Thématique principale
Culture
- Publié le 3 juin 2020

Retour à la bibliothèque

Visuel principal
Vignette

Les 16 bibliothèques de la Ville ont rouvert leurs portes en mode adapté : masque, gel et sens de circulation sont de rigueur. Le plaisir de la lecture vaut bien ces quelques concessions. Rencontre avec Claire Chouvet, directrice de la bibliothèque municipale de Saint-Jean (5e).

Contenu
Contenu

L’ambiance feutrée qui règne habituellement dans une bibliothèque l’est encore plus en cette période si particulière de déconfinement. Première mesure, pour éviter les contaminations éventuelles, tout ce qui pouvait permettre auparavant au public de rester dans les locaux a été ôté. Finies les consultations sur place. Ainsi, à la bibliothèque de Saint-Jean, les chaises et tables ont disparu laissant un grand vide au cœur de l’établissement. « De même, la salle d’études, qui peut recevoir jusqu’à 30 personnes, est fermée. Habituellement, nous avons beaucoup de monde qui vient y travailler », souligne Claire Chouvet, directrice de la bibliothèque municipale de Saint-Jean (5e).

Les ordinateurs ne sont plus accessibles non plus. Tous les ateliers ainsi que les accueils de classes sont également stoppés.

Parmi les autres gestes barrières, les visiteurs doivent porter un masque, se désinfecter les mains, attendre à l’entrée que l’on vienne les chercher si trop de personnes sont déjà présentes à l’intérieur. Et suivre les marquages au sol pour éviter de croiser les autres abonné-es.

Sourire avec les yeux

Tous les agent-es sont également masqué-es. « Les masques ne facilitent pas la communication avec le public, mais nous nous adaptons et puis le sourire doit se lire dans nos yeux. » Pour ce jour de reprise, ils doivent indiquer au public la nouvelle marche à suivre. Ainsi, les bornes qui permettent normalement le prêt et le retour ne remplissent plus qu’une seule tâche, le prêt ou le retour. En bonne place sur la tablette, un flacon de gel hydroalcoolique indispensable pour éviter de contaminer l’écran.

Malgré toutes ces obligations un brin contraignantes, « nous sommes heureux-ses de tou-tes revenir travailler. Cela a été long pour tout le monde de rester chez soi. Quand on a un travail en lien avec le public on est démuni dans cette situation. » Les adhérent-es venu-es dès l'ouverture à 15h paraissent quelque peu intimidé-es pour leurs retrouvailles avec l'établissement. "Pour l'instant, nous avons surtout beaucoup de retours", précise Claire Chouvet. Le virus circulant toujours, tous les documents rapportés seront "mis en quarantaine" pendant une dizaine de jours. Pour minimiser la gestion du stock et la manutention, la durée des prêts a également été revue : 10 documents pendant 6 semaines au lieu de 20 pour 3 semaines.

La directrice et toute son équipe espèrent que les conditions évolueront favorablement dans les semaines à venir jusqu’à un complet retour à la normale.

 

En savoir plus sur les nouveaux horaires et toutes les modalités : bm-lyon.fr

Plus d'infos sur la réouverture progressive des lieux culturels 

Bloc recherche - Actualités