Expression des groupes politiques

Visuel détail
Salle du conseil municipal de Lyon - détail table et micros
Accroche détaillée

De la majorité ou de l’opposition, chaque groupe politique du Conseil municipal de la Ville de Lyon dispose d'un espace d'expression.

Contenu
Contenu

 

Les écologistes

Expression du lundi 29 mars 2021

Faire de 2021 l’année de la relance écologique et solidaire
Après une année 2020 marquée par une crise sanitaire et économique sans précédent qui a poussé la Ville de Lyon à agir vite, la municipalité se donne les moyens nécessaires à une année 2021 de relance, écologique et solidaire.

Une municipalité écologiste, qu’est-ce que cela donne ?
Cela fait plus de 8 mois que la Ville de Lyon est gouvernée par une majorité écologiste. Alors, concrètement, qu’est-ce que cela donne ?
Tout d’abord, la Ville de Lyon a pris des mesures fortes concernant la gestion de la crise sanitaire. Dès son arrivée aux responsabilités, la nouvelle majorité a adopté une série de mesures d’urgence en soutien au tissu économique, associatif et culturel local.
Cela sans que la COVID n’altère les objectifs initiaux.
La plantation des 9 vergers urbains, la rationalisation de l’éclairage public, ou encore la piétonisation des abords de dizaines d’écoles sont autant d’exemples de la volonté de la majorité de lutter contre le changement climatique.
Sur le plan des solidarités, la municipalité a très rapidement pris ses responsabilités pour venir en aide aux plus fragiles. Elle a, par exemple, amélioré les conditions d’accueil des sans-abris, en mettant notamment à leur disposition l’auberge de jeunesse du 5e arrondissement.

En 2021, respirons dans une ville apaisée et solidaire !
Après ces premières mesures mises en place sur l’année 2020, la Ville de Lyon continue sur sa lancée pour poursuivre la transition écologique. Ce que nous souhaitons aux Lyonnaises et aux Lyonnais, c’est une année placée sous le signe de l’apaisement, de la fraternité et d’une convivialité retrouvée.
2021 doit être l’année de la relance ! Un nouveau départ pour nos commerces, nos théâtres, nos lieux de vie, nos restaurants, dans un esprit renouvelé pour s’engager tous ensemble dans une relance écologique.
Concrètement, nous agissons pour une ville plus verte où l’on respire enfin ; une ville plus solidaire ; une ville plus proche de ses habitantes et habitants.
La qualité de l’air et la santé de tous et toutes se situent au premier rang de nos priorités.
Pour accompagner cette transition et ne laisser personne sans solutions, les déplacements piétons, les transports en commun, la pratique du vélo, l’autopartage et le covoiturage seront massivement développés et l’acquisition de véhicules propres encouragée.
Les équipements publics lyonnais seront massivement rénovés en privilégiant l’utilisation de matériaux biosourcés et en favorisant l’installation de panneaux photovoltaïques. Tous les nouveaux bâtiments publics seront à conception écologique, passifs ou à énergie positive.
Pour le retour de la nature en ville et dans nos vies, indispensable à la biodiversité et aux îlots de fraîcheur dont nous avons cruellement besoin en été, la ville a aussi prévu un grand plan de végétalisation pour 2021. Le plan « arbre » permettra notamment la plantation de 5 500 arbres cette année.
En 2021, nous continuerons évidemment à accompagner fortement les publics fragilisés par la crise sanitaire. Nous serons au plus près de nos artisans, nos commerçants, nos associations, nos étudiant·e·s, toutes celles et tous ceux qui ont été durement frappé·e·s par les conséquences de la pandémie et des confinements successifs. La Ville de Lyon a prévu une enveloppe de 7,3 millions d’euros pour les dépenses exceptionnelles liées à la crise sanitaire qui pourrait perdurer en 2021.
Enfin, pour rendre Lyon plus verte et plus solidaire, nous développons une démocratie locale en proximité avec les habitant·e·s.
En 2021, nous nous engagerons dans la co-construction du budget participatif, pour une mise en place en 2022. À travers ce budget participatif, nous voulons que les Lyonnaises et les Lyonnais puissent orienter des projets répondant à leurs besoins et leurs attentes.
Également, en écho à nos promesses de campagne, nous créons actuellement la commission déontologie qui va nous permettre de limiter les risques de conflits d’intérêts.
En conclusion, les écologistes travaillent concrètement à la construction du monde d’après. Du monde d’après Covid, du monde d’après le consumérisme débridé, du monde d’après l’exploitation effrénée des ressources naturelles.
Les opposants au changement pourtant nécessaire pour tous cherchent à faire naître des polémiques. Imperturbable, la Ville de Lyon avance à grandes enjambées vers la construction d’un territoire plus vert, plus solidaire et plus démocratique.

