Thématique principale
Projets urbains
- Publié le 24 juin 2021

Mermoz fertile

Visuel principal
Vignette

Marqué par le sceau de la rénovation urbaine depuis 2007, le quartier Mermoz est en mutation. Entre les jardins partagés de Prenez racines créés voilà plusieurs années, au nord, et les initiatives à venir issues de l'appel à projets "Quartiers fertiles" au sud, il trouve une nouvelle voie. 

Contenu
Contenu

Après la spectaculaire transformation de Mermoz nord vient le tour de Mermoz sud. Dans cette partie du quartier, le Nouveau programme de rénovation urbaine (NPRU) a démarré en 2019. 1re étape : 405 logements démolis, 419 logements à réhabiliter, 690 neufs construits. Mais aussi 60 000 m2 d’espaces publics à réaménager. Il s’agit notamment d’accroître la place de la végétation, d’améliorer l’accès aux équipements de proximité, de développer les espaces ludiques et sportifs, de réduire la circulation automobile, de réorganiser le marché.

Ces sujets sont évoqués lors des réunions de concertation avec les habitants. Ainsi, la Mission Entrée Est et l’association Robins des villes ont mené un atelier à l’école Pasteur pour expliquer le projet aux élèves. Habitants au même titre que les adultes, les enfants sont invités à faire part de leurs idées et envies pour le futur quartier avant les vacances d’été. Promesse de la Ville de Lyon, les propositions seront transmises au paysagiste et à l’architecte.

Eclos renaît

Il est resté en sommeil pendant plusieurs mois à cause d’un certain Covid. Mais il va pouvoir reprendre du service. Jardin collectif, par et pour les habitants, Eclos est situé à côté de la MJC Laennec-Mermoz à l’origine de sa création. Il est aménagé et entretenu par une vingtaine de volontaires qui vont bientôt pouvoir ré-inviter les habitants à partager des ateliers jardinage, des animations, des jeux, des débats... Il fait partie des « biens communs » du quartier comme son voisin d’en face, le verger de Prenez racines. Ici aussi, ensemble, on prend soin des arbres fruitiers et des rosiers de Damas avec lesquels on produit de l’eau de rose, on composte, on invite les enfants à gratter la terre du potager pédagogique. Et on manque toujours de bras, avis aux amateurs !

En savoir plus sur Eclos et Prenez racines...

Agriculture urbaine

Dans quelques semaines, les habitants vont accueillir de nouveaux arrivants. Ils s’appellent Ecosiag, Verticulteurs, Eisenia. Ils portent le projet d’agriculture urbaine, Quartiers fertiles, impulsé par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) dans les quartiers prioritaires. Axe du projet territorial comme l’inclusion sociale, le développement économique et l’emploi qu’il va aussi favoriser, ce dispositif est un moyen de valoriser le quartier, promouvoir la santé et une alimentation saine, favoriser les liens entre habitants. Les partenaires et associations tels qu’Ideo, Ebullisciences, Pimms, Vivre ensemble, le Conseil citoyen, Clarté, les MJC, Centres sociaux, institutions culturelles, établissements scolaires… pourront y saisir l’occasion de nouvelles actions.

Rendez-vous prochainement sur le terrain situé dans le prolongement de la Poste à la rencontre d’Ecosiag et l’aquaponie (culture en symbiose de poissons et de plantes) ; Verticulteurs et ses potagers dans des conteneurs ; Eisenia qui valorisera les biodéchets du marché alimentaire de Mermoz par le lombricompostage.

 

Colonne de droite 1

INTERVIEW

Agnès Ménard, directrice du Centre social Mermoz

Le rôle du Centre social ?

Avec plus de 350 familles adhérentes donc environ 1 000 personnes de la plus jeune à la plus âgée, nous faisons partie de la vie des gens. Nous accompagnons la transformation du quartier. Notre challenge est d’accueillir les nouveaux habitants, pour que les gens se rencontrent, fassent ensemble. Nous aspirons à plus de mixité.

L’impact des confinements ?

Il était primordial de maintenir le lien. Au 1er confinement, nous avons proposé des activités aux enfants via Facebook, fait du soutien scolaire à distance, donné rendez-vous aux seniors pour discuter avec eux depuis leur balcon, fait leurs courses... Nous avons tout fait pour rester ouvert pendant les autres confinements. En respectant strictement les protocoles sanitaires, cela a fonctionné.

La place du développement durable ?

Désormais liés, les Centre sociaux Mermoz et Gisèle Halimi à Langlet-Santy l’ont choisi comme axe fort. Nous voulons nous inscrire dans la démarche Quartiers fertiles que Langlet-Santy a aussi obtenue. Nous allons inciter nos habitants à aller voir aussi ce qui se fera là-bas. Cela participe de l’ouverture du quartier.

Colonne de droite 2

Bloc recherche - Actualités

En images