Thématique principale
Solidarité
- Publié le 17 janvier 2022

Etre solidaire

Visuel principal
Vignette

Le 20 janvier, la Ville de Lyon lancera sa première Nuit de la Solidarité. Elle vise à mieux répondre aux besoins des personnes sans abri.

Contenu
Contenu

Pour élaborer des solutions, il faut d’abord identifier les problèmes. La Nuit de la Solidarité, le 20 janvier, va dans ce sens.
Cette opération consiste à réaliser un décompte des personnes sans-abri en l’espace d’une nuit et à recueillir des informations auprès d’elles. La Ville de Lyon s’inscrit dans cette démarche pour la première fois. Elle est menée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), épaulé par des associations.
L’objectif est de mieux connaître le nombre, le profil et les besoins des hommes et des femmes, parfois avec enfants, qui vivent dans la rue. Les données recueillies seront traitées et analysées par un comité scientifique.
Elles serviront de base à l’ajustement des politiques publiques en fonction des situations identifiées.

Appel à bénévoles

La Nuit de la Solidarité repose sur la mobilisation de bénévoles, citoyens comme professionnels. Des équipes de 3 à 5 personnes seront constituées et sillonneront à pied les rues d’un quartier de la ville prédéfini. Elles seront accompagnées d’un professionnel du secteur social et iront à la rencontre des personnes sans-abri pour leur proposer de répondre à un questionnaire et échanger avec elles. Chaque personne rencontrée sera libre de répondre ou non aux questions qui lui seront posées, et son anonymat sera garanti. Pour se porter volontaires, c'est ici.

En savoir plus : Nuit de la Solidarité

Droit au logement

L’initiative se conjugue à la Déclaration des droits des personnes sans-abri de la Fondation Abbé Pierre signée par la Ville de Lyon en octobre dernier.
En tête de cette Déclaration, le droit au logement qui doit permettre à « toute personne sans abri de cesser de l’être », alors que, selon la Fondation Abbé Pierre, 300 000 personnes sont dans cette situation en France, 500 à Lyon. « Le logement est la vraie solution », affirme le délégué général, Christophe Robert, « car il est à la base de la réinsertion et de la reconstruction ». Dans son action contre le sans-abrisme, la Ville de Lyon propose aux associations d’occuper du foncier, dont elle est propriétaire.

Colonne de droite 1

HEBERGEMENT D'URGENCE : 100 NOUVELLES PLACES

À la mi-décembre dernier, la Ville de Lyon a créé, aux côtés de l’État, 100 nouvelles places d’hébergement d’urgence afin de mettre à l’abri les personnes les plus en difficultés. Ces places ont été aménagées dans des bâtiments du patrimoine municipal.

Bloc recherche - Actualités