Réduire les inégalités

Visuel détail
Place Abbé Pierre -  Quartier La Duchère Lyon 9e
Accroche détaillée

Partant du constat que les habitants des quartiers prioritaires bénéficient moins que les autres de l’action publique, l’Etat et les collectivités s’engagent pour une plus grande mise en œuvre des moyens relevant de leurs compétences.

Contenu
Contenu

Pour la Ville de Lyon, il s’agit d’assurer un développement équilibré de son territoire, sans laisser de côté les quartiers les plus en difficulté. Différents acteurs se mobilisent pour agir simultanément sur tous les leviers : développement social, accès à la culture, revitalisation économique, emploi, rénovation urbaine et amélioration du cadre de vie, sécurité, citoyenneté et prévention de la délinquance, santé...

Compte tenu de sa grande diversité d’intervention, la politique de la ville associe les services de l’Etat et des organismes publics, les collectivités territoriales, les bailleurs sociaux, la CAF, les habitants, et le secteur associatif.

Quelques marqueurs d’inégalités :

  • Un demandeur d’emploi sur cinq, et un allocataire RSA sur trois à Lyon, réside dans un quartier de la géographie prioritaire.
  • Près de 40 % des habitants de ces quartiers n’ont aucun diplôme, notamment sur la tranche d’âge des 15-24 ans non scolarisés. La réussite scolaire demeure un enjeu primordial dans les quartiers prioritaires : à titre d’exemple, 40 % des jeunes de 15-17 ans n’ont pas le niveau Brevet des Collèges.
  • Près de 40 % des personnes enquêtées habitant les quartiers prioritaires de la ville déclarent limiter leurs dépenses de santé. (contre 21 % dans hors contrat de ville)
  • Les enquêtes " Écoute habitants " réalisées chaque année dans les quartiers prioritaires montrent un sentiment d’insécurité plus marqué (25 % des habitants en moyenne) que dans le reste de la ville (10 % des habitants en moyenne).
  • Plus d’un habitant sur deux de la géographie prioritaire estime ne pas avoir eu le choix de son quartier d’installation (contre 37 % pour les quartiers hors politique de la ville).

Sources : Mission observation évaluation à partir des données de l’INSEE, de la Maison de l’Emploi et de la Formation , et de la CPAM / Enquêtes écoute habitants 2015