Thématique principale
Quartiers
- Publié le 12 juillet 2019

Se souvenir et raconter

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : En 1750, la maison d’été de la famille Magneval rue de Montribloud.

Quelles traces reste-t-il de l’histoire des quartiers ? Une physionomie, des maisons, parfois des noms… Depuis 1994, l’Association de recherches historiques ouest Lyon 5e s’attache à faire ressurgir le passé en collectant témoignages et images.

Contenu
Contenu

Quartier du point du jour

Il faut s’imaginer des champs, la campagne. « Un endroit où les soyeux venaient s’aérer », précise Daniel Leclercq, secrétaire de l’Association de recherches historiques ouest Lyon (Arholy). C’est pour cela que l’endroit s’appelait le Pré aux boeufs. On disait aussi “Chez Teste”, du nom de l’industriel qui était propriétaire du domaine. Dans les années 60, le quartier a dû évoluer pour accueillir de nouveaux Lyonnais. Des immeubles, une école, des commerces… sont sortis de terre. Ménival est né.

L’Arholy regorge de ces histoires de territoires que ce soit Champvert, Point du Jour, Ménival, les Battières, la Plaine, Jeunet mais aussi un peu de Vaise, d’Écully, Tassin-la-Demi-Lune, Sainte-Foy-lès-Lyon. Elle n’en a pas encore assez à son goût. Il lui manque beaucoup d’éléments qu’elle a du mal à faire émerger. « Nous avons compris qu’aucun historien ne s’est intéressé à Ménival dans le détail par exemple. Même les Archives municipales ont peu de choses. Cela nous manque. » Champvert reste aussi à bien des égards un mystère, pour d’autres raisons : « Il est difficile de recueillir les témoignages ou des photos de la part des anciens car ils ont été très marqués par les expropriations liées à la construction de l’autoroute. » Auparavant, avec sa jolie vue sur la Saône, Champvert était appelée la Petite Provence.

Appel à étudiante

Pour éclaircir les zones d’ombre, « il faudrait faire du porte-à-porte », lance, en forme de boutade, Daniel Leclercq. Plus sérieusement, un ou une étudiante leur serait bien utile pour réaliser ce travail de fourmi. En attendant, et pour que les générations futures ne manquent pas d’histoires à raconter, les adhérents de l’Arholy figent le présent en prévision de nouvelles transformations.

Plus d'infos

  • Permanences les jeudis de 9h30 à 11h30 à la Maison Dufour, 25 rue Joliot-Curie, Lyon 5e
  • Contacts : 04 78 25 77 54 / associationarholy@gmail.com

Toute l'actualité du 5e arrondissement sur mairie5.lyon.fr

Toute l'actualité de votre quartier dans la rubrique "La ville côté quartiers"

 

 

 

Bloc recherche - Actualités