Thématique principale
Sport
- Publié le 22 janvier 2016

Série des Clubs : Lyon Footzik

Visuel principal
Vignette

Chaque mois, nous vous proposons de découvrir un club lyonnais et peut-être vous donner envie de pratiquer une nouvelle activité sportive. Troisième volet de cette série avec le Lyon Footzik.

Contenu
Contenu

Quand a été créé le club ?
Arnaud d'Anchise, président :
Le club a été créé en 2001 par Raphael Saadi.

Combien de licenciés pour Lyon Footzik ?
Nous avons 60-70 licenciés. Il y a deux ans, on était en Ligue 1, donc au plus haut niveau national, on avait 170 licenciés avec des féminines et des équipes jeunes, U17 à U9. Malheureusement la descente, avec les frais structurels que cela entraîne, ne nous a pas permis de maintenir tous ces effectifs. L’année dernière a été une étape de reconstruction, nous n’avons gardé que 4 équipes seniors. Cette année, l’objectif de la saison est la remontée en Ligue 1.

Quelles sont les spécificités du futsal ?
Le futsal est géré directement par la Fédération Française de Football, à la différence du Foot5, géré par des structures privées. Un match de futsal se joue en salle sur un terrain de hand, avec 4 joueurs de champ et un gardien. On a deux formats de jeu : au niveau fédéral les rencontres font 2x20 minutes avec temps arrêté à chaque sortie de balle. Pour les autres niveaux, on est en 2x25 minutes sans arrêt du chrono. Au niveau des règles c’est un peu un mix entre le foot et le basket. Il y a un système de cumul de fautes : à partir de 6 fautes, chaque faute supplémentaire entraîne un coup de pied à 10 mètres.

 

En attendant le résumé vidéo, quelques images du capitaine de Lyon Footzik Futsal Jérémy Picard dans ses œuvres

Posté par Métro-Sports sur dimanche 25 octobre 2015


Au niveau du jeu, quelle différence avec le football ?
Le joueur de futsal va évoluer dans des petits espaces. En ce qui concerne les courses, c’est plus un effort fractionné. Par rapport aux autres pays européens, notamment l’Italie ou l’Espagne, on a beaucoup de retard en France sur le plan tactique. Au club, on comble peu à peu ce retard, notamment avec l’arrivée de joueurs ou d’entraîneurs portugais.

Quel équipement pour pratiquer ?
Aujourd’hui il existe des baskets de salle pour le futsal. Les protège-tibias sont obligatoires. Un short, des chaussettes et on est prêt ! Très généralement, les gardiens n’ont même pas de gant.

Le ballon, c’est le même qu’au football ?
Non. A 11, c’est un ballon taille 5 avec un rebond classique. En futsal, nous utilisons un ballon taille 4 avec un rebond atténué. On a un meilleur toucher avec ce type de ballon.

Comment décrire l’ambiance de votre club en quelques mots ?
Le but quand on a des jeunes, c’est de leur apprendre la discipline, les valeurs, etc. C’est surtout là-dessus qu’on axe notre développement. Outre la qualité d’un joueur, moi ce qui m’intéresse c’est l’état d’esprit. On n’est plus dans les balbutiements du futsal, où l’on avait l’impression d’être sur un sport de quartier. Maintenant quand vous jouez en Ligue 2, c’est vraiment jouer au ballon et au niveau fédéral les sanctions ne sont plus du tout les mêmes. Rien que pour un mot déplacé vis-à-vis d’un arbitre, vous écopez facilement de 6 matchs de suspension. Et c’est très bien comme ça… On est là pour faire du sport, c’est tout.

Souvent dans les clubs, il y a une « star »… La star du Lyon Footzik c’est qui ?
C’est difficile d’en choisir un… On a des pépites mais c’est vrai que notre capitaine fait un très bon boulot. Il s’appelle Jérémy Picard.

Si on veut tester, c’est possible ?
Dans notre structure, ça va être très dur parce qu’on est plus axé compétition. On a supprimé la section loisirs et là, je suis en train d’essayer de la remonter pour l’année prochaine. Grâce à une structure de Foot5, on a réussi à monter un partenariat pour relancer notre académie avec les plus jeunes. Ce qu’on arrive à faire le mercredi et le samedi…

Je voudrais ajouter quelque chose... Dans de nombreux pays, toutes les catégories de jeunes commencent l’apprentissage du football par le futsal. Iniesta ou Ronaldinho ont commencé en salle. En France, nous n’avons pas encore cette approche. Mais on commence à trouver les ponts entre les deux pratiques. Un des meilleurs exemples c’est Wissam Ben Yedder qui joue aujourd’hui à Toulouse. Je pense que le futsal est une bonne école pour le football à onze. Au niveau du jeu court, des petits espaces, des prises d'informations, de la réactivité... Je suis peut-être moins objectif, puisque je suis dans la pratique du futsal, mais je pense que le futsal sert énormément pour pratiquer le football par la suite.
 

Lyon Footzik
Siège : 80 Cours Charlemagne
69002 LYON

Entraînements :
Gymnase L. Chanfray - LYON 2e
Gymnase G. Rosset - LYON 7e
 

http://www.lyonfootzikfutsal.fr

Bloc recherche - Actualités