Co-présidence du groupe des élu·e·s écologistes de la Ville de Lyon Carole Samuel et Patrick Odiard
Contacter le groupe politique Les écologistes
4 rue de la République 69001 Lyon

 

Lyon en commun

Expression du lundi 29 mars 2021

Lyon, ville amie des enfants

Notre promesse de campagne se mue jour après jour en réalité. Au titre de sa délégation à la "Ville des enfants", Tristan Debray agit pour (re)donner aux enfants leur place dans l'espace public.

L'apaisement des abords des écoles
Plus d'une trentaine d'écoles et crèches lyonnaises ont déjà vu leurs abords sécurisés. L'objectif : apaiser et rendre conviviaux ces espaces, qu'enfants et accompagnants se réapproprieront.

La transformation des aires de jeux
A l'instar du square Millaud dans le 4e, les aires de jeux vont évoluer. Seront installés davantage de jeux d'aventure et collaboratifs. L'accès à tous les enfants, filles ou garçons, en situation de handicap ou non, sera favorisé.

L'adhésion au label "Ville amie des enfants"
Avec ce label Unicef, la Ville s'engage en faveur des 0-18 ans et mettra en œuvre les principes de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.

Des Conseils d’enfants dans tous les arrondissements
Grâce à ces conseils, s'inspirant de celui créé par Nathalie Perrin-Gilbert alors Maire du 1er, les jeunes élu·e·s pourront représenter la voix des enfants. La plupart des arrondissements montrent de l'enthousiasme pour ce projet.

Pour Lyon en Commun : Alexandre Chevalier et David Souvestre, co-présidents
Contacter le groupe politique Lyon en commun
yonencommun-elus.fr

 

Groupe socialiste, la gauche sociale et écologiste

Expression du vendredi 9 avril 2021

Dans un contexte de crise sanitaire inédite, le groupe Socialistes s'interroge sur la conception de la démocratie du Président de la République.

Des mesures de restrictions ont été annoncées mercredi 31 mars lors de l’allocution du Président de la République, et ce sans consultation des élus locaux, des parlementaires, ou encore des citoyens. Un débat s’est ensuite tenu à l’Assemblée nationale, afin de légitimer ces mesures, sans possibilité d’amendement, ni de débat constructif.

En tout état de cause, Il convient de rappeler que le Parlement n’est pas et ne saurait être une chambre d’enregistrement de la volonté du Président de la République.

Nous invitons dès lors, le Président à observer nos voisins européens, notamment la Chancelière allemande qui consulte les présidents de région pour établir un consensus sur des restrictions ô combien impactantes pour le fonctionnement de nos démocraties.

Loin de nous l’idée de nier la gravité de la crise que nous traversons. Nous rejetons néanmoins les “paris” personnels d’Emmanuel Macron, fruits d’un exercice solitaire et vertical du pouvoir, alors que les vies de nos concitoyens sont en jeu.

D’une manière générale, la consultation citoyenne est l’un des aspects fondamentaux de notre démocratie qui permet, en garantissant une forme de transparence et de débat, de construire et renforcer la confiance des citoyens dans les décisions publiques.

Une logique que notre majorité s’efforce à traduire en actes, avec notamment la mise en place du Conseil consultatif Covid-19.
Un dispositif visant à rendre les lyonnaises et les lyonnais acteurs de la gestion de crise et qui permet, de part un processus antérieur à la décision, d’anticiper au mieux les principales difficultés de terrain et de ne pas faire du citoyen un acteur passif, victime des décisions présidentielles.

