Thématique principale
Quartiers
- Publié le 7 septembre 2018

Une grande famille

Visuel principal
Vignette

Un ginkgo biloba géant qui apporte ombre et fraîcheur à des tout-petits jouant dans une courette. Une maison comme un cocon. Des assistantes maternelles aidées par des mamans et des papas attentifs. Bienvenue à la crèche parentale le Rêve en couleurs.

Contenu
Contenu

Quartier des Pentes

Comme dans toute crèche, les enfants accueillis au Rêve en couleurs disposent de tous les atouts pour grandir tranquillement, en douceur. Avec un petit bonus. Cet établissement, ainsi que sept autres à Lyon, est siglé “parental”. Cela signifie que les parents sont partie prenante dans son fonctionnement. Voilà 25 ans que ça dure et cela ne risque pas de s’arrêter. Car tout le monde y trouve son compte.
« La crèche s’appuie d’abord sur une équipe de professionnels, les parents viennent en soutien. C’est le collectif de parents qui prend toutes les décisions. On se répartit les tâches », explique Vincent, ancien coprésident. Dès l’inscription de leur enfant, les parents doivent obligatoirement s’intégrer dans l’une des commissions de travail : coprésidence, trésorerie, secrétariat, administration, facturation, planning.

Co-éducation

Autre impératif : « être présent une demi-journée par semaine à la crèche quand l’enfant reste cinq jours. » En conséquence, un parent est présent tous les matins, deux assurent tous les après-midis. Lessive, coup de main en cuisine, lecture, jeu…, il faut mettre la main à la pâte. « Du coup, c’est un mode de garde mais c’est aussi de la coéducation », assure Thérèse, responsable technique. « Et c’est une école de la parentalité car on réfléchit beaucoup. Nous sommes les témoins de professionnels au travail, ça nous donne plein de clés pour nos propres façons de faire. Et la place du parent est reconnue », enchérit Amélie, actuelle coprésidente.
De plus, les parents deviennent alors d’autres référents pour les enfants que l’équipe de la crèche. « C’est comme dans un village africain, un adulte prend soin des petits des autres. Ce, à tour de rôle », souligne Vincent. Les liens noués dépassent alors les “frontières” de la crèche pour s’étendre au quartier. Enfin, l’implication est citoyenne « car nous sommes en contact avec la mairie, la caisse d’allocations familiales, les écoles primaires pour assurer la transition… Nous participons au service public », se réjouit Amélie. Alors, tenté ?

Plus d'infos

Retrouvez toute l'info du 1er arrondissement sur mairie1.lyon.fr

Toute l'actualité de vos quartiers dans la rubrique "La ville côté quartiers"

Bloc recherche - Actualités