Thématique principale
Solidarité
- Publié le 13 janvier 2023

La Ville demande à l'Etat d'agir sur l'hébergement d'urgence et poursuit la prise en charge des mineurs isolés en recours

Visuel principal
Le gymnase Dargent, premier équipement ouvert par la Ville pour accueillir les migrants mineurs ces 3 derniers mois
Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon / Le gymnase Dargent, premier équipement ouvert par la Ville pour accueillir les mineurs isolés.

Face à l’absence de propositions concrètes de la part de l’Etat, la Ville de Lyon doit à nouveau gérer seule l’hébergement des jeunes migrants en situation d’urgence. Elle demande la mobilisation de l’Etat et rappelle ses obligations et compétences en matière d’hébergement d’urgence relatif à la Loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion de 20091.

Contenu
Contenu

Conformément à ses valeurs d’humanisme et sa politique d’accueil, la municipalité poursuit par conséquent l’hébergement d’urgence et la mise à l’abri de 87 jeunes mineurs isolés en recours pour ne pas leur faire subir une nouvelle situation à risque en les remettant à la rue. Cette mise à l’abri se fait sur un nouveau site aménagé aux frais de la Ville de Lyon. Il s’agit du gymnase Gabriel Rosset, situé dans le 7e arrondissement.


Aucune solution ou proposition n’a été apportée par les services de l’Etat

Le 28 septembre dernier, la Ville de Lyon a ouvert le gymnase Marcel Dargent, situé dans le 8e arrondissement, pour mettre à l’abri de jeunes mineurs isolés en recours. Ces derniers vivaient depuis 3 mois dans des conditions déplorables dans le square Gustave-Auguste Ferrié, dans le 4e arrondissement. Une situation intolérable qui a conduit la municipalité à abriter ces jeunes, le temps de l’examen de leur recours par le juge des enfants ou de leur prise en charge dans le dispositif dédié « La Station » porté par l’Etat et la Métropole.

Malgré des interpellations quotidiennes de la part de la Ville de Lyon et des collectifs pour leur assurer un accueil digne, aucune solution n’a été apportée à ce jour par l’Etat. Et ce, en dépit de la volonté de coopération du Maire de Lyon, Grégory Doucet avec le Ministre délégué à la Ville et au logement, Olivier Klein, ainsi qu’avec les services territoriaux de l’Etat.


6000 nuits de mise à l’abri prises en charge par la Ville de Lyon

Durant ces trois mois et pour accompagner ces jeunes, la Ville de Lyon a mandaté l’association (LAHSO) qui a assuré une présence journalière et un accompagnement social des jeunes sur le site. Au 10 janvier, ce sont plus de 6000 nuits de mise à l’abri et de temps de répit dont ont pu bénéficier ces jeunes. A l’issue de près de 4 mois de mise à disposition aux frais de la municipalité, le gymnase Dargent se doit de retrouver sa mission d’origine pour les habitantes et habitantes et notamment pour les scolaires, les clubs sportifs et les associations du 8e arrondissement.

Colonne de droite 1

 

 

1 La loi de 2009

Loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion de 2009 : « Art.L. 345-2-2.-Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d'hébergement d'urgence ».

En savoir + sur Legifrance

Bloc recherche - Actualités