Sandrine Runel, Présidente du groupe socialiste, la gauche sociale et écologiste
Contacter le groupe politique Socialiste, la gauche sociale et écologique

 

Droite, centre & indépendants

Expression du lundi 29 mars 2021

Liberté
C’est le premier mot de la devise de la République française qui orne les frontons de nos bâtiments publics.
C’est aussi ce à quoi nous aspirons tous après une année de crise de la Covid-19. Liberté d’aller et venir, liberté d’aller voir ceux qui nous sont chers, liberté de retrouver ses amis et de partager un moment, pour ne citer que ces exemples.
Certes nous comprenons bien que face aux incertitudes sanitaires, cette liberté soit quelque peu entravée et pour la plupart nous l’acceptons.
Mais la crise sanitaire n’est pas le seul frein à notre liberté.
Avec l’avènement de cette nouvelle municipalité, chaque jour notre liberté s’amenuise :

  • liberté de se déplacer avec le moyen de locomotion que l’on veut,
  • liberté de manger de la viande à la cantine pour les petits Lyonnais,
  • liberté de conserver son école de quartier comme avec l'école Lévi-Strauss,
  • liberté de penser car certains voudraient réglementer ce que l’on peut voir et ne pas voir dans nos rues,
  • liberté de respecter notre langue française quand on impose désormais la déformation de l'écriture inclusive dans tous les documents de la ville de Lyon,
  • liberté d’entreprendre quand on empêche les commerces d’ouvrir s’ils le souhaitent 12 dimanches par an,
  • liberté des futurs Lyonnais qui seront handicapés par un endettement maximal…

Nous voici aujourd’hui avec un Maire et une équipe qui veulent réglementer notre vie partant du principe qu’ils savent mieux ce qui est bon pour nous.
Par le passé, nous avons connu des idéologies de ce type et malheureusement ça a toujours mal fini.

Droite, Centre & Indépendants - Président : Étienne Blanc -  4 rue de la République - BP 1099-69202 Lyon cedex 01 - 04 78 30 87 38
Contacter le groupe politique Droite, Centre et Indépendants
 

 

Pour Lyon !

Expression du lundi 29 mars 2021

Une ville équilibrée aux atouts préservés
Représentant une opposition centriste énergique et constructive, le groupe Pour Lyon travaille au quotidien pour préserver la qualité de vie au sein de notre ville.
8 mois que le nouvel exécutif est en place et donne des leçons de morale. On constate déjà un dérapage budgétaire sans précédent grevant les finances de la ville. Le choix assumé et irresponsable du Maire et de sa majorité hypothèque l’avenir des Lyonnais. D’une saine gestion budgétaire, nous passons à un endettement massif. C’est fatalement nos impôts qui augmenteront dans une période économique difficile pour tous.
Autre point d’inquiétude, l’enjeu de la sécurité. Appelée de nos vœux depuis l’été, il a fallu 6 mois pour organiser la 1re commission générale « sécurité et tranquillité publique » rassemblant les élus, le préfet et le procureur. La sécurité est la 1re des libertés, elle n’est pas négociable. Il est urgent d’agir.
Au conseil municipal, nous portons des projets d’avenir comme la construction de la ligne de métro E qui n’aurait jamais dû être remise en question, nous déposons des amendements, par exemple, pour favoriser l’implantation de bornes de rechargement des véhicules électriques. Nous proposons sans cesse des mesures qui améliorent concrètement la vie des habitants en ne s’enfermant pas dans des positions idéologiques et partisanes.
Vos intérêts sont les nôtres, faites entendre votre voix sur inventer-demain-lyon.com

Président : Yann Cucherat
Contacter le groupe politique Pour Lyon

 

Progressistes et républicains

Expression du lundi 29 mars 2021

« Il faut que tout change pour que rien ne change »
Après 8 mois de mandat, cette citation du Guépard ressemble de plus en plus à la pratique de la politique du nouvel exécutif municipal.
Après avoir fait campagne sur l’importance de la concertation, la co-construction, la mise en place d’une démocratie plus participative, force est de constater que la majorité écologiste a fait sienne la méthode du passage en force et de la mise devant le fait accompli.
L’écart entre les déclarations et la réalité va croissant. Après les décisions de début de mandat attribuées à la « jeunesse », nous constatons, après 8 mois d’exercice que c’est devenu une marque de fabrique : piétonisations, menus dans les cantines...
Ne pas concerter, ou concerter avec ceux avec qui sont d’accord n’est pas de nature à faire émerger une vision partagée des futurs de la ville. Aussi demandons-nous à la majorité municipale de revoir son mode de fonctionnement, de mettre en place une vraie concertation, y compris avec toutes les sensibilités des conseils municipaux et d’arrondissements.

