Thématique principale
Déplacements
- Publié le 30 septembre 2020

Perrache : ouverture au Sud

Visuel principal
Vignette

Historiquement conçue pour s’ouvrir vers le Nord, la gare de Lyon-Perrache s’est peu à peu tournée vers le Sud, sans pour autant qu’une entrée de gare de plain-pied ne soit créée.

Aujourd’hui, la nouvelle entrée, située place des Archives, permet d’accéder directement à la gare sans recourir aux escalators et les personnes en situation de handicap disposent d’une rampe d’accès et d’ascenseurs pour accéder à l’ensemble des quais.

Contenu
Contenu

Une première étape, la rénovation du passage sous les voies

Depuis 2018, les quais de la gare de Lyon-Perrache sont accessibles pour les personnes en situation de handicap, en particulier :

  • Le passage souterrain Rhône sous les voies rénové, avec l’installation d’ascenseurs pour accéder à chaque quai.
  • Une ouverture percée vers la place des Archives, dans le mur de soutènement ferroviaire.

Depuis, des portiques d’embarquement ont été installés sur les quais TGV B/C et D/E.

Sur la place des Archives, les voyageurs pénètrent sous un grand auvent et cheminent sur un parcours en pente douce le long du mur de soutènement de la gare. Ils accèdent directement au passage souterrain sous les voies ferrées, (à trois mètres au-dessus du sol de la ville) rénové dans la première tranche du projet et ouvert au Sud, et par là à la majorité des voies de la gare (à 6 mètres au-dessus du sol de la ville).

Ce nouvel accès, travaillé avec les architectes des bâtiments de France, s’intègre dans la continuité de la place des Archives, conçue comme un grand parvis de gare favorisant des déplacements fluides et naturels depuis l’espace public jusqu’au train. L’intermodalité est améliorée avec une liaison tramway – train, un accès immédiat au parking souterrain qui comprend une dépose minute, et direct aux taxis stationnant sur la Place des Archives. L’accès aux trains est ainsi plus rapide depuis l’arrêt de tramway Place des Archives, que par le nord et la Place Carnot.

La charpente métallique, très légère, soutient un auvent en verre agrémenté de brise soleil en bois. La rampe d’accès au souterrain, de bois et de béton clairs, est également abritée. Un grand escalier de pierre calcaire à l’est, à proximité de l’Université offre un accès plus rapide au souterrain. Le mur de soutènement de la gare, rénové et mis en valeur constitue un fond de scène élégant. L’ensemble est animé par un kiosque commercial, en pierre et en verre, dont la façade pourra entièrement s’ouvrir aux beaux jours. Il accueillera prochainement un restaurant.

La place des Archives plus accueillante

La place des Archives a été livrée en 2010. Des adaptations ont été réalisées en 2019 et 2020 pour fluidifier les cheminements piétons vers le nouvel accès à la gare. A l’issue de la concertation publique, de nouveaux arbres ont été ajoutés pour apporter plus d’ombre et de fraîcheur à la place des Archives, notamment du côté des Archives Municipales avec des mûriers à feuilles de platane qui joueront le rôle de parasol.

L’offre de stationnement vélos a été complétée avec l’installation d’une soixantaine d’arceaux vélos dans le périmètre de la gare. La station vélo’v a également été doublée.

La dépose Minute situé au niveau -1 du parc (62 places dont 2 PSH) est accessible depuis la rue Smith (20 minutes gratuites puis 0,50 € toutes les 2 minutes).
Accès facilités à la dépose minute et au parking public

Situé 14 Place des Archives (accès véhicules : 1 rue Smith), le parking Perrache Archives (Q park) fête ses 10 ans cette année. L’ensemble du parc compte 649 places dont 13 pour les personnes en situation de handicap et 35 motos. L’entrée « piétons » du parking est aujourd’hui parfaitement intégrée à ce nouvel environnement.

Colonne de droite 1

 

 

Un projet qui répond aux enjeux urbains de mobilité

Les objectifs d’Ouvrons Perrache sont de :
 
ouvrir la gare sur la place des Archives en créant un nouvel accès à l’ensemble des voies, adapté aux personnes en situation de handicap
créer des circulations confortables pour les piétons et les cyclistes, en réaménageant la voûte ouest sous la gare SNCF et le centre d’échanges à leur usage exclusif
prolonger la ligne de tramway T2 de 3 stations jusqu’à l’arrêt Hôtel de Région - Montrochet

Dernière étape à venir : la dépose des escalators

Perspective d’architecte. Perrache côté sur sans escalators

 

Avec l’ouverture du pavillon voyageurs, les escaliers mécaniques installés dans les années 80 sont condamnés. Ils seront prochainement déposés après une phase de diagnostic de ces équipements (qui nécessite leur arrêt définitif). L’espace public gagné au sol pourra ainsi être réaménagé et végétalisé au pied du portique en béton qui sera conservé et restera un signal visuel fort de la gare dans l’axe du cours Charlemagne

Bloc recherche - Actualités