Thématique principale
Déplacements
- Publié le 4 décembre 2017

Stationnement : du nouveau pour 2018

Se garer plus facilement lorsque l’on fait ses courses et régler à la minute près grâce à une appli : les avantages d’une politique de stationnement moderne qui incite au partage de la voirie et améliore la qualité de l’air. Des ambitions bien présentes dans les mesures actives à partir du 1er janvier 2018.

Contenu
Contenu

Depuis de nombreuses années, la politique de stationnement menée vise à augmenter la rotation des véhicules en luttant contre les voitures-ventouses, fluidifier la circulation et encourager à l’usage des transports en commun et des modes doux. À compter du 1er janvier 2018, un bouquet de mesures va amplifier ce mouvement en offrant de nouveaux services.

Du nouveau pour les résidents
Pour les détenteurs d’une carte « résident », la zone de stationnement sera adaptée aux habitudes et aux bassins de vie. Par exemple, le 1er et le 4e arrondissements ne forment plus qu’une seule zone ; alors qu’un secteur commun à Vaise (9e), aux quais Gillet (4e), Saint-Vincent (1er) et Pierre-Scize (5e) respectera la circulation le long de la Saône. 15 zones seront disponibles à compter du 1er janvier (et consultables sur lyon.fr début décembre en entrant simplement son adresse). Le tarif mensuel, à 20 €, reste le même, mais une redevance annuelle de 40€ pour le premier véhicule (60€ pour le second) est instaurée pour inciter ceux qui disposent d’un garage à l’occuper et laisser, ainsi, la place aux autres. Il sera possible de demander sa vignette résident dans n’importe quelle mairie d’arrondissement, et plus seulement dans celle de son lieu de résidence. 

►Voir la carte en ligne des nouveaux périmètres de stationnement résident 

Paiement par smartphone
Autre nouveauté, pour acheter son ticket mensuel, comme pour s’acquitter du stationnement ponctuel, l’appli pour smartphone Pay by phone (disponible sous Android, iOS et Windows phone). Elle ouvre la possibilité de payer à la minute près : sans se déplacer, on peut ajouter du temps quand il est écoulé ! 

Stationnement : pay by phone

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Un moyen pratique pour ne pas risquer de s’acquitter du Forfait post stationnement (FPS) qui remplace l’amende de 17 €. Fixé à l’échelon local dans le cadre d’une réforme nationale, ce FPS pour non-paiement, ou paiement insuffisant, est établi à 60 € par jour pour les 7 600 places en zone PRESTO (pour les courtes durées - dans le centre-ville et sur les grands boulevards) et 35 € pour les 31 000 places en TEMPO (moyenne durée) à partir du 1er janvier. Ces tarifs équivalent à la durée maximale autorisée de 10h (contre 3h actuellement) et visent à améliorer la rotation des véhicules en adoptant un tarif dissuasif. Indispensable lorsque l’on sait que 75% des automobilistes ne paient pas leur place et que 20% des voitures en circulation en cherchent une ! 

Enfin, des mesures environnementales permettent aux véhicules électriques ou hybrides de bénéficier de tarifs privilégiés pour le stationnement ponctuel, comme pour la carte résident (20 €/an).

Tickets dématérialisés

Quel que soit votre mode de paiement, depuis un horodateur ou depuis votre smartphone, les tickets sont désormais dématérialisés, il n’est plus nécessaire de les apposer derrière le pare-brise. Avec ou sans ticket votre stationnement est validé.

Le contrôle est automatique, il se fait grâce au numéro de la plaque d’immatriculation que vous avez renseigné lors du paiement de votre stationnement.

Consulter le dépliant : 

Bloc recherche - Actualités