Thématique principale
Vie municipale
- Publié le 1 décembre 2020

La Ville de Lyon obtient le niveau 3 du label "Territoire numérique libre"

Visuel principal
Vignette

Le Maire de Lyon, Grégory Doucet, et Bertrand Maes, Adjoint au maire délégué à l’Administration générale, l’informatique et le numérique, se félicitent du label obtenu par la Ville de Lyon ce mardi.

Le label « Territoire Numérique Libre » est décerné par l’Association des Développeurs et Utilisateurs de Logiciels Libres pour les Administrations et Collectivités Territoriales (ADULLACT). Il récompense les collectivités territoriales dont les usages numériques sont libres, ouverts et collaboratifs. La Ville de Lyon a reçu le niveau 3 de ce label.

Contenu
Contenu

Cette démarche, initiée par Bertrand Maes, marque un premier tournant informatique pris par le nouvel exécutif de la Ville de Lyon. Il vise à promouvoir le logiciel libre dans l’administration, pour garantir davantage de souveraineté de la puissance publique et une plus grande coopération entre collectivités.

Ces dernières années ont vu l’ascension des géants du numérique (ex : GAFA). Pour les élus lyonnais, ces entreprises menacent la souveraineté de la puissance publique, la démocratie, la vie privée des citoyens, la préservation de l’environnement, par des travers comme l’évasion fiscale, une gestion opaque des données, l’obsolescence programmée, etc. La Ville de Lyon subit cette dépendance avec l’utilisation de certains logiciels. Cet usage comporte non seulement des conséquences environnementales, mais aussi des conséquences financières.

Face à ces acteurs privés, l’alternative se trouve notamment dans le logiciel libre. Grégory Doucet s’était déjà engagé en signant le Pacte du logiciel libre. Pour le Maire de Lyon : « un logiciel libre permet plus de coopération entre et au sein des collectivités, plus de mutualisation. En passant au logiciel libre, on considère donc le numérique comme un bien commun ».

Après une cérémonie réalisée ce jour en visio, la Ville de Lyon a obtenu le niveau 3 du label. Bertrand Maes se félicite d’avoir atteint ce niveau dès la première candidature : « Ce label répond aux ambitions politiques de la nouvelle municipalité en ce qui concerne le numérique, et la souveraineté numérique notamment. »

Le niveau 3 récompense un usage avancé des logiciels libres et formats ouverts, ainsi qu’une volonté d’implication dans l’écosystème Libre. À partir de ce niveau, les collectivités ont une vraie stratégie politique en faveur du Libre sur leur territoire, comme c’est le cas à Lyon. L’ADULLACT a félicité la Ville de Lyon, en précisant que ce niveau 3 est très prometteur, d’autant plus que la Ville est très proche du niveau 4. C’est donc le prochain objectif de la Ville de Lyon, qui souhaite se positionner dans le domaine du numérique, et rejoindre d’autres villes comme Paris et Marseille qui possèdent déjà le niveau 4 du label.

Bloc recherche - Actualités