Onéguine

Accroche Date / Lieu
Du 3 au 26 juin, TNP
Visuel principal
Onéguine
Thématique principale
Théâtre
Spectacle
Accroche détaillée

Le roman en vers d’Alexandre Pouchkine, écrit à partir de 1823, occupe une place unique dans le panthéon de la littérature russe.

Contenu
Contenu

Mêlant les styles avec aisance, il est tour à tour poème éclatant dardant les feux d’une culture éternelle, poème clairvoyant sur la vanité de l’existence et la perte des illusions, poème léger comme une ritournelle que l’on apprend enfant et que l’on garde, talisman précieux, tout au long de sa vie. Une œuvre qui « appelle à vivre », comme le dit son traducteur André Markowicz, car empreinte d’intelligence et de vigueur, de gravité et de drôlerie. La version française à laquelle il a travaillé plus de vingt ans est exceptionnelle, car rimée au plus proche du rythme et de la musicalité du texte original. À travers des octosyllabes, simples, purs et lyriques, on lit avec délectation les errances de ce héros « impatient de vivre et pressé de sentir ».

Jean Bellorini réussit la gageure de donner corps à cette délicate expérience de la lecture. Dans un dispositif bifrontal, il fait entendre le poème par le biais de casques. Les voix des cinq comédiens en scène enveloppent les spectateurs, formant chœurs et chuchotements. S’y mêle une bande sonore et musicale, composée par Sébastien Trouvé, à partir d’extraits de l’opéra éponyme de Piotr Tchaïkovski. Tatiana, isolée et libre, occupe le centre du plateau. Autour d’elle, les acteurs sont Onéguine. Dans un décor dépouillé qui raconte déjà le désenchantement des nuits d’ivresse, le roman se déploie. Comme dans une veillée poétique, les tableaux s’entrelacent, vifs et concis. La neige, le vent d’été, les bals, la campagne, Moscou… Le plateau réveille des silhouettes de papier, à la simple lueur des bougies. La rêverie se traverse intimement et collectivement. Une immersion dans la sensibilité du directeur du TNP, fidèle à son amour littéraire et à ses amitiés artistiques.

Eugène Onéguine est un esthète, qui aime le luxe et la fête. Tatiana, jeune fille noble de la campagne, belle et sombre, tombe amoureuse de lui, dans une forme de pureté et d’intransigeance douloureuse. Il l’éconduit avec une certaine indolence. Par désœuvrement, il séduit lors d’un bal la fiancée de son meilleur ami, Lenski. Ce dernier, fou de douleur, le provoque en duel. Eugène le tue, malgré lui. Le sang du jeune homme teinte la neige de rouge…

Infos pratiques

Du 03/06/2021 au 26/06/2021

Infos dates / horaires supplémentaires

Durée : 2h

Equipement

TNP, Théâtre National Populaire

Adresse
8 place Lazare Goujon

Code postal
69100
Ville
Villeurbanne

Tarif / Infos pratiques supplémentaires
  • 25 € plein tarif
  • 19 € retraité, groupe
  • 14 € tarifs réduits
  • 12 € moins de 30 ans
  • 7 € bénéficiaires minima sociaux

Bloc recherche - Agenda

Choix des dates
Filtres avancés