Thématique principale
Projets urbains
- Publié le 20 juin 2022

Un projet d’apaisement pour la Presqu’île

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Exemple d'apaisement rue Zola / FOLIA - urbanisme, paysage et architecture

Libérer l’espace public pour permettre à l’ensemble des usagers d’y trouver une place (notamment les piétons et cyclistes), améliorer le cadre de vie et adapter la ville au réchauffement climatique sont les trois enjeux forts des projets de réaménagement de la Presqu’île menés par la Ville et la Métropole de Lyon. Habitants, usagers, employés, commerçants sont invités à participer à la concertation sur l'apaisement de la Presqu'île dès le 20 juin à partir de 18h, jusqu'au 30 novembre.

Contenu
Contenu

Le projet d'apaisement de la Presqu'île englobe une zone comprise entre le boulevard de la Croix-Rousse et la place Carnot. Après des opérations réalisées de manière ponctuelle ces dernières années (place des Jacobins en 2013, place des Terreaux et rue Victor Hugo en 2019, etc.), il s’agit, à présent, d’avoir une vision d’ensemble du secteur, dans une perspective de transformation à l’horizon 2030, avec un rééquilibrage des modes de déplacement, le développement du logement abordable, l’amélioration du cadre de vie et le renforcement de l’activité commerciale.

  • une Presqu’île à vivre… ensemble : structurer un quartier adapté à tous les âges de la vie, tout en revitalisant l’offre commerçante et culturelle.
  • une Presqu’île à vivre… en famille : conserver un quartier habité, adapté aux besoins des familles et à hauteur d’enfant, avec notamment plus de logements familiaux à prix abordables, en locatif social, en bail réel solidaire, des commerces de proximité, des espaces de détente et de jeux, des îlots de fraîcheur.
  • une Presqu’île à vivre... plus calme, plus verte, plus fraîche : adapter l’espace public aux pratiques de mobilité active ; améliorer le confort des piétons et des cycles ; végétaliser l’espace public et lutter contre les îlots de chaleur, avec des interventions « sur mesure », visant la qualité d’usage dans une approche inclusive et économe et offrant à tous et toutes, notamment aux plus fragiles, des espaces de fraîcheur de plus en plus nécessaires avec le réchauffement climatique.
  • une Presqu’île à vivre… pour profiter et flâner : remettre la nature au coeur de la ville ; offrir des rues et places accueillantes pour les familles et les visiteurs ; proposer des espaces publics conviviaux, permettant l’échange et le partage entre habitants.

En termes de déplacements, la réduction de la place de la voiture, de la circulation de transit et du stationnement sera l’un des leviers pour libérer l’espace public, tout comme la redéfinition du réseau de transports en commun, pour ce quartier qui est aujourd’hui l’un des mieux desservis de l’agglomération et où la part d’usage de la voiture est la plus faible.

Plusieurs types d'actions sont possibles pour les zones apaisées : aires piétonnes, zone à trafic limité, modification du plan de circulation. Selon le secteur, la concertation portera sur le périmètre ou sur la typologie et les modalités de sa mise en oeuvre.

Concertation

La Métropole et la Ville de Lyon associent les riverains, les commerçantes et commerçants, ainsi que l’ensemble des  grandes lyonnaises et grands lyonnais à la réflexion sur l’avenir de la Presqu’île.
L’objectif est de partager le diagnostic actuel sur le secteur, de débattre des types d’actions possibles et de présenter les potentiels d’apaisement selon les secteurs.

La concertation portera sur le réaménagement des axes de circulation pour une organisation de l’espace public donnant la priorité aux piétons ;

et sur les projets d’aménagement pour les 9 premiers lieux d’intervention : montée Saint-Sébastien / rue de la Martinière et place Rambaud / secteur de la Platière, Longue, Meissonnier / secteur Garet, Bât d'argent / secteur Ferrandière, Tupin, 4 chapeaux / rue de l'Ancienne Préfecture / place Gourju / rue Emile Zola / secteur Antoine Vollon, Sainte-Hélène, rue du Plat.

Les commerçants sont particulièrement associés aux échanges concernant le schéma de desserte logistique pour chacun des sites, avec une vigilance accrue pour la rue Grenette et les abords de la place Bellecour.

 

Colonne de droite 1

Imaginons la Presqu’ile de demain : contribuez

 

CALENDRIER

20 juin 2022 : ouverture de la concertation préalable.
Début juillet : réunion publique.
Fin 2022 : restitution de la concertation réglementaire sur le projet « Presqu’île à vivre ».
Printemps / été 2023 : poursuite de la concertation Rive droite.
2023 / 2024 : premières interventions sur la Presqu’île.
2025 : redéploiement des transports en commun.
2025 : démarrage des travaux sur Rive droite.
2025 / 2030 : travaux d’espaces publics structurants.
 
Colonne de droite 2

UNE PRESQU'ÎLE TRèS FRéQUENTéE

50 000 habitants
545 000 déplacements par jour en provenance ou à destination de la Presqu’île.
32 % de ces déplacements sont effectués en transports en commun. Le métro a une place prépondérante.
40 000 piétons passent chaque jour par le nord de la rue de la République (chiffre 2017).
120 000 voyageurs transitent chaque jour par les arrêts bus et métro de la place Bellecour (chiffre 2017).

Bloc recherche - Actualités

En images