Président : Georges Képénékian
Contacter le groupe politique Progressistes et républicains

 

Titre
Archives 2020 - 2021
Contenu

Groupe socialiste, la gauche sociale et écologiste

Expression du lundi 29 mars 2021

Étudiants
La crise sanitaire porte durablement atteinte au lien social et aux conditions de vie de tous les Français. C’est particulièrement vrai pour les étudiants et les travailleurs précaires, qui en subissent de plein fouet les conséquences.
Dans ce contexte, la Ministre de l’Enseignement supérieur n’avait trouvé comme réponse que d’agiter la menace de l’islamo-gauchisme, un vulgaire écran de fumée qui interdit le débat. En vérité le Gouvernement tente de masquer comme il peut son inaction face à la souffrance des étudiants.
Que ce soit à la Ville ou à la Métropole de Lyon, les élus Socialistes agissent pour répondre à la détresse des jeunes. En mobilisant les centres sociaux, en organisant des distributions de denrées alimentaires et de produits de première nécessité ou en permettant de financer du matériel informatique, la Ville et la Métropole agissent à leur niveau. Plus que jamais nous défendons la création d’un RSA jeune, pour les aider dans cette crise.
Le Gouvernement ferait mieux de s’atteler aux difficultés de nos concitoyens les plus fragiles plutôt que d’alimenter des polémiques stériles.

Sandrine Runel, Présidente du groupe socialiste, la gauche sociale et écologiste
 


Les écologistes

Expression du lundi 16 novembre 2020

Lyon, ville verte et solidaire !
Le 28 juin dernier, les Lyonnaises et des Lyonnais ont choisi d’élire pour la première fois un maire écologiste, Grégory Doucet. Ce succès est d’abord celui de nos concitoyens et concitoyennes, qui ont voté pour la justice climatique et la justice sociale, pour une ville apaisée et pour le bien-être des générations futures.

Une nouvelle équipe dynamique et engagée
Avec 100 élu·e·s écologistes pour la Ville de Lyon, le nouveau groupe des élu·e·s écologistes marque un véritable tournant dans l’histoire politique lyonnaise. Pour la plupart d’entre nous, ce mandat constitue une première expérience d’élu·e, et la continuité d’un engagement de longue date pour les valeurs écologistes. Ce mandat apporte un renouveau au sein d’une classe politique qui suscite une réelle défiance de la part des Français·es. La nouvelle mandature s’accompagne d’un renouvellement de pratiques : travail transversal entre délégations, méthodes participatives, délégation aux arrondissements.
C’est une équipe enthousiaste, féminisée et rajeunie, qui a décidé de s’impliquer dans ce mouvement écologiste pour améliorer les conditions de vie des habitant·e·s de la ville de Lyon.

Nos priorités
Trois priorités pour ce groupe politique : mettre en oeuvre la transition écologique, favoriser la participation citoyenne et prendre des décisions pour la sobriété et l’efficience des dépenses publiques.
Piétonisation des abords d’écoles, intégration des arrondissements dans le processus décisionnel, mise en place prochaine du budget participatif, repas végétariens dans les cantines scolaires… Ces mesures rapidement effectives marquent le début du mandat et donnent le ton des années à venir.
Nos priorités tranchent avec les préoccupations des mandatures précédentes. Notre cap éveille polémiques et attaques, évidemment. Nous ne perdrons pas de vue nos objectifs et le changement social profond que nous voulons. Les actions des nouveaux maires écologistes sont critiquées, la surenchère médiatique est en marche.
Nous faisons le choix de rester concentré·e·s sur la mise en oeuvre de notre programme pour faire de la ville de Lyon un exemple de ville soutenable, apaisée, solidaire et démocratique.

