Thématique principale
Découvrir Lyon
- Publié le 28 octobre 2019

Le deuxième Airbus A350 d'Air France s'appellera «Lyon»

Visuel principal
Vignette

La compagnie renoue avec la tradition de baptiser ses avions du nom de villes françaises. Après Toulouse, berceau de l’A350, c’est au tour de Lyon, hub régional majeur pour le groupe Air France-KLM, d’être mise à l’honneur.

Contenu
Contenu

Pour le Maire de Lyon :  « La Ville est fière que son nom soit associé à un avion d’Air France. Baptiser un Airbus du nom de la Capitale mondiale de la gastronomie, cité historique classée au patrimoine de l’UNESCO, c'est aussi faire rayonner à travers le monde la culture et le patrimoine français. 

Mais c’est aussi  rappeler que Lyon est une terre d’aviateurs qui a vu naître Antoine de St Exupéry, pilote de l’aéropostale et qui a donné son nom à l’aéroport de la ville.»
 

L’A350, un atout pour la réduction de l’empreinte environnementale

« Lyon » est le deuxième des 28 A350 qui rejoindront la flotte d’Air France à l’horizon 2025. Comparé aux avions de génération précédente, le dernier né d’Airbus consomme 25 % de carburant en moins (soit 2,5 litres par passager aux 100 kilomètres) grâce à l’incorporation de matériaux plus légers à hauteur de 67% : 53% de composites et 14% de titane. Son empreinte sonore est également réduite de 40%.

D’autres actions concrètes sont également en place : réduction du poids à bord des avions, recyclage les déchets, éco-pilotage, réduction de l’empreinte sonore ou encore suppression des plastiques à usage unique.

Air France a par ailleurs récemment annoncé qu’à compter du 1er janvier 2020, ses vols domestiques seraient neutres en carbone grâce à la compensation de 100% des émissions de CO2. Une mesure qui concernera notamment tous les vols en France métropolitaine au départ de Lyon.

Colonne de droite 1

 

 

Premier vol

«Lyon», le nouvel Airbus A 350 d'Air France, effectuera son premier vol le 6 novembre vers Toronto.

Bloc recherche - Actualités