Thématique principale
Déplacements
- Publié le 20 avril 2022

Limitation à 30 km/h : sensibiliser avant de verbaliser

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Muriel Chaulet - Ville de Lyon

Jusqu'à la fin du mois, des opérations de contrôle menées par les policiers de l’unité mobile de circulation ont pour principal objectif d'informer les usagers.

Contenu
Contenu

Depuis le début du mois et le passage de Lyon à 30 km/h, la Ville a lancé une opération de sensibilisation auprès des usagers. "Nous avons ciblé les conducteurs de véhicules motorisés en excès de vitesse mais également les conducteurs d'EDPM (Engin de déplacement personnel motorisé) et de vélos électriques dont la vitesse avec assistance est limitée à 25 km/h" explique Christophe Spaeter, chef de l'unité mobile de circulation de la Police Municipale. L'occasion de rappeler aux usagers les avantages que procure une vitesse réduite : des accidents moins graves, un angle de vision plus grand, plus de facilité à laisser la priorité (notamment aux piétons) et moins de nuisances sonores. "Globalement, ce discours est compris et même partagé par les personnes que nous avons contrôlées. D'autant plus que dans certaines rues de Lyon, la vitesse moyenne se situait déjà autour des 30 km/h".

Ceci dit, les agents ont mesuré quelques excès de vitesse flagrants, tel cet automobiliste enregistré à 74 km/h montée de la Boucle dans le 4ème arrondissement. Dans ce cas précis, la verbalisation a été appliquée : 135 euros d'amende et un retrait de 3 points sur le permis. "Jusqu'à la fin du mois, nous allons faire beaucoup de contrôles en nous concentrant sur les axes qui posent le plus de problèmes, là où sont détectés des comportements de vitesse excessive et des risques d’accidents. Nous allons continuer à faire de la prévention et convaincre au mieux les conducteurs…".

Bloc recherche - Actualités