Thématique principale
Projets urbains
- Publié le 30 septembre 2022

105 logements abordables à la place de l’ex-collège Scève

Visuel principal
Vignette

105 logements sociaux ou en bail réel et solidaire vont voir le jour en 2025 en lieu et place de l’ancien collège Maurice Scève (4e). Un programme édifié avec de hautes exigences environnementales

Contenu
Contenu

Alors que les prix de l’immobilier se sont envolés sur le plateau de la Croix-Rousse ces dernières années, le projet destiné à remplacer l’ancien collège Maurice Scève se devait d’être exemplaire pour permettre aux ménages modestes de se loger dans ce quartier très prisé. Le bailleur social Grand Lyon Habitat, la Ville et la Métropole de Lyon ont dévoilé un programme comportant 105 logements, répartis entre 36 logements locatifs sociaux et 69 en accession abordable grâce au dispositif de bail réel et solidaire (BRS). En séparant l’achat du foncier, à charge du bailleur, de celui du bâti, le BRS permet d’acquérir un bien à environ 50% des prix du marché.

Vue sur le parc de la Tête d’or

Pour favoriser le bien-être et le confort des habitants, le programme conçu par Mazaud Construction et le cabinet d’architecture Rue Royale comprend également des extérieurs privatifs de type loggias pour la quasi-totalité des logements, d’un parc public composé d’un belvédère avec vue sur les Alpes et le parc de la Tête d’or ainsi que d’un verger d’ornement offrant un espace de détente avec une pelouse ombragée. 900 m² seront à destination des jeunes et 550 m² consacrés à des locaux commerciaux.

Exemplarité environnementale

Sur le plan environnemental, le programme privilégie les techniques « bas carbone » et la sobriété énergétique, en accord avec la charte de qualité urbaine, architecturale, paysagère et environnementale de la Ville de Lyon.

Des matériaux biosourcés et géosourcés (béton de terre et de chanvre, enduit à la chaux naturelle…) seront utilisés dans la construction ; il sera équipé d’une chaufferie bois pour le chauffage et l’eau chaude, de panneaux photovoltaïques pour la production d’électricité et d’un système de récupération des eaux pluviales pour l’arrosage des espaces extérieurs et l’alimentation des sanitaires. Le programme fait une large place à la végétalisation des sols pour lutter (2000 m2) contre les îlots de chaleur urbains. Enfin, les toitures seront végétalisées. Début des travaux à l’horizon mi-2023, livraison en 2025.
 

Bloc recherche - Actualités