Conférences gesticulées : Parcours de femmes

Accroche Date / Lieu
Les 6 février, 8 mars et 16 avril, CHRD
Visuel principal
Conférences gesticulées : Parcours de femmes
Thématique principale
Conférence
Théâtre Spectacle
Accroche détaillée

Pour les femmes, la période 1920-1945 est à la fois riche et paradoxale, marquée par des avancées formidables, mais aussi des reculs. Nombre d’entre elles vont se battre pour leurs droits dans les mouvements féministes. Éprises de liberté, certaines poursuivront leur combat dans les mouvements anti-fascistes et dans la Résistance.

Entre conférence et théâtre, ces trois rendez-vous proposent de (re)découvrir ces femmes à travers une prise de parole documentée, poétisée et mise en scène.

Contenu
Contenu

Par Anne Monteil-Bauer, comédienne
En partenariat avec l’association Si si, les femmes existent.

 

Sortir de la Première Guerre Mondiale

Jeudi 6 février à 18h30

Pour la France, comme pour les autres pays d’Europe, l’expérience de la guerre a été si traumatisante qu’il est difficile de penser à l’après. Pour les femmes, il va falloir aussi faire le deuil d’une émancipation et de rôles nouveaux, assumés pour faire fonctionner l’économie et la société durant les années 1914-1918, qu’on leur demande d’abandonner pour revenir à un système patriarcal. Parmi les figures de cette période, nombre d’entre elles sont de futures résistantes.

 

Repeupler la France, la loi du 31 juillet 1920

Dimanche 8 mars à 15h30

La France n’en finit pas de compter ses morts, 1 600 000, et de leur offrir un culte qui étouffe beaucoup de questionnements. Si les militantes féministes ont abandonné leurs revendications durant la guerre se ralliant, pour la plupart, au patriotisme ambiant, la loi du 31 juillet 1920 qui pénalise le contrôle des naissances va réveiller les militantismes. Et des femmes, à la tête desquelles de futures résistantes comme Berty Albrecht, vont entrer dans la bataille.

 

Les années folles, émancipation ?

Jeudi 16 avril à 18h30

Les années 1920, dites « années folles », charrient le mythe de la garçonne, une femme émancipée aux cheveux courts qui ferait tout comme un homme et remettrait dangereusement en question les repères d’une société en pleine reconstruction. Qu’en est-il vraiment ?
Dans ce moment historique où chacun et chacune éprouve le besoin de profiter d’une vie dont la guerre a montré à quel point elle était fragile, les femmes s’émancipent-elles ? Un esprit de résistance est-il en germe ?

Infos pratiques

Les 06/02/2020, 08/03/2020 et 16/04/2020

Equipement

Centre d'Histoire de la Résistance et de la Déportation

Adresse
14 avenue Berthelot

Code postal
69007
Ville
Lyon

Dans le cadre de

8 mars : journée internationale des droits des femmes

8 mars : journée internationale des droits des femmes

A Lyon, le 8 mars se décline sur l'ensemble du mois de mars.

Bloc recherche - Agenda

Choix des dates
Filtres avancés