Claude, un empereur au destin singulier

Accroche Date / Lieu
Du 1er déc. 2018 au 4 mars 2019, Musée des Beaux-Arts de Lyon
Visuel principal
Claude, un empereur au destin singulier
Thématique principale
Exposition
Animation Conférence
Accroche détaillée

L’exposition a pour ambition de mettre en lumière la vie et le règne de l’empereur Claude. Plus de 150 œuvres : statues, bas-reliefs, camées et monnaies, objets de la vie quotidienne, peinture d’histoire, extraits de films, restitutions 3D et photographies de l’artiste Ferrante Ferranti illustrent le parcours cet homme au destin singulier.

Contenu
Contenu

Il y a un peu plus de 2 000 ans, le 1er août 10 av. J.-C., naissait à Lyon Tiberius Claudius Drusus, fils de Drusus l’Aîné et d’Antonia la Jeune. En dépit de son appartenance à l’illustre famille impériale julio-claudienne, Claude n’aurait jamais dû régner sur le vaste empire romain. Le destin en a voulu autrement car, 51 ans plus tard, il fut proclamé empereur par la garde prétorienne après l’assassinat de Caligula, en 41 de notre ère.

Claude pâtit aujourd’hui encore du portrait peu flatteur transmis par la littérature antique et repris dans l’imaginaire populaire moderne. Décrit comme un être faible, influençable, diminué physiquement et intellectuellement, son image souffre aussi de la « sulfureuse » renommée de ses troisième et quatrième épouses, Messaline et Agrippine, et du destin tragique de son fils Britannicus.

Depuis peu cependant, les chercheurs et les historiens restituent la figure d’un homme cultivé, bon gestionnaire, promoteur de réformes administratives efficaces pour l’empire et soucieux de son peuple. Sa loi la plus fameuse est sans nul doute celle relative à l’admission des Gaulois au sénat romain, célèbre par le discours qu’il prononça, en 48 à Rome, gravé sur des plaques de bronze, dites Table claudienne.

D’alliances en stratégies politiques jusqu’aux grandes réalisations de son règne, c’est ce nouveau visage de l’empereur Claude que l’exposition présente à travers plus de 150 oeuvres : statues, bas-reliefs, camées et monnaies, objets ; de la vie quotidienne, peinture d’histoire, etc.

Des extraits de films, des restitutions 3D et des photographies de l’artiste Ferrante Ferranti complètent le parcours, pour inviter le visiteur à la redécouverte d’un homme dont, de manière inattendue, le destin décida qu’il serait un grand empereur romain.

Commissariat de l’exposition
Geneviève Galliano, conservateur en chef du Patrimoine, en collaboration avec Hugues Savay-Guerraz, directeur de Lugdunum-musée romain de Lyon, et François Chausson, professeur d’histoire romaine, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Autour de l’exposition :
Le Musée des Beaux-Arts propose un riche programme d’activités autour de l’exposition : ateliers créatifs en famille, nocturne théâtrale en compagnie du TNP et de l’ENS Lyon ou dansée avec bal costumé en compagnie de Denis Plassard, conférences, balades urbaines, visites guidées…
Retrouvez tout le programme sur le site du musée des Beaux-Arts.

 

Vidéo

Infos pratiques

Du 01/12/2018 au 04/03/2019

Infos dates / horaires supplémentaires

De 10h à 18h, vendredi de 10h30 à 18h.
Musée fermé le mardi et les jours fériés.

Equipement

Musée des Beaux-Arts de Lyon

Adresse
Palais Saint-Pierre
20 place des Terreaux

Code postal
69001
Ville
Lyon

Tarif / Infos pratiques supplémentaires

12€/ 7€/ gratuit

Bloc recherche - Agenda

Choix des dates
Filtres avancés