Thématique principale
Projets urbains
- Publié le 7 mars 2019

La Part-Dieu, entre ciel et terre

Visuel principal
Vignette

Alors que le quartier poursuit sa mue, les Lyonnais peuvent déjà profiter des premiers espaces publics de la Part-Dieu “new-look”, place de Francfort et rue Desaix. Où l’on allie confort des déplacements, lieux de vie, de travail et développement durable. Sereinement.

Contenu
Contenu

Au sein des 177 ha du projet Part-Dieu, on peut déjà se familiariser avec le futur de cet emblématique quartier qui n’est pas que le poumon économique de l’agglomération. Depuis fin 2018, l’entrée Est de la gare SNCF bénéficie de l’accès remodelé de la place de Francfort, plantée d’arbres sous lesquels on chemine tranquillement. De l’autre côté des voies et de Vivier-Merle, la rue Desaix se dévoile en ce début d’année : des arbres là aussi (ginkgo biloba, cèdre, poirier de Chine…), dont l’ombre profitera aux beaux jours à des trottoirs élargis, eux-mêmes agrémentés par les terrasses des commerces du programme immobilier Sky avenue, en cours de livraison.

Cette “avenue céleste” affiche le nouveau visage du quartier : des activités de plainpied (avec le Ninkasi en premier locataire) sources de l’animation, de la vie de quartier oubliées par l’urbanisme des années 70. Entre les 5 immeubles du projet, un jardin de 4500m2 propose ses bancs, ses espaces de jeu au public en journée. Une crèche de 36 berceaux sera livrée au printemps. Dans les étages, des bureaux et des logements, jusqu’à ce “nuage”, œuvre de Christian de Portzamparc et signature architecturale du projet.

Vignette

Des usages multiples qui se complètent et s’enrichissent : cette Part-Dieu à vivre s’érige également du côté de la gare SNCF, dont le hall va être doublé pour atteindre 28000m2 afin d’assurer de meilleures circulations aux usagers - ils seront 220000 en 2030 - et créer de nouvelles surfaces commerciales.Si la construction de la voie ferrée “L” se poursuit, 2019 verra le début du percement de la place Béraudier souterraine, sous l’actuelle, où trouveront place parkings à voitures et à vélos, commerces et accès au métro.

Fin 2019, les destructions d’immeubles en cours sur ses abords seront achevées et le chantier de la tour To-Lyon débutera. Ses 170m et ses 66000m2 de bureaux renforceront la seconde place de la Part-Dieu au classement des quartiers d’affaires avec un objectif global de 1,6 million de m2 de bureaux en 2030.La rénovation en cours de l’ex-tour EDF - désormais Silex 2 - s’inscrivant également dans cette voie.

De l’autre côté de la rue Bouchut, c’est aussi l’effervescence. Le gros œuvre de la nouvelle aile ouest du centre commercial sera livré en fin d’année et permettra en 2020 à 80 nouvelles enseignes d’ouvrir. En attendant, 2019 verra l’existant recevoir un relooking complet. Le centre, devenu alors le plus important de France, sera prêt pour accueillir son toit-terrasse végétalisé, ses restaurants, ses 18 salles de cinéma, le tout relié au sol par des escaliers monumentaux . Pour que, désormais, la vie irrigue chaque étage de la Part-Dieu.

Bloc recherche - Actualités