Thématique principale
Vie municipale
- Publié le 8 novembre 2022

Chauffage dans les écoles et les crèches : la Ville réquisitionne les agents de gestion technique

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon / Ecole municipale Combe Blanche - 8e arrondissement

Suite à un mouvement social des agents de la direction Gestion technique des bâtiments, la Ville de Lyon subit des difficultés de chauffage depuis ce lundi sur l’ensemble des établissements municipaux, et notamment les établissements scolaires et les crèches. Consciente des difficultés occasionnées, la municipalité se mobilise pour permettre un retour à la normale le plus rapidement possible.

Contenu
Contenu

Cette situation est la conséquence d’un mouvement social décidé par un syndicat pourtant déjà reçu à plusieurs reprises dans le cadre d’un dialogue social engagé depuis plusieurs semaines. Malgré les risques que cette décision peut faire peser sur les enfants, les responsables syndicaux ont décidé de maintenir leur mouvement et de ne pas mettre en service le chauffage dans l’ensemble des bâtiments de la ville, y compris dans les écoles et les crèches. Cette mission aurait dû être réalisée depuis plusieurs jours et ce, alors même que les agents étaient en service.

Un nouvel échange a eu lieu ce matin. La Ville de Lyon a rappelé aux agents le sens de leur mission de service public auprès de la population, et notamment des plus vulnérables. Il leur a également été demandé de faire preuve de responsabilité alors que les températures relevées sont particulièrement basses dans certaines classes et sections de petite enfance. Les agents grévistes ont malgré tout décidé de maintenir leur mouvement

Face à ce nouveau refus, la Ville de Lyon, garante de la santé et de la sécurité des enfants, se voit dans l’obligation d’agir. Afin que le chauffage soit rétabli le plus rapidement possible, le Maire de Lyon a donc décidé de faire une réquisition sur le périmètre des crèches et des écoles.

« Cette situation est inadmissible. Il y a un risque sérieux qui pèse sur la santé et la sécurité des enfants et des difficultés supplémentaires pour les familles. Si tout mouvement de grève est légitime, il ne peut se faire au détriment de la santé des plus vulnérables. »
Grégory Doucet, Maire de Lyon

 

Bloc recherche - Actualités