Thématique principale
Histoire
- Publié le 4 juin 2021

Au Jardin botanique, les traces d'un Jean-Jacques Rousseau botaniste

Visuel principal
Vignette

Découverte d'un spécimen d'herbier portant l'autographe de Jean-Jacques Rousseau au Jardin botanique de Lyon.

Contenu
Contenu

Un événement suffisamment rare pour être mentionné : dans le cadre de la restauration des herbiers, les équipes du Jardin Botanique de Lyon ont retrouvé dans les collections de la Direction des Espaces Verts un spécimen d’herbier portant l’autographe de Jean-Jacques Rousseau.

Cet autographe était jusqu'alors passé inaperçu parmi les 300 000 spécimens de plantes sèches conservés au Jardin botanique. Ces vingt dernières années, une vingtaine de spécimens d’herbier collectés par Rousseau ont été retrouvés, mais seulement 6 portent son autographe.

"Je ne connais point d’étude au monde qui s’associe mieux à mes goûts naturels que celle des plantes"
 Les Confessions - Jean-Jacques Rousseau 

Dans les années 1770, Jean-Jacques Rousseau était en effet passionné de botanique. Il composait des herbiers et échangeait des échantillons végétaux par courrier avec d’autres botanistes. Ces échanges lui permettaient de tester et de consolider sa maîtrise de l’identification des plantes.

L’écrivain philosophe correspondait avec le botaniste linnéen Marc Antoine Louis Claret de la Tourrette (1729-1793), dont l'herbier est conservé au Jardin botanique de Lyon. Sur l’étiquette accompagnant cet échantillon, le nom d'espèce Festuca ovina a été écrit de la main de Rousseau, le reste des informations par Claret de la Tourrette.

Colonne de droite 1

 

 

 

Bloc recherche - Actualités