Crise sanitaire : une invitation à la résilience
Le contexte de crise sanitaire qui a été celui de notre élection a induit une abstention importante mais aussi et surtout une remise en question des modes de vie. Ce contexte renforce notre détermination à bâtir des modèles résilients – c’est-à-dire capables d’absorber les chocs – et une justice sociale qui fait partie de notre ADN politique.
Les conséquences économiques de la crise impactent durement les entreprises, les associations, les travailleurs et travailleuses indépendantes de notre territoire. Notre groupe politique, avec les partenaires de notre majorité, est déterminé à les soutenir. Nous avons déjà mis en place un système d’aides pour les secteurs en difficulté, avec notamment un fond d’urgence de plus de 4 millions d’euros destiné au secteur culturel. C’est par un dialogue permanent avec les acteurs affectés par la crise que nous construirons, ensemble, un avenir apaisé et optimiste.
Nous voulons une place pour chacun et chacune dans la ville de demain. Nous vous invitons tous et toutes à construire l’avenir ensemble.

Co-présidence du groupe des élu·e·s écologistes de la Ville de Lyon Carole Samuel et Patrick Odiard

 

Lyon en commun

Expression du mardi 16 février 2021

Au chevet des étudiants
Les événements récents ont mis en exergue les conséquences dramatiques de la crise sanitaire pour les étudiant·e·s : isolement, malaise psychique, précarité… Au-delà de la condamnation de cette situation, les élu·e·s de Lyon en Commun se mobilisent pour réunir les acteurs de terrain et identifier les besoins.

David SOUVESTRE, conseiller à la santé du 1er, a initié des permanences d'écoute en partenariat avec l’Association Lyonnaise de Santé Mentale. Nouria MAHMOUDI, conseillère à la Vie étudiante dans le 3e, a rencontré des organisations étudiantes et le CROUS pour mettre en place des projets communs et travailler à la circulation de l’information relative aux dispositifs d’aides sociales et de prévention. Dans le 7e, Aurélie GRIES, Adjointe à la Vie associative, a mis à disposition la Maison Ravier à des associations pour distribuer des colis alimentaires. Mathieu AZCUE, Adjoint à la Vie étudiante du 8e, a organisé une collecte d'aliments et de biens de première nécessité…

Autant d'actions déployées, au sein de la majorité, pour une ville solidaire.

Expression du lundi 16 novembre 2020

Transformons Lyon !
Les 30 élu·e·s de Lyon en Commun tiennent à remercier les électeurs·trices qui ont permis la victoire des forces de gauche, écologistes et humanistes. Cette nouvelle équipe, largement rajeunie, aura à coeur de tenir, avec responsabilité, ses engagements pour transformer Lyon !
Cette nouvelle ère est déjà marquée par des actes forts : création d’un fonds culturel d’urgence de 4 millions d’euros pour accompagner le secteur culturel à faire face aux effets de la crise sanitaire, piétonisation aux abords des écoles afin d’assurer la sécurité des enfants et des familles.
Pendant les six prochaines années, les élu·e·s de Lyon en Commun travailleront avec énergie pour faire de Lyon une ville plus agréable à vivre, apaisée pour les Lyonnais·es et adaptée aux plus vulnérables. Nous serons aussi particulièrement attentifs·ves à l’implication des habitant·e·s dans les projets qui rythmeront ce mandat. Nous veillerons à un égal accès de tous·tes les habitant·e·s (dont les réfugié·e·s, migrant·e·s et mineur·e·s isolé·e·s) aux biens communs et aux services publics.

Pour Lyon en Commun : Alexandre Chevalier et David Souvestre, co-présidents
LYEC@mairie-lyon.fr 

 

Groupe socialiste, la gauche sociale et écologiste

Expression du lundi 16 novembre 2020

Notre engagement pour une ville sociale et écologique
L’élection d’un maire et de son équipe n’est pas un aboutissement mais un point de départ. La tâche est immense, le combat sera dur. Les électeurs ont placé en nous leur confiance pour répondre aux crises sociales, environnementales et démocratiques que nous affrontons, pour préparer demain, pour offrir à nos enfants un cadre dans lequel ils pourront s’épanouir.
Lyon peut apporter ces réponses, devenir cette ville inspirante, ambitieuse, exemplaire, solidaire qui prépare les transitions pour tous et toutes. Mais notre responsabilité est aussi de tenir les deux bouts de ce changement de civilisation : l’écologie et la solidarité. Car l’écologie est indissociable des questions sociales.
Nos réflexions, nos décisions et nos actions seront entièrement tournées vers le bien-être de la population et la préservation des richesses naturelles. Parce qu’un projet n’est pas une promesse, mais une tâche à accomplir.

