Qualité aéropollinique de l'air

Visuel détail
Accroche détaillée

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) s'occupe d'alerter sur les vagues de pollens allergènes qui balayent Lyon. Le RNSA émet des bulletins allergo-polliniques hebdomadaires et fait état des risques par villes et par pollens.

Contenu
Contenu

Dans le cadre de la protection de la santé publique, la Direction de l'Ecologie Urbaine est susceptible de fournir des avis sur la pertinence de plantation d’arbres ou de végétaux potentiellement allergènes.

Par ailleurs, l'ambroisie est une plante particulièrement bien implantée dans la région Rhône-Alpes, et 5 à 12 % de la population est allergique à ses pollens.

Titre
L'ambroisie
Contenu
Vignette

L’ambroisie est une plante particulièrement bien implantée dans la région Rhône-Alpes. 5 à 12 % de la population est allergique aux pollens de cette plante. Les symptômes apparaissent fin août, moment de la floraison : c’est le rhume des foins de la fin de l’été ! Ces allergies peuvent devenir très gênantes et provoquer de l’asthme chez les personnes les plus sensibles.

La Ville de Lyon est mobilisée et contribue à son arrachage. L’ambroisie se développe sous une exposition directe au soleil sur une terre dénudée, retournée, ou transportée par l’homme. A Lyon on peut donc la retrouver sur des terrains vagues, des friches, des jardins, des accotements…

Il est important d’apprendre à reconnaître cette plante. Les jardiniers du Parc de la Tête d’Or proposent de la reconnaître dans un carré dédié aux espèces végétales nuisibles ou envahissantes. De nombreux sites internet permettent également de s’entrainer à sa reconnaissance.

Si vous avez de l’ambroisie dans votre jardin, les bons gestes à adopter sont : l’arrachage, le fauchage juste avant la floraison, le brûlage thermique, ou la mise en place préalable d’une prairie fleurie ou d’un gazon, ou d’une couverture par un paillis …