Thématique principale
Culture
- Publié le 30 septembre 2019

Louise Vignaud, valeur sûre du théâtre lyonnais

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Rémi Blasquez

Vision, enthousiasme, détermination : quelques mots pour évoquer Louise Vignaud, devenue très tôt une valeur sûre du théâtre lyonnais. À la mise en scène comme à la direction du Théâtre des Clochards Célestes, elle poursuit son exploration tous azimuts.

Contenu
Contenu

D'abord oublier les clichés sur les artistes, forcément centrés sur leur art, éloignés du monde réel… À peine trentenaire, Louise Vignaud démontre que l’on peut être tout à la fois metteuse en scène, directrice de théâtre, artiste associée au TNP, sans oublier d’avoir - déjà - signé un Phèdre (version Sénèque) à la Comédie française. « La vision que l’on a de l’artiste n’est pas toujours la bonne, confirme-t-elle. On doit nourrir notre démarche de lectures, de réflexion mais aussi de rencontres avec les autres, avec des jeunes compagnies passionnantes… C’est en travaillant que l’on progresse. »

Une boulimie d’activités qui s’alimente à une insatisfaction chronique. « Je ne suis jamais contente et il ne faut jamais être content de soi, être prêt à tout changer la veille de la première ; ça m’est arrivé. » Pas étonnant que sa compagnie s’appelle La Résolue ; pas étonnant non plus que son actualité soit la reprise du Quai de Ouistreham, déjà joué aux Clochards Célestes et au programme du Festival Sens interdits (au TNG de Vaise, les 17 et 18 octobre). Cette adaptation d’un reportage de Florence Aubenas livre le quotidien de femmes de ménage récurant des paquebots en escale. Une réflexion sur le travail, ou son absence, source de trop de souffrances.

 

Du côté des Pentes

Sa passion, Louise Vignaud l’exprime pleinement depuis 2017 à la direction du Théâtre des Clochards Célestes. Labellisé parmi les 8 scènes de Réseau Scène Découvertes de la Ville (dont il ne faut pas rater le lancement de saison commun le 16 octobre), ce théâtre des Pentes voit passer de nombreux jeunes artistes en demande de structuration.

« Pour jouer, il faut une compagnie, donc des statuts, puis un compte en banque, une assurance… Toutes choses auxquelles on ne pense pas lorsque l’on crée », s’amuse Louise Vignaud. « Nous essayons de les rendre responsables sur l’administratif, la com’, en plus du conseil et du suivi artistique. » Et de s’enthousiasmer d’avoir vu En réalité(s) de la Cie Courir à la catastrophe remporter le premier Prix Célest’1, après avoir été monté au Théâtre des Clochards Célestes en février dernier. Elle espère la même réussite pour les compagnies associées de la saison 2019-2020, comme Demain nous fuirons et son Ennemi intérieur (du 9 au 20 octobre 2019) ou la démarche gonflée de la Cie Offense et ses Départs (du 1er au 5 juillet 2020), en construction avec le public.

Évidemment, les spectacles repris restent rares. « C’est hyper violent, mais normal », relativise celle qui œuvre des deux côtés du miroir. « Cela dit, la densité de scènes à Lyon et en région permet à ceux qui ont une vision de s’épanouir », relève la Parisienne de naissance venue ici étudier à l’ENSATT et « jamais repartie ». « Lyon propose sa vie culturelle tout en conservant une dimension humaine, le dynamisme des Pentes, des marchés formidables… De quoi mettre ce que l’on fait en adéquation avec ce que l’on pense. C’est l’important aujourd’hui, non ? »

Découvrez le site du Théâtre des Clochards Célestes

Colonne de droite 1

Le réseau Scène découvertes

Le réseau Scène découvertes regroupe huit salles de spectacles lyonnaises engagées à soutenir l’émergence artistique dans les dicsipline du théâtre, de la danse, du cirque et de la musique.

Théâtre : Théâtre des Clochards Célestes, Théâtre de l’Elysée, Espace 44, Théâtre des Marronniers
Danse : Le Croiseur
Cirque : Ecole de Cirque de Lyon
Musique : A Thou Bout d’Chant, Kraspek Myzik

Bon plan : le "Pass Scène D", en vente dans chaque salle partenaire, donne droit à 4 spectacles pour deux personnes pour 40 €.

En savoir plus

Bloc recherche - Actualités