Thématique principale
Conseils de quartier
- Publié le 20 juin 2019

Retour sur les Dialogues de la Démocratie locale

Visuel principal
Vignette

Une soirée très riche sur le thème « La démocratie participative, c’est comment ailleurs ? ».

Contenu
Contenu

Suite à la première édition des Dialogues de la Démocratie locale en 2018, la Ville de Lyon a organisé le mercredi 12 juin, à l’Université Lyon 2, une nouvelle soirée d’échange avec des représentants d’autres territoires, pour découvrir des expériences inspirantes de démocratie locale.

En introduction des débats, Jérôme Maleski, conseiller municipal délégué à la Démocratie locale et à la Participation citoyenne, a rappelé que les citoyens expriment un intérêt toujours plus fort d’être associés à la décision publique.

« Aujourd’hui, les collectivités territoriales ont compris l’enjeu de la participation citoyenne pour la définition et la mise en œuvre des politiques publiques et elles ne peuvent plus faire sans le citoyen. », a-t-il précisé.

Jérôme Maleski a ensuite donné la parole aux quatre intervenants.

Marta Marcuzzi, Chargée de coordination au sein du réseau européen Eurocities, a d’abord présenté le programme Cities4Europe visant à favoriser l’engagement citoyen au sein de l’Union européenne. Elle a également donné quelques exemples de grandes villes membres d’Eurocities très actives dans le domaine de la participation citoyenne. C’est notamment le cas de Bologne (un élu devait être présent mais a malheureusement eu un empêchement de dernière minute) qui a mis en place de nombreux dispositifs, dont un département de l’« imagination civique ».

Présentation de Marta Marcuzzi

Bassem Asseh, Adjoint au Maire de Nantes chargé du Dialogue citoyen, a commenté le rôle que joue Nantes au sein du réseau Eurocities, puisque la Ville de Nantes préside actuellement le groupe de travail « Citoyenneté créative » d’Eurocities. Il a ensuite présenté plusieurs dispositifs mis en place à Nantes, notamment l’organisation de grands débats sur des sujets précis (sur la Loire par exemple), la création d’une Maison de la Tranquillité publique, ou encore des ateliers citoyens sur des projets de réaménagement, donnant lieu à la rédaction d’ « avis citoyens ».

Cécile Sornin, Adjointe au Maire de Mulhouse en charge de la Démocratie participative, a exposé plusieurs initiatives originales mises en place à Mulhouse, notamment son Agence de la participation citoyenne, une structure autonome chargée de mettre en œuvre les orientations de la Ville, avec un conseil d’administration ouvert à des partenaires du territoire et une équipe de 10 agents. Elle a également mentionné la plateforme participative « Mulhouse, c’est vous ! » et le budget participatif lancé en 2017, avec une enveloppe de 300 000 euros.

Présentation de Cécile Sornin

Enfin, Pascal Mahon, Professeur de Droit constitutionnel suisse et comparé à l’Université de Neuchâtel, a présenté le modèle de démocratie directe à la suisse, au niveau fédéral, cantonal et communal. Il a détaillé principalement deux instruments : le référendum populaire et l’initiative populaire. Ce témoignage venu d’un pays souvent présenté comme un exemple en matière de participation citoyenne était particulièrement intéressant pour clore les interventions.

Présentation de Pascal Mahon

La soirée s’est poursuivie par un débat très riche entre les participants présents dans le public et les intervenants.

Bloc recherche - Actualités