Thématique principale
Environnement
- Publié le 17 juin 2021

De nouveaux véhicules à la Ville pour la qualité de l'air

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon

Avec un budget inédit de 15 M d’€, la Ville de Lyon adapte l’ensemble des véhicules techniques qui entretiennent quotidiennement la ville : entretien des espaces verts et de l’éclairage public, rénovation des écoles… Une politique vertueuse qui organise progressivement la sortie du diesel à horizon 2026.

 

Contenu
Contenu

Depuis le 1er janvier 2021 et l’extension de la ZFE (Zone à faibles émissions) par la Métropole de Lyon, la Ville de Lyon a accéléré considérablement le renouvellement de sa flotte de véhicules, en réduisant la diésélisation de son parc.

21 nouveaux camions-outils au gaz naturel, nécessaires à l’activité quotidienne des services techniques de la Ville, sont ainsi venus renouveler la flotte de véhicules techniques : camions-nacelles, camions avec grue ou bennes…, soit 100% de taux de remplacement en énergie propre depuis le 1er janvier 2021. Ces véhicules complètent l’acquisition récente de 41 vélos à assistance électrique, de 2 vélos-cargos, d’une trentaine de vélos et VTT, qui s’intègrent dans une politique d’achats vertueuse.

L’objectif est maintenant d’aller vers une suppression progressive de toute motorisation diesel dans le parc municipal. Pour cela, la Ville de Lyon systématise l’achat de véhicules propres (gaz naturel, véhicules électriques, vélos et vélos-cargos…) et reste en veille sur les technologies vertes.

Les choix d’investissements permettent de couvrir un maximum de besoins des services, de tenir compte des capacités développées par les constructeurs, tout en garantissant un coût acceptable pour la collectivité.


Un plan de renouvellement inédit de 15 M€, la sortie du diesel pour 2026

Le renouvellement à horizon 2026 des véhicules de la Ville de Lyon s’inscrit pleinement et durablement dans une démarche de transition écologique voulue par l’exécutif. Celle-ci se place en accord avec la ZFE et les objectifs de la loi relative aux mobilités (loi LOM) visant à réduire de 37,5% le volume des gaz à effet de serre d’ici à 2030. Ce plan inédit à hauteur de 15 M€ (10 M€ dans le plan pluriannuel d’investissement et 5 M€ votés dès l’été 2020) engage la Ville à remplacer plus d’une trentaine de matériels et de véhicules par an, au lieu d’une dizaine précédemment, soit près de 160 véhicules et matériels propres à la fin du mandat.

L'objectif de cet investissement augmenté de 50% est bien que la flotte de la Ville de Lyon sorte du diesel en 2026, et contribue ainsi à la santé de toute la population.


Des leviers complémentaires pour agir sur la qualité de l’air

Inédit par son ampleur et son rythme, le plan engagé par la municipalité s’accompagne d’autres leviers :

  • la formation des agents du garage municipal pour assurer la gestion et maintenance véhicules électriques et gaz ;
  • l’adaptation du garage avec l’achat d’outillage spécialisé et la modification de l’atelier de maintenance ;
  • le renforcement des bornes de recharge électrique dans les bâtiments de la Ville ;
  • le développement de nouveaux pools d’autopartage pour les agents de la Ville ;
  • l’accompagnement du personnel municipal pour se déplacer autrement, notamment via le forfait mobilité durable et le PDME (Plan de déplacement mobilité employeur) ;
  • des actions de réduction de l’usage de la voiture pour les usagers des bâtiments municipaux.
Colonne de droite 1

 

 

 

Pour une ville à hauteur d'enfant

«Pour une ville à hauteur d’enfants, respirable et soutenable, nous donnons les moyens à Lyon d’agir positivement sur la qualité de l’air et de tendre vers le maximum d’exemplarité, en accompagnant les équipes dans cette transition.»
Grégory Doucet, Maire de Lyon.
Colonne de droite 2

Agir globalement pour la qualité de l'air

En plus de l’action sur ses propres déplacements, la Ville de Lyon agit globalement sur la qualité de l’air, en partenariat avec la Métropole, avec le renforcement à venir du plan climat de la Ville, inscrit dans la démarche label Cit’ergie de l’ADEME, les opérations de rénovation énergétique sur le patrimoine bâti municipal, ou encore le développement d’îlots de fraîcheur dans tous les quartiers de la ville.

Bloc recherche - Actualités