Thématique principale
Enfance et éducation
- Publié le 23 février 2021

Plus près de la nature

Visuel principal
Vignette

Passer le plus clair de son temps à jouer dehors, à profiter du jardin, c'est le quotidien des tout-petits de la crèche Buyer. Consciente et convaincue des bienfaits de la nature sur le développement de l'enfant, la Ville de Lyon porte 42 projets de végétalisation des crèches municipales et associatives avec extérieur.

Contenu
Contenu

Aujourd'hui, le soleil brille. Les tout-petits de la crèche municipale Buyer sont dehors, dans leur jardin. Le beau temps n'y est pour rien. S'il avait plu ou s'il avait fait plus frais, filles et garçons seraient quand même sortis une bonne partie de la journée. Car, à l'instar des pratiques au Danemark, ici l'équipe éducative mise sur le lien à construire entre les enfants et la nature. Pour en découvrir toutes les vertus, Nina Buir, éducatrice de jeunes enfants, a suivi une formation à l'automne dernier à l'école Ocellia, Ecole Santé Social Sud-Est à Vaise. "L'intervenante était Danoise. Nous sommes allés dans la forêt, sur les bords de Saône pour apprendre à nous reconnecter avec la nature. C'est important, même pour les adultes."

La pratique confirme la théorie : au contact de la nature, dans le jardin de leur crèche, les enfants développent leurs sens, leurs compétences cognitives, leurs capacités motrices et leur autonomie. "Ils se dépensent plus, mangent mieux, dorment mieux, l'agressivité est moindre car ils ont un vrai espace pour bouger. Leurs défenses immunitaires sont meilleures. On invente des jeux et des histoires, comme être le roi de la forêt par exemple...", détaille Nina. Et puis les jouets, qu'il s'agisse de brouettes, râteaux... ou qu'ils soient faits à partir de boîtes d'oeufs, de bouteilles..., sont mixtes. Ils conviennent autant aux garçons qu'aux filles.

42 projets de végétalisation

Les petits peuvent planter dans un bac, voir pousser les fleurs, s'émerveiller d'un voile accroché au grillage qui vole sous le vent, grimper dans les arbustes... "Au cours de la formation, nous avons aussi appris à ne pas avoir de freins. Encadré par le personnel, un enfant qui prend des risques, en voulant grimper dans un arbuste par exemple, gagnera en autonomie. Ainsi il apprend à gérer son corps."

Ces futurs adultes apprennent également à prendre soin de la nature et de l'environnement. "C'est aussi notre rôle de les sensibiliser au respect de ce qui les entoure", affirme Nina.

Convaincue du bien fondé de la méthode, la Ville de Lyon lance dès cette année 42 projets de végétalisation dans des crèches municipales et associatives. Les sols seront désimperméabilisés au profit de revêtements naturels, des arbres plantés pour apporter de l'ombrage, des zones de nature pédagogique avec potager, verger, bac à terre, bac à sable aménagées. Un poulailler sera installé partout où cela sera possible.

5 crèches font l'objet de projets tests : Raymond et les Augustins dans le 1er arrondissement, Confluence dans le 2e, les Petits pas dans le 7e, Langlet-Santy dans le futur centre social dans le 8e.

En plus de ces aménagements, les professionnels seront accompagnés sur la thématique "l'enfant et la nature" à compter de ce printemps et, comme les tout-petits, ils seront équipés de vêtements nécessaires pour pouvoir sortir par tous les temps, toute l'année.

 

 

Colonne de droite 1

DEVELOPPER L'OFFRE D'ACCUEIL

Si la Ville de Lyon dispose de plusieurs milliers de places en crèche disponibles, chaque année environ 4 500 enfants ne peuvent accéder à un accueil collectif.
D'ici à la fin du mandat, 22 nouvelles crèches sont prévues, toutes avec un extérieur, mais aussi 16 nouveaux Relais d'assistantes maternelles et autant de Lieux d'Accueil Enfants Parents sont envisagés afin de permettre à tous les enfants lyonnais, quel que soit leur mode de garde, de bénéficier des bienfaits d'un temps d'accueil collectif au moins chaque semaine.
Ces nouveaux équipements vont nécessiter l'embauche d'au moins 300 professionnels de la Petite enfance.

Bloc recherche - Actualités