Thématique principale
Quartiers
- Publié le 31 octobre 2017

Parc Tête d'or : Monumentale île

Visuel principal
Vignette

Lorsqu’il l’a conçue, en 1857, dans la perspective du parc, Denis Bühler ne se doutait évidemment pas que son île accueillerait, en 1930, le Monument aux morts de Tony Garnier. Une oeuvre et un site qui, ces dernières années, faisaient plutôt grise mine. Des travaux menés par la direction des Espaces verts visent à ce que l’ensemble retrouve plus d’allure.

Contenu
Contenu

Quartier Tête d'or

Conserver le caractère îlien du lieu voulu par Bühler tout en conférant au Monument aux morts de Tony Garnier une  meilleure visibilité, telle que prévue à l’origine par l’architecte. En résumé, préserver deux oeuvres. L’équation n’a pas été facile à résoudre. La Ville de Lyon a donc fait appel au cabinet d’architectes paysagistes Moz pour l’accompagner. Le compromis a été trouvé.

Dans la partie Ouest, il s’agit d’ouvrir sur le cénotaphe et les bas-reliefs pour qu’ils soient vus depuis le parc mais aussi exposés à l’air et à la lumière afin de mieux se conserver. À l’inverse, la partie Est, elle, sera davantage fermée, avec une strate arbustive pour renforcer l’effet d’île.

Les travaux ont déjà commencé. Une première campagne d’abattage de peupliers expertisés à risque a été menée en 2016.

Aulnes, saules, érables

Deuxième phase, en septembre dernier, une trentaine d’arbres invasifs et sans intérêt a été coupée du côté Ouest de l’île (photo). Et déjà, tous restaurés au cours des dernières années, le monument, les bas-reliefs, les murs portant les noms gravés des Lyonnais morts durant la 1re Guerre mondiale se dévoilent depuis la rive opposée. En raison d’un accès difficile au site, l’évacuation des troncs était délicate. Certains, de petite section, ont pu être broyés sur place tandis que les plus gros ont été jetés à l’eau puis treuillés depuis la rive Est.

L’opération sera renouvelée à l’automne 2018 sur la portion orientale de l’île où 17 arbres seront supprimés. Des aulnes, saules et érables seront replantés de sorte que l’ensemble paraisse naturel, ne donne pas le sentiment d’une intervention humaine.

À l’automne 2019, l’attention se portera sur le plateau avec l’élimination de 12 arbres. Dans quelques années, les nouveaux fûts devraient constituer une voûte avec, au fond, le monument de Tony Garnier alors visible dès l’entrée dans le parc, depuis la porte des Enfants du Rhône. À terme, 110 arbres, quelque 230 arbustes et près de 5 000 plantes couvre-sol auront été réinstallés.

 

Plus d'infos

Retrouvez toute l'info du 6e sur mairie6.lyon.fr

Toute l'actualité de vos quartiers dans l'espace dédié "La ville côté quartiers"

Bloc recherche - Actualités