Thématique principale
Culture
- Publié le 4 septembre 2020

Le prix René Leynaud attribué à Mathieu Gabard

Visuel principal
Vignette

Créé en 2014 à l’occasion du 70e anniversaire de la Libération de la France et du 70e anniversaire de la mort du poète, le Prix René Leynaud récompense un ouvrage de littérature contemporaine de forme courte (poème, prