Thématique principale
Vie municipale
- Publié le 16 décembre 2021

Au conseil municipal du 16 décembre : priorité à l'éducation et au service public

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon / Atelier périscolaire dans une école élémentaire lyonnaise

Près de 120 délibérations étaient inscrites à l'ordre du jour de ce conseil municipal parmi lesquelles le projet éducatif lyonnais, le pacte social de la Ville de Lyon et la régulation des meublés touristiques.

Contenu
Contenu

L'éducation, une priorité

Pour la Ville, l’enfant a une place centrale dans la cité et elle fait de l’Education une de ses priorités.

Avec les parents et les enfants, elle crée une véritable alliance éducative qui répond aux enjeux d’aujourd’hui et de demain : agir pour les conditions d’épanouissement et de bonne santé des enfants, leur permettre de s’ouvrir aux autres, de mieux comprendre les enjeux environnementaux et sociaux, de devenir des citoyens responsables et engagés, tout en œuvrant à la réduction des inégalités.

Pour cela, la Ville s’appuie sur son projet éducatif qui constitue à la fois le socle de la politique éducative lyonnaise et le levier pour mobiliser des ressources et moyens au service des enfants sur tous les temps : scolaire, périscolaire et extrascolaire.

Ce projet est le fruit d'une concertation à l'ampleur unique en France qui a réuni l’ensemble des acteurs de la communauté éducative, les parents et les enfants.


Consolider les services publics

Lors du conseil municipal plusieurs délibérations ont décliné le pacte social porté par la Ville. A compter du 1er janvier 2022, plusieurs mesures seront effectives : le salaire des agents de la Ville sera revalorisé, un « bouclier social » s’appliquera sur leur temps de travail, la protection santé des agents sera améliorée.

L’objectif : consolider les services publics du quotidien et valoriser le travail des agents municipaux


Réguler les meublés touristiques

Trop de Lyonnais ne peuvent plus se loger à Lyon, et ce malgré un salaire décent : l’appât de la location touristique a tiré les prix vers le haut, avec une division de grands logements en petites surfaces qui ont dépassé les 10 000 €/m² à la Croix-Rousse, sans parler des gênes occasionnées pour les riverains dans les quartiers d’hypercentre où le phénomène est concentré.

Face à l’envolée des prix, la demande de logement social a explosé. Les familles peinent à rester en ville.

Pour permettre à toutes et tous de se loger à Lyon, la Ville mobilise tous les outils disponibles en matière de politique publique du logement :

  • Réorientation de la programmation des opérations publiques d’aménagement
  • Encadrement des loyers
  • Modification 3 du PLUH (ER, SMS)
  • Mobilisation du patrimoine municipal
  • Régulation des meublés touristiques

Ainsi Lyon, avec d'autres grandes villes, participe à la plateforme de partage des données (API) développée par l'Etat dans le prolongement de la loi Elan. Cette interface va permettre à la Ville de Lyon de mieux contrôler les meublés de tourisme, en ayant accès à la donnée, nerf de la guerre face aux plateformes numériques. C'est un outil déterminant de la lutte contre les dérives des meublés de tourisme permettant ainsi un meilleur suivi et contrôle (notamment sur la limite annuelle de location de 120 jours par an).

Bloc recherche - Actualités