Thématique principale
Patrimoine
- Publié le 8 février 2016

De Bordeaux à Lyon, un destin mouvementé

Visuel principal
Vignette

A l'origine destinée à la ville la Bordeaux, la fontaine est présentée à l'Exposition universelle de Paris de 1889 où elle fait forte impression. Le Maire de Lyon de l'époque décide de l'acquérir. Plusieurs emplacements sont envisagés pour finalement choisir la Place des Terreaux.

Contenu
Contenu

Au départ, la fontaine Bartholdi n’était pas destinée à Lyon, mais à la ville de Bordeaux. En effet en 1857, la municipalité bordelaise décide de faire réaliser une fontaine pour la place des Quinconces.

Elle lance un concours dont le lauréat est un jeune sculpteur de 23 ans, Frédéric Auguste Bartholdi. Il présente une oeuvre monumentale d’inspiration mythologique. Mais le Conseil Municipal de Bordeaux ne donne pas suite à son projet. C’est seulement 30 ans plus tard, alors que Bartholdi est mondialement connu comme l’auteur de la « Liberté éclairant le Monde », inaugurée dans le port de New York, que le maire de Bordeaux sollicite à nouveau le sculpteur. Bartholdi reprend alors son oeuvre de jeunesse et l’achève en proposant le « char triomphal de la Garonne ». Mais la Ville de Bordeaux abandonnera définitivement ce projet un an plus tard.

 

 

Vignette

 

L’Exposition universelle de 1889

Bartholdi décide malgré tout de poursuivre dans cette voie.
Il lance alors un défi technique aux fondeurs Gaget, Gauthier & Cie, avec lesquels il a travaillé à l’exécution de la statue de la Liberté, à partir de sa dernière mouture faite pour Bordeaux.

Avant-gardiste par l’utilisation de plomb martelé porté par une structure métallique issue des ateliers Moisant (concurrents de Gustave Eiffel), cette fontaine est présentée à l'Exposition universelle de Paris en 1889 où elle fait forte impression.

C’est là qu’Antoine Gailleton, alors maire de Lyon, découvre l'oeuvre de Bartholdi. Séduit par cette allégorie des fleuves, il souhaite l’acquérir et confie au député Edouard Aynard le soin de négocier l’achat de l’oeuvre avec le sculpteur.

Reste à identifier le lieu idéal sur le territoire lyonnais pour la mettre en valeur. Le cours Perrache, la place de la République ou encore le jardin des plantes un temps évoqués sont finalement écartés et c’est la place des Terreaux qui est choisie pour accueillir la fontaine Bartholdi. Elle sera placée à une extrémité, face à l’Hôtel de Ville. L’inauguration a lieu en septembre 1892.

 

 

Vignette

 

Une fontaine déplacée et classée Monument historique dans les années 90

Un siècle plus tard, la Ville décide de réaménager l'espace de la place des Terreaux et d’y construire un parking souterrain.

La fontaine est alors déplacée face au Musée des Beaux-Arts en 1994. Par cette configuration, l’architecte Christian Drevet et l’artiste Daniel Buren, en charge du projet de la nouvelle place des Terreaux, entendent ainsi donner l’impression que l’eau descend des pentes de la Croix-Rousse, dans le sens d’écoulement du Rhône et de la Saône.

Un an plus tard, le 29 septembre 1995 la fontaine est classée Monument historique. Elle est alors inaugurée une seconde fois.

Bloc recherche - Actualités