Emmanuel Giraud, Stéphanie Léger, Philippe Prieto, Sandrine Runel

 

Droite, centre & indépendants

Expression du lundi 16 novembre 2020

100 jours pour imposer la ville « idéale » des écologistes aux Lyonnais
Refus du survol de Lyon par la patrouille de France le 14 juillet, opposition à la réalisation de la liaison ferroviaire Lyon-Turin dont la vocation est pourtant de transférer les poids lourds vers le rail, hostilité marquée contre la traditionnelle cérémonie du voeu des Échevins en refusant de pénétrer dans la Basilique de Fourvière, suivie le lendemain par une présence affirmée lors de la pose de la 1re pierre de la mosquée de Gerland, dénigrement du Tour de France, instauration de l’écriture inclusive, budget « genré », explosion de l’insécurité sans réaction de l’exécutif, évacuation imposée des voitures des habitants du centre-ville les 26 et 27 septembre : il n’aura pas fallu 3 mois pour que les Lyonnais comprennent la ville « idéale » que leur prépare Grégory Doucet. Bien plus que des symboles, ces décisions traduisent une forme de mépris de ce qui est populaire et festif, une volonté d’imposer des dogmes et une manière de vivre, de déconstruire notre histoire, déraciner nos traditions. Elles préfigurent d’autres interdictions, sur la Fête des Lumières, les illuminations à Noël, la culture, les transports, ou la laïcité. Une sorte de nouveau monde sinistre, d’une tristesse inouïe. Le désenchantement avant la décroissance.
Bien loin des attentes des Lyonnais !

Droite, Centre & Indépendants Président : Étienne Blanc 4 rue de la République - BP 1099-69202 Lyon cedex 01 - 04 72 07 77 56

 

Pour Lyon !

Expression du lundi 16 novembre 2020

Notre groupe « Pour Lyon » a pour seul objectif de continuer à améliorer la qualité de vie quotidienne des Lyonnais en étant une force de proposition constructive dépassant les étiquettes politiques.
Nous serons les garants de l’identité de notre ville et de ses valeurs humanistes qui la rendent si singulière en veillant à ce qu’elle reste une ville chaleureuse, de rencontre, où chacun peut s’y épanouir quel que soit son âge ou sa condition. Lyon doit demeurer dynamique, solidaire, moderne et ouverte sur le monde. Nous protègerons le modèle lyonnais de réussite, celui qui crée des conditions d’attractivité et de rayonnement.
Nous défendrons toujours l’idée d’une ville qui évolue, qui se transforme et qui innove tout en veillant aux enjeux environnementaux et citoyens qui sont les piliers sociétaux des années à venir.
Face au délitement du lien humain, face à l’écart qui se creuse entre les différentes classes sociales, il est primordial de ranimer le désir de vivre ensemble afin de faire société. En ce sens, Lyon doit pouvoir garantir la pleine sécurité à ses habitants, nous y veillerons.
La forte abstention des dernières élections doit nous interroger et nous obliger à changer de modèle. Nous sommes à votre entière écoute et serons vos meilleurs relais afin de construire, ensemble, un avenir meilleur pour Lyon.

Yann Cucherat

 

Progressistes et républicains

Expression du lundi 29 mars 2021

« Il faut que tout change pour que rien ne change »
Après 8 mois de mandat, cette citation du Guépard ressemble de plus en plus à la pratique de la politique du nouvel exécutif municipal.
Après avoir fait campagne sur l’importance de la concertation, la co-construction, la mise en place d’une démocratie plus participative, force est de constater que la majorité écologiste a fait sienne la méthode du passage en force et de la mise devant le fait accompli.
L’écart entre les déclarations et la réalité va croissant. Après les décisions de début de mandat attribuées à la « jeunesse », nous constatons, après 8 mois d’exercice que c’est devenu une marque de fabrique : piétonisations, menus dans les cantines...
Ne pas concerter, ou concerter avec ceux avec qui ils sont d’accord n’est pas de nature à faire émerger une vision partagée des futurs de la ville. Aussi demandons-nous à la majorité municipale de revoir son mode de fonctionnement, de mettre en place une vraie concertation, y compris avec toutes les sensibilités des conseils municipaux et d’arrondissements.

Président : Georges Képénékian
Contacter le groupe politique Progressistes et républicains