Thématique principale
Quartiers
- Publié le 18 décembre 2019

L’envers du transport

Visuel principal
Vignette

Le réseau TCL s’organise autour de différentes unités et ateliers de maintenance installés au coeur de la cité. Afin qu’ils puissent faire connaissance avec ce voisin un peu particulier, les habitants sont conviés en coulisses.

Contenu
Contenu

Quartier Perrache

La date était cochée sur l’agenda de cette famille avec deux enfants. Mercredi matin, 10h, rendez-vous au dépôt de bus de Perrache. Comme des dizaines d’autres habitants du quartier, elle utilise les transports en commun. C’est à ce titre que Keolis, l’opérateur, l’a invitée à une visite pédagogique. Il en fait de même dans l’ensemble de ses unités et ateliers. Ce jour, une vingtaine de curieux, avec ou sans petits, ont accepté l’invitation.

57 000 voyages

Tous sont accueillis par l’adjoint du chef d’unité. Celui-ci commence par un petit topo sur le réseau en général et sur ce dépôt en particulier. Les habitants n’ignorent pas qu’un nouveau bâtiment est en construction en face de l’actuel. Mais ils apprennent que, dès son ouverture en mars 2020, il ne suffira pas à absorber le développement du réseau. "Le dépôt de Vaise est saturé, donc aux 8 lignes que nous gérons ici s’ajouteront 7 lignes de Vaise et une d’Oullins. C’est pourquoi nous conserverons ce bâtiment encore 5 ou 7 ans."

Après un passage par la salle de repos, tout le monde suit le guide dans le parc de stationnement des véhicules. Où l’on apprend que 190 conducteurs et 80 bus sont rattachés à ce dépôt. Qu’ensemble, ils totalisent 57 000 voyages par jour. Que le 1er véhicule sort à 4h20, le dernier rentre à 1h. Une vraie fourmilière.

Les enfants sont autorisés à prendre la place du chauffeur, leur meilleur moment de la matinée ! Puis direction l’atelier de maintenance. Ici on vidange, on répare, on assure l’entretien intérieur. La question que tout le monde se pose arrive : "Vous devez trouver toutes sortes d’objets ?" et les anecdotes s’enchaînent, "Oui, des parapluies le plus souvent… Et il y a très longtemps je suis tombé sur une mallette contenant 50 000 francs."

On découvre encore que la durée de vie d’un bus est de 15 ans et que le futur dépôt répondra à de nombreuses normes environnementales pour le confort de tous. "Voilà vous avez vu la vie d’un dépôt", conclut l’adjoint. Instructif.

Colonne de droite 1

Bloc recherche - Actualités