Thématique principale
Culture
- Publié le 26 septembre 2018

Du musée Guimet aux Ateliers de la Danse

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Ateliers d'architectes Pierre Hebbelinck et Hart Berteloot AAT

Grâce à la reconversion ambitieuse de l’ancien musée Guimet, Lyon disposera bientôt avec Les Ateliers de la danse d’un nouvel équipement, une nouvelle plateforme de création, permettant à la fois des actions d’éducation artistique, l’élaboration de nouvelles œuvres et leurs diffusions.

Contenu
Contenu

Une reconversion respectueuse de l’âme du bâtiment

D’un ancien musée des religions à un muséum d’histoire naturelle, en passant par un palais des glaces, ce lieu arpenté par plusieurs générations de visiteurs est une référence familière, une part de l’identité de la ville de Lyon et de sa mémoire collective.

Respecter le lieu, son passé, son vécu dans son volume et son organisation spatiale sans pour autant dénaturer son architecture intérieure, c’est dans cet esprit que le projet de reconversion du Musée Guimet a été conçu. La proposition des architectes Pierre Hebbelinck (Liège), Heleen Hart et Mathieu Berteloot (Hart Berteloot AAT à Lille), permet d’adapter le bâtiment aux nouveaux usages, tout en respectant sa grande complexité architecturale, son âme.

Le premier niveau des Ateliers de la Danse abritera notamment une grande salle de 1700 m2 pouvant accueillir 500 personnes ainsi que des studios de répétition.

Au second niveau seront construits deux studios, lieux hybrides réservés pour les amateurs et les professionnels ainsi qu'un foyer bar qui débordera sur la coursive les soirs de représentations après le spectacle ou à l'occasion de bals.

Le troisième étage accueillera un plateau de travail regroupant l’ensemble de l’administration et les studios de montage sons et numérique.
 

Les Ateliers de la Danse un lieu de création unique en Europe

« Les Ateliers de la danse permettront de créer un pôle de production/création, outil indispensable au développement de la Maison de la Danse et de sa dimension internationale. Il s’agira d’un marqueur essentiel pour revendiquer le rôle de Lyon comme capitale de la danse à l’échelle européenne. Les arts du cirque y auront aussi une place importante. Les Ateliers ont également vocation à devenir un véritable laboratoire dédié aux pratiques amateurs dont le premier objectif sera d’expérimenter un "mieux vivre ensemble" à travers les arts de la danse, du cirque et les nouvelles technologies. »
Dominique Hervieu, directrice de la Maison de la Danse.

Les Ateliers de la danse ont déjà commencé d’établir leurs quartiers au sein de l’ancien musée.
C’est le chorégraphe Yoann Bourgeois et le réalisateur Michel Reihac qui ont d’ores et déjà commencé à occuper l’endroit, en l’état, dans le cadre de la Biennale de la danse. Une expérience de réalité mixte où le virtuel compose avec le réel, en s’emparant du lieu, en l’imprégnant de ses orientations artistiques futures.
En effet, Les Ateliers de la Danse n’attendront pas la fin des travaux pour organiser des manifestations, l’occasion de se familiariser, en temps réel, avec la nouvelle et prometteuse vocation de l’endroit...
 

Le Service Archéologique de la Ville de Lyon également hébergé dans l’ancien musée

Le Service Archéologique de la Ville de Lyon, qui occupe actuellement l’ancienne Ecole des Beaux-Arts sur les pentes de la Croix rousse, déménagera également au musée Guimet.
Les équipes investiront le rez-de-chaussée et les sous-sols du bâtiment. De vastes salles d’étude modulables entièrement vitrées permettront aux passants de voir de l’extérieur le travail en cours des archéologues.
Pour les actions de médiation, l’accueil du public pourra être organisé autour de visites des réserves (au cœur du bâtiment) et de présentation dans les grandes salles d’étude où seront exposées les collections de référence (céramique antique, médiévale et moderne, ossements, matériaux de construction …).

Ouverture des studios et livraison de l’ensemble du bâtiment fin 2021 !

Bloc recherche - Actualités

En images