Thématique principale
Enfance
- Publié le 7 septembre 2022

La rentrée des tout-petits

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Muriel Chaulet

Avec un budget de 71 millions d’euros inscrit à la programmation pluriannuelle d’investissement (PPI), la Ville de Lyon fait de la petite enfance l’une des priorités de ce mandat. Pour cette rentrée, et malgré un contexte national compliqué en raison d’une pénurie de professionnels, la municipalité maintient un accueil de qualité dans ses crèches grâce à un engagement inédit.

Contenu
Contenu

Remettre la nature dans le quotidien des enfants

La nature a un impact bénéfique sur le développement et les capacités cognitives des enfants, leur sommeil, leurs défenses immunitaires ou encore leur sociabilité. La crèche Rochaix 2 (3e) en fait l'expérience : "Nous avons observé que quand les enfants sont dehors, ils se répartissent dans l'espace, par conséquent il n'y a pas de conflit autour des jeux", explique Céline Grouzelle, la directrice. Désormais, dans le jardin, des tables et chaises sont toujours prêts à recevoir les tout-petits. "Nous avons commencé à prendre le déjeuner et le goûter dehors, sauf quand il pleut bien sûr ! Nous avons expliqué le sens de la démarche aux parents et cela se passe très bien", ajoute la directrice. 4,5 millions d’euros vont être investis sur le mandat pour doter toutes les structures d’un espace extérieur végétalisé

D’autre part, la Ville de Lyon poursuit l’installation de poulaillers dans ses crèches municipales. C’est le cas dans 6 structures dont la crèche Rochaix 2 qui est dotée d'un poulailler depuis mai 2022. Ici, Roussette, Plumette et Gaufrette ravissent les enfants. "Ils viennent régulièrement les nourrir avec les restes des repas de la crèche mais aussi avec ce que leurs parents apportent de la maison", précise Émilie, coordinatrice petite enfance du 3e arrondissement. Voir aussi le poulailler à la crèche Montbrillant

Crèches de plein air : des projets vont bientôt voir le jour

La Ville de Lyon s’engage dans la réalisation de structures de plein air pour la santé et le développement des enfants. Pour mener à bien ces projets, l’ensemble des personnels des crèches municipales a bénéficié d’un accompagnement pour comprendre et développer cette pédagogie venue du Danemark. Déjà convaincue, Céline Grouzelle l'annonce : "Nous allons tester la sieste dehors dans les prochaines semaines". Les petits seront évidemment bien emmitouflés.

Trois premiers projets sont validés : site du parc de la Mairie du 5e qui sera la première structure municipale de plein air de France – livraison en 2023 ; site de l’esplanade Nelson Mandela (Lyon 3e) – livraison prévue en 2023 ; site de l’ancienne clinique Trarieux, dans le quartier de Montchat (Lyon 3e) en gestion Mutualité française – livraison prévue en 2024.

Agir pour la santé des tout-petits

Plusieurs actions sont engagées pour limiter l'exposition aux produits chimiques. Ainsi, une expérimentation des couches lavables a été lancée en septembre 2021 dans 10 crèches (5 municipales et 5 associatives) dont Rochaix 2, toujours partante pour de nouveaux projets. "Les parents ont bien accueilli cette innovation. Et ils se rendent compte de la réduction du volume de déchets", souligne Émilie. C'est-à-dire près de deux tiers de déchets en moins pour certaines crèches ! En cette rentrée 2022, 4 nouvelles crèches s’impliquent et 5 poursuivent la démarche. L’entretien des couches est assuré par l’entreprise d’insertion Emerjean, basée sur le territoire zéro chômeur à Villeurbanne. 
En parallèle, l’entretien des sols avec des lingettes en microfibres (conçus à partir de marc de café) a été testé dans 9 crèches, avec un accompagnement des équipes. Le bilan est positif : arrêt des produits chimiques, réduction des risques allergiques et contraintes de posture moindres pour le personnel. Un déploiement progressif est prévu cette année.
De plus, le recours aux jouets de seconde main est favorisé.

Réduire les perturbateurs endocriniens

Les études montrent que l'exposition aux perturbateurs endocriniens est plus délétère pour la santé durant les premières années de vie. Les premiers perturbateurs endocriniens à être réduits seront les phtalates (plastiques). Dans le cadre du renouvellement de ses marchés, la Ville bannit toute substance nocive pour la santé, notamment pour la vaisselle, le mobilier, les jouets et les produits d’entretien. De plus, elle a signé la Charte des villes et territoires sans perturbateurs endocriniens créée par le Réseau environnement santé pour inciter les collectivités locales à diminuer l’exposition aux perturbateurs endocriniens. 

 

Alimentation : une ambition forte

Les crèches municipales (sauf 3 établissements pour des raisons structurelles) proposent des repas frais et de saison préparés sur place chaque jour.
Avec une logique « du champ à l’assiette », l’offre de restauration évoluera, d’ici à l’été 2023, vers une cuisine encore plus saine et surtout plus responsable, avec pour objectif : 100 % de produits issus de l’agriculture biologique50 % de produits d’origine locale. Le recours aux marchés de proximité sera encouragé. 

Colonne de droite 1

500 NOUVEAUX BERCEAUX 

La Ville de Lyon souhaite créer 500 nouveaux berceaux d’ici à 2026, avec le concours financier de la Caisse d’allocations familiales du Rhône. Objectif : permettre à tous les petits Lyonnais de bénéficier d’au moins une journée d’accueil par semaine en structure collective. 

Futurs établissements engagés dans le PPI :
Confluence (2e) : 45 berceaux 
Site ICF (2e) : 48 berceaux 
ZAC Part-Dieu Ouest (3e) : 42 berceaux 
Crèche plein air esplanade Mandela (3e) : 25 berceaux
Extension de la crèche Merlin Pimpin (6e) : 5 berceaux
Gingko (7e) : 48 berceaux 
Rue Dumont (8e) : 42 berceaux 
Gorge de Loup (9e) : 42 berceaux 
Rue Roquette (4e) : 24 berceaux 

D’autres projets sont prévus, dont la première structure de plein air municipal dans le 5e arrondissement.

Colonne de droite 2

Chiffres clÉs

12 500 enfants ont été accueillis en 2021 dans les établissements lyonnais dont 9 700 dans les établissements publics (crèches municipales et associatives)
La Ville de Lyon compte 4 777 places d’accueil dans les crèches publiques, municipales et associatives
156 crèches : 50 municipales et 106 associatives
830 agents municipaux permanents travaillent au sein de la Direction de l’enfance
71 M€ programmés dans le plan pluriannuel d’investissement (2020/2026)

Bloc recherche - Actualités