Thématique principale
Santé
- Publié le 30 septembre 2019

Pandémie : Lyon accueille la 6e conférence du Fonds mondial

Visuel principal
Vignette

Organisée tous les trois ans, la Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme est un lieu unique d’échanges entre chefs d’État et de gouvernement, leaders d’opinion, dirigeants du secteur privé, représentants de la société civile et acteurs de la santé publique.

Contenu
Contenu

Elle offre également aux donateurs du monde entier une plateforme internationale pour annoncer leur promesse de don et réaffirmer leur engagement à lutter contre trois maladies qui tuent près de 3 millions de personnes chaque année : le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme.

La sixième Conférence de reconstitution des ressources, sous le haut patronage du Président de la République Emmanuel Macron, a pour ambition de mobiliser au moins 14 milliards de dollars pour sauver 16 millions de vies, prévenir 234 millions d’infections au cours des trois prochaines années, et éradiquer ces trois épidémies d’ici à 2030.

La France, deuxième bailleur du Fonds mondial, accueille cette Conférence à un moment décisif de la lutte : soit nous accélérons le mouvement maintenant afin de préserver et poursuivre nos avancées, soit nous laissons ces améliorations s’éroder, les infections et les décès regagner du terrain, et l’espoir de mettre fin aux épidémies disparaître.

 

Le Fonds mondial est un partenariat entre les autorités publiques, la société civile, le secteur privé et les personnes touchées par les maladies, créé en 2002 pour accélérer la fin des épidémies de VIH/sida, de tuberculose et de paludisme.

Il mutualise les contributions financières des États et permet d’assurer une lutte efficace contre les trois grandes pandémies en mobilisant et en finançant directement l’accès aux soins, à des outils de prévention et l’action de la société civile

 

En échos avec la conférence, deux expositions en plein air et une performance

Seul notre courage est contagieux par Coalition Plus. Quai Claude Bernard

Nous pouvons mettre fin au sida d’ici 2030. Nous avons tous les outils nécessaires pour prévenir les transmissions. Pourtant, chaque année, près de deux millions de personnes contractent le VIH et près d’un million de personnes meurent de causes liées au sida. En cause : la stigmatisation, les discriminations et l’exclusion qui persistent et repoussent les populations les plus vulnérables dans les marges, sans accès au dépistage, à la prévention et au soin.

Pour lutter contre cette épidémie cachée, les agents communautaires sont en première ligne. Aux côtés des médecins, en liaison avec le système de prise en charge médicale existant, ils apportent une contribution complémentaire et indispensable.

Afin d’immortaliser leur engagement de terrain et de mettre en lumière leur savoir-faire, Coalition PLUS a invité en 2018 les photographes Régis Samba Kounzi et Morgan Fache / Collectif Item, à partager le quotidien des éducateurs-rices dans quatre de ses associations membres : l’ALCS au Maroc, l’ANSS au Burundi, ARCAD-SIDA au Mali et PILS à Maurice. À visage découvert ou caché face à l’objectif, tous-tes ont décidé de témoigner, avec fierté et détermination, pour que seul leur courage soit contagieux.

 

Paint(RED), save lives. 7 fresques géantes dans la ville. A voir également exposées quai Augagneur

Dans le cadre d'une campagne artistique mondiale (RED) a sollicité le concours d'artistes de Street Art les plus célèbres au monde pour créer une campagne dont l’épicentre sera situé à Lyon, où la conférence de reconstitution se tiendra, et qui sera déployée simultanément dans plusieurs villes emblématiques dont Paris, Londres, Berlin, New York, Washington DC et Johannesburg.

(RED) et ONE invitent également les Lyonnais à participer à une oeuvre de street art collaborative. Un des artistes de la campagne PAINT RED, SAVE LIVES dessinera à la craie la trame d’une oeuvre de street art au sol, autour de la fontaine de la place des Jacobins. Les jeunes ambassadeurs de ONE, présents sur place, proposeront aux passants et aux visiteurs de compléter l’oeuvre au sol et sensibiliseront le public aux enjeux de la lutte contre le sida.

A voir :

Une performance de danse

Centre des Congrès le 10 octobre.
Une performance de danse sera élaborée en collaboration avec l’artiste plasticienne Olek et le Conservatoire National de Danse et de Musique de Lyon.

Un ruban rouge humain place Bellecour

En parallèle, l'association RED, présidée par Bono, met en place une autre action symbolique : la création d'un ruban rouge humain contre le sida.
Pour soutenir l'initiative de RED : RDV mercredi à 16h45, Place Bellecour devant le pavillon OnlyLyon Tourisme et Congrès (parapluies prévus en cas de mauvais temps).

Colonne de droite 1

 

 

L'OMS se renforce a lyon

L’OMS devrait  profiter de la conférence pour confirmer la future installation de son Académie mondiale de santé à Lyon.
A la pointe des technologies, les formations délivrées par ce centre s’adresseront à plusieurs millions d’acteurs susceptibles d’avoir une influence dans le domaine de la santé : personnels de l’OMS, dirigeants, enseignants, chercheurs, agents de santé..
Avec le bureau OMS de Lyon, le Centre International de Recherche contre le cancer, mais aussi Lyon Biopôle et l'ensemble de l'écosystème lié à la santé, ce projet d’Académie de l’OMS affirme Lyon comme un acteur international majeur dans le domaine.

Le Maire signera la "déclaration de Paris"

A l’occasion de cet événement, le Maire de Lyon signera la « Déclaration de Paris » du 1er décembre 2014. Lancée à cette date, sous l’égide des agences spécialisées des Nations Unies ONUSIDA et ONU habitat, la Mairie de Paris et l’association internationale des prestataires de soins du sida IAPAC (International Association of providers of aids care), cette initiative s’est formalisée par la signature d’une charte désormais appelée « Déclaration de Paris » qui vise à appeler les maires du monde à accélérer leur réponse face au sida.
Car les villes jouent un rôle central dans la lutte contre la maladie : 25% des personnes séropositives dans le monde vivent dans 200 villes.
Lyon deviendra désormais signataire de la « Déclaration de Paris », aux côtés de plus de 100 villes dans le monde qui soutiennent les objectifs suivants d’ici 2020 :
- 90% des personnes séropositives connaissent leur statut sérologique,
- 90% des personnes qui connaissent leur séropositivité reçoivent des traitements antiviraux,
- 90% des personnes sous traitement antiviraux ont une charge virale indétectable.

Un dîner de charité a l'hôtel de ville

L'Hôtel de Ville de Lyon servira de cadre au dîner de charité donné à l'occasion de la Conférence. Sont attendus les donateurs internationaux participant à la reconstitution des ressources du Fonds mondial.

Rouge comme l'espoir

Détail de la rue de la République éclairée en rouge

 

En soutien à la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose, les façades de l'Hôtel de Ville et de l'ancien Palais de Justice, les tours Incity et de la Part-Dieu ainsi que les rues Puit-Gaillot, Joseph Serlin et Gasparin seront illuminées de rouge du 8 au 10 octobre.

Bloc recherche - Actualités