Thématique principale
Développement durable
- Publié le 16 Mai 2019

Climat : Lyon renforce son engagement avec des actions concrètes

Visuel principal
Vignette

Parce que Lyon est engagée depuis de nombreuses années dans des actions pour lutter contre le réchauffement climatique et dans l’optique de son nouveau plan d’actions Énergie Climat pour la période 2020-2030, la Ville a souhaité innover en impliquant les citoyens sur ces thématiques, à travers le lancement d’une consultation numérique inédite sur plusieurs semaines. Objectif : associer toujours plus étroitement les Lyonnais aux orientations, aux projets impulsés par la Ville.

Contenu
Contenu

Une consultation inédite et fructueuse

Cette initiative a permis de confirmer l’engagement très fort des habitants sur ces sujets et leur volonté d’être associés à un plan d’actions volontariste :

  • 18 076 visites sur le site pendant les 8 semaines de la consultation ;
  • 2 386 abonnés à la consultation ;
  • 1 859 contributions versées ;
  • 4 393 réponses aux trois questionnaires « grand public » ;
  • 141 acteurs locaux ont répondu au questionnaire qui leur était dédié, 65 % se déclarant prêt à poursuivre ce travail avec la Ville dans le cadre d’ateliers et partenariats.
  • 55 % des contributeurs ont en 25 et 35 ans.

A lire : Consultation citoyenne « Parlons climat » : bilan d’un beau succès

La consultation s’est articulée autour de plusieurs grandes thématiques abordées sous la forme de discussions (lutte contre la chaleur en ville, gestion de l’eau et de l’énergie, biodiversité et nature en ville) ou de questionnaires (déplacements et mobilité, consommation et alimentation responsable, changement climatique).

Les nombreuses contributions déposées sur la plateforme en ligne s’inscrivent, pour la plupart, pleinement dans la dynamique déjà engagée par la Ville de Lyon. Ce temps participatif a permis de dégager de nouvelles pistes de réflexion, notamment pour le prochain plan d’actions Énergie-Climat de la Ville de Lyon qui doit être approuvé fin 2019. Les échanges entre les participants ont mis en avant des freins mais aussi des marges de progression ainsi que les attentes concrètes des habitants.

Sur la méthode, les contributeurs ont exprimé leur envie de poursuivre ce travail de débat et de réflexions à travers d’autres temps. Ils ont également insisté sur le besoin d’avoir des solutions pratiques applicables dans leur quotidien (éco-gestes) et que la Ville pourrait accompagner par des actions d’information et de sensibilisation.
 

Concertation climat


Les contributions couvrent 10 thématiques qui dépassent parfois les compétences strictes de la Ville en tant que collectivité, notamment en ce qui concerne les transports en commun, la gestion des déchets ou encore la mobilité :

  • la consommation responsable
  • la gestion et le tri des déchets
  • l’agriculture urbaine
  • les éco-pratiques des commerçants
  • l’éco-conception des bâtiments (promotion privée et patrimoine de la Ville)
  • les éco-pratiques des bailleurs sociaux et copropriétés privées
  • les économies d’énergies et d’eau
  • la mobilité et place de la voiture en ville
  • l’adaptation à la chaleur en ville
  • la biodiversité en ville

Parmi les idées les plus citées par les participants :

  • les toitures végétales
  • les alternatives à la climatisation
  • les économies d’énergie et d’eau
  • l’amélioration des revêtements urbains (routes et trottoirs)
  • les aménagements de voirie favorables aux vélos
  • la lutte contre la pollution lumineuse
  • la végétalisation des rues et des cours
  • le compostage

Les contributions se déclinent sur le court terme ou dans la durée :

  • Des propositions d’actions déjà mises en oeuvre par la Ville mais dont les citoyens n’ont pas connaissance : mise en place de boites à partage, rénovation énergétique du patrimoine de la Ville, participation au dispositif Écoréno’v…
  • Des propositions d’actions qui peuvent être étudiées en associant les acteurs de la société civile à des échanges plus approfondis, en vue d’une mise en oeuvre relativement simple et à court terme : renforcement de la communication autour d’événements et sensibilisation aux pratiques éco-responsables, guide sur les éco-pratiques des commerçants ou des copropriétés privées, visibilité du label « Lyon Ville Équitable et Durable »….
  • Des propositions d’actions nécessitant un temps d’études plus important mais qui pourraient alimenter les réflexions à venir sur le prochain plan d’actions Énergie-Climat 2020-2030 : politique de plantation d’arbres, végétalisation d’espaces et de bâtis, politique de stationnement, réflexions sur la place de la voiture en ville….

 

Bloc recherche - Actualités