Thématique principale
Culture
- Publié le 9 septembre 2020

Les joueuses de l'OL sur grand écran

Visuel principal
Vignette

Au-delà du documentaire purement sportif, sur l'équipe de football féminin la plus titrée en Europe, le film aborde plus largement la place des femmes dans la société.

Contenu
Contenu

Ada Hegerberg, Eugénie Le Sommer, Wendie Renard, Sarah Bouhaddi, Amel Majri, Amandine Henry, Jessica Fishlock, Selma Bacha, Griedge Mbock, Delphine Cascarino, Dzsenifer Marozsan, Saki Kumagai, Melvine Malard, Lucy Bronze, Shanice Van de Sanden, Carolin Simon, Lisa Weiss, Kadeisha Buchanan, Danielle Roux, Lorena Azzara, Audrey Dupupet, Soledad James, Isobel Christiansen, Eva Kouache, Emelyne Laurent.

Non il s'agit pas de la compo du prochain match de l'OL Féminin. Les Fenottes mentionnées ici -joueuses actuelles ou anciennes du club- sont à l'affiche du documentaire de Stéphanie Gillard, Les joueuses #paslàpourdanser, qui sort sur grand écran ce mercredi 9 septembre 2020. Une nouvelle consécration, culturelle cette fois, pour une équipe lyonnaise qui a connu tous les exploits sportifs.

Le synopsis
L’équipe féminine de l’Olympique Lyonnais s’est imposée au fil des années comme une des meilleures équipes de football au monde. D'entraînements en compétitions, de doutes en victoires, ce film plonge pour la première fois au coeur du quotidien de ces joueuses d’exception. Une invitation à porter un nouveau regard sur la place faite aux femmes dans le sport : un univers où les valeurs de respect et d’ouverture seront les piliers de l’évolution vers l’égalité.
 

Comment est né le projet de ce film ?
Stéphanie Gillard : 
C’est une idée que j’avais en tête depuis un moment mais le déclic est venu de la victoire de l’équipe de France masculine à la dernière Coupe du Monde en Russie. J’attendais beaucoup du film sur la victoire des Bleus "Les Bleus 2018, au cœur de l’épopée Russe". Mais contrairement aux "Yeux dans les Bleus", je n’ai pas retrouvé cet aspect «envers du décor». Je me suis alors dit que ce n’était en fait peut-être plus possible de mener cet exercice avec le football masculin, et qu’il fallait explorer la piste du football féminin pour retrouver peut-être une parole plus libérée, une certaine «liberté de ton». 

Après en avoir parlé à Julie Gayet, la productrice du film, elle m’a fait rencontrer le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. Nous avons parlé de ces deux films, tournés à des périodes complètement différentes ; de ce que j’avais envie de faire... On s’est compris tout de suite et se concentrer sur le parcours de l’équipe lyonnaise féminine est vite devenu évident.

En effet, outre le palmarès incroyable de cette équipe, l’une des plus titrée au monde tous sports confondus, c’est une équipe où se côtoient des joueuses françaises, d’Europe, d’Asie ou d’Amérique Latine et de différentes générations. Des joueuses ayant connu l’époque du foot amateur et la nécessité d’avoir un travail pour vivre, évoluent aujourd’hui avec celles qui, encore mineures, ont commencé leurs carrières comme footballeuses professionnelles.

Selon moi, les gens ne s’intéressent pas au football féminin parce qu’ils ne connaissent pas les joueuses. Pour qu’il y ait de l’engouement, il faut pouvoir s’identifier à des champions – championnes. Même si elles gagnent tous les titres, si on ne connaît pas les personnalités, ça ne prend pas. Avec ce film, je voulais inviter les spectateurs à découvrir une équipe féminine. L’idée était d’entrer au coeur d’une équipe, à la rencontre de joueuses professionnelles d’exception.

Fiche d'identité
Sortie : 9 septembre 2020
Titre original : Les joueuses #paslàpourdanser
Durée du film : 87 minutes
De Stéphanie Gillard
Le film a été tourné de mars à septembre 2019 à Lyon et ses environs, ainsi qu'à Londres et Budapest.

Bloc recherche - Actualités