes. Il sollicite aussi une mobilisation et une vigilance collectives pour assurer un meilleur repérage des situations à risques.

Yann Cucherat, président du groupe Pour Lyon

Titre
Archives expressions 2020, 2021 et 2022
Contenu

Expression du lundi 4 avril 2022 - Au fil de Lyon, numéro de printemps 2022

Dans quelques jours, nous aurons la possibilité d’élire la prochaine ou le prochain Président de la République. Cet évènement ouvre, avec les élections législatives qui suivront peu après, une séquence d’expression citoyenne.

Le groupe « Pour Lyon » profite de cette occasion pour réaffirmer son attachement à la démocratie, à nos institutions républicaines et au dialogue entre toutes et tous sans distinction selon le genre, la couleur de peau, l’origine, la sensibilité politique ou religieuse.

Un tel plaidoyer peut paraître futile. L’actualité nous rappelle crument qu’il est nécessaire.

Nos élues et nos élus – ces femmes et ces hommes ayant pour mission de s’investir pour nos concitoyens - sont attaqués jusque dans l’agglomération lyonnaise : le 17 février dernier, le Maire de Grigny, Xavier Odo, un élu et deux agents municipaux étaient molestés.

En Ukraine, la guerre se poursuit car le peuple ukrainien refuse qu’un dictateur autoritaire ne remette en cause sa souveraineté et sa culture ou qu’il n’accapare ses ressources.

Dans quelques jours, nous aurons la possibilité d’élire la prochaine ou le prochain Président de la République. Profitons-en. La démocratie est précieuse et elle est fragile. Dans ce contexte, nous invitons tous les électeurs et tous les élus, à Lyon comme ailleurs, à donner l’exemple d’une vie démocratique saine.

 

Expression du lundi 17 janvier 2022 - Au fil de Lyon, numéro d'hiver 2022

Stop au harcèlement de rue

Le harcèlement "sexuel" ne se limite pas à la sphère privée ou professionnelle, il se trouve aussi dans l’espace public. C’est ce que l’on appelle aussi le harcèlement de rue.

On entend par harcèlement de rue, les comportements intimidants, insistants, irrespectueux, humiliants, menaçants ou encore insultants adressés aux personnes en raison de leur genre, leur orientation sexuelle, couleur de peau ou situation de handicap.

En 2020, un sondage IPSOS révèle que 81 % des femmes en France ont déjà été victimes de harcèlement sexuel dans les lieux publics.

Une autre étude révèle que 25 % des femmes de 18 à 29 ans ont peur dans la rue. 40 % des femmes renoncent à fréquenter des lieux publics à la suite de manifestation du sexisme.

L’espace public appartient à tout le monde. Or, certains quartiers de notre ville sont désertés par les femmes. Elles ne s’y sentent pas en sécurité, ou peut être leur fait-on sentir qu’elles n’y ont pas leur place.

Le harcèlement de rue finit par faire partie du quotidien de certaines jeunes femmes ou jeunes filles, on constate parfois un sentiment de fatalisme ou d’impuissance face au phénomène.

Cette situation n’est pas acceptable.

C’est notre rôle en tant qu’élu, de protéger, de faire de la prévention, de former les personnels en lien avec le sujet et d’aménager l’espace public de façon à créer un sentiment de sécurité.

La Ville de Lyon doit donc s’investir sérieusement pour lutter contre ce phénomène et mettre en place des actions très concrètes.

Yann CUCHERAT, président du groupe Pour Lyon

Expression du lundi 17 janvier 2022 - Supplément numéro hiver 2022 : chroniques d'une ville qui change

Où va Lyon ?

Trois problématiques graves sont en train d’obérer la qualité de vie à Lyon.

C’est d’abord une insécurité qui grandit dans tous nos quartiers. Si les forces de sécurité nationale ont mené une opération coup de poing à la Guillotière, cela ne règle pas tout. Tant que la municipalité laissera s’installer des squats, tant qu’elle refusera d’investir dans la vidéoprotection l’insécurité continuera à se développer dans notre ville.

Il y a ensuite l’impossibilité croissante à se déplacer dans Lyon et la Métropole. Aujourd’hui la municipalité et le Grand Lyon suppriment chaque jour un peu plus de voies de circulation. D’où des bouchons comme on n’en avait jamais vu à Lyon, avec la pollution de l’air qu’ils entrainent.

Et ce n’est pas, troisième problème, la politique du logement qui va améliorer la situation. Leur construction a diminué de moitié dans la Métropole. Les Lyonnais sont donc de plus en plus contraints de se loger dans la 3e couronne et donc de venir à Lyon en voiture. Cherchez l’erreur !

Assez donc de dogmatisme. Il est temps de revenir à la réalité !

Yann Cucherat, président du groupe Pour Lyon

 

Expression du lundi 27 septembre 2021

Les enjeux d’une rentrée

Pour cette deuxième année de mandat, nous continuons à être totalement investis pour garantir aux Lyonnaises et aux Lyonnais le meilleur cadre de vie possible.

En effet, après une année difficile marquée par la pandémie de Covid-19 les enjeux sont de taille.

Des pans entiers de l’économie lyonnaise ont été paralysés par cette crise et il convient de redynamiser notre ville en exigeant que des mesures fortes soient prises en matière de développement économique et de formation afin de garantir l’emploi.

Si nous sommes inquiets pour notre économie, nous le sommes aussi concernant une politique du logement à l’abandon. Il devient difficile de se loger à Lyon tant pour les familles que pour les jeunes, et chacun peut constater que depuis l’arrivée de la nouvelle majorité la construction s’effondre, conduisant à l’installation de nombreux Lyonnais en troisième couronne avec son cortège de difficultés sur le plan des déplacements.

Alors que l’heure est à l’amélioration des transports en commun, et en particulier à la perspective d’une ligne « E » de métro reliant Bellecour à Francheville, les Verts veulent imposer un télécabine de Francheville à Gerland.

Nous avons donc à cœur de répondre aux défis climatiques sans pour autant renoncer à la construction d’une métropole attractive et moderne, les solutions apportées par la nouvelle majorité laissant craindre un avenir ne tenant plus compte des besoins des populations.

Yann CUCHERAT, président du groupe Pour Lyon

Expression du lundi 28 juin 2021

Pour une ville agréable, sûre et rayonnante
Représentant une opposition centriste énergique, équilibrée et innovante, le groupe Pour Lyon s'engage au quotidien pour préserver la qualité de vie au sein de notre ville.

Après un an, les orientations prises par la majorité nous inquiètent.

Si nous partageons la nécessité d'accélérer la transition écologique, nous sommes préoccupés par le manque d'action et de moyens pour répondre aux enjeux de sécurité. La situation se dégrade rapidement dans de nombreux quartiers et nous partageons l'exaspération de nos concitoyens. Les signaux faibles renvoyés par le maire sont désastreux et malheureusement installent durablement un climat d'insécurité.

Nous sommes également extrêmement inquiets de la gestion financière de notre municipalité. Grâce à une gestion saine, Lyon a pu relever les défis qu'imposait la crise sanitaire. Le Maire de Lyon, sans souci des répercussions, prévoit 1,2 milliard d'investissement et endette pour cela fortement notre collectivité. Il procède en parallèle à une politique d'augmentation de postes municipaux. Dans cette période d'incertitude, cette insouciance budgétaire fait craindre le pire pour notre ville. Comment faire face à l'avenir à une nouvelle crise? Comment assumer les investissements couplés aux recrutements massifs envisagés? Nul doute que c'est l'augmentation des impôts qui viendra répondre à cette irresponsabilité de l'équipe municipale. Nous ne pouvons l'admettre. 

Rejoignez notre action sur inventer-demain-lyon.com

Président : Yann Cucherat

 

Expression du lundi 29 mars 2021

Une ville équilibrée aux atouts préservés
Représentant une opposition centriste énergique et constructive, le groupe Pour Lyon travaille au quotidien pour préserver la qualité de vie au sein de notre ville. 8 mois que le nouvel exécutif est en place et donne des leçons de morale. On constate déjà un dérapage budgétaire sans précédent grevant les finances de la Ville. Le choix assumé et irresponsable du Maire et de sa majorité hypothèque l’avenir des Lyonnais. D’une saine gestion
budgétaire, nous passons à un endettement massif. C’est fatalement nos impôts qui augmenteront dans une période économique difficile pour tous.
Autre point d’inquiétude, l’enjeu de la sécurité. Appelée de nos voeux depuis l’été, il a fallu 6 mois pour organiser la 1re commission générale « sécurité et tranquillité publique » rassemblant les élus, le préfet et le procureur. La sécurité est la 1re des libertés, elle n’est pas négociable. Il est urgent d’agir. Au conseil municipal, nous portons des projets d’avenir comme la construction de la ligne de métro E qui n’aurait jamais dû être remise en question, nous déposons des amendements, par exemple, pour favoriser l’implantation de bornes de rechargement des véhicules
électriques. Nous proposons sans cesse des mesures qui améliorent concrètement la vie des habitants en ne s’enfermant pas dans des positions idéologiques et partisanes. Vos intérêts sont les nôtres, faites entendre votre voix sur inventer-demain-lyon.com.

Pour Lyon
13 rue du Griffon 69001 Lyon
pourlyon69@gmail.com

 

Expression du lundi 16 novembre 2020

Notre groupe « Pour Lyon » a pour seul objectif de continuer à améliorer la qualité de vie quotidienne des Lyonnais en étant une force de proposition constructive dépassant les étiquettes politiques.
Nous serons les garants de l’identité de notre ville et de ses valeurs humanistes qui la rendent si singulière en veillant à ce qu’elle reste une ville chaleureuse, de rencontre, où chacun peut s’y épanouir quel que soit son âge ou sa condition. Lyon doit demeurer dynamique, solidaire, moderne et ouverte sur le monde. Nous protègerons le modèle lyonnais de réussite, celui qui crée des conditions d’attractivité et de rayonnement.
Nous défendrons toujours l’idée d’une ville qui évolue, qui se transforme et qui innove tout en veillant aux enjeux environnementaux et citoyens qui sont les piliers sociétaux des années à venir.
Face au délitement du lien humain, face à l’écart qui se creuse entre les différentes classes sociales, il est primordial de ranimer le désir de vivre ensemble afin de faire société. En ce sens, Lyon doit pouvoir garantir la pleine sécurité à ses habitants, nous y veillerons.
La forte abstention des dernières élections doit nous interroger et nous obliger à changer de modèle. Nous sommes à votre entière écoute et serons vos meilleurs relais afin de construire, ensemble, un avenir meilleur pour Lyon.

Yann Cucherat