Thématique principale
Solidarité
- Publié le 23 Mai 2022

Nuit de la solidarité : un bilan et un défi

Visuel principal
Vignette

Suite à la première Nuit de la Solidarité, organisée le 20 janvier dernier, la Ville de Lyon et le CCAS ont organisé le 17 mai dernier la restitution de cet événement à l’Hôtel de Ville.

Plus d’une centaine de participants étaient présents : agents de la Ville et du CCAS, représentants associatifs, élus ainsi que des lyonnais ayant participé à la première édition de cette manifestation.

L’occasion de revenir sur les premiers enseignements de cette nuit, et de compléter et d’enrichir ces données avec le concours de nombreux partenaires associatifs et experts.

Contenu
Contenu

La Nuit de la Solidarité qui s’est tenue le 20 janvier dernier, a permis d’aller à la rencontre des personnes vivants à la rue et de recueillir leurs parcours et leurs besoins, à l’aide d’un questionnaire élaboré au niveau national.

220 personnes ont été rencontrées au cours de cette nuit et 106 ont accepté de répondre à tout ou partie du questionnaire. Les premiers enseignements de cette enquête sont disponibles dans le document bilan disponible sur cette page.

La restitution organisée le 17 mai a permis au cours de plusieurs tables rondes de mettre en perspective ces données.

Au-delà des simples chiffres, il y a des situations humaines dramatiques et des choix complexes sur les mises à l’abri et l’hébergement.

La Maison de la Veille Sociale (MVS) et le Samu Social (Alynea), Médecins du Monde, qui sont au quotidien confrontés à ces questions, La Fondation Abbé Pierre Rhône-Alpes qui établit chaque année un rapport sur l’Etat du mal-logement ont pu livrer leur analyse et mettre en lumière les évolutions de la situation du logement, de l’hébergement et du sans-abrisme à Lyon et dans la Métropole.

L’événement a aussi été l’occasion de présenter les actions municipales en cours et à venir sur cette question : l’engagement pris avec la signature de la Déclaration des droits des personnes sans-abri, le soutien aux besoins de premières nécessité tels que l’hygiène avec le développement des bains douches (situés dans le 7ème) et le projet de construction d’un second pôle hygiène, la politique zéro enfant à la rue et la mise à disposition de logements vacants et plus largement la volonté de mettre en œuvre un bouclier social municipal en direction des Lyonnais.e.s les plus précaires.

Cette restitution a permis de mesurer l’ampleur du défi posé par la lutte contre le sans-abrisme mais aussi la nécessité d’une coopération entre professionnels, institutions, pouvoirs publics et citoyens pour arriver à le relever !

Colonne de droite 1

 

 

Bloc recherche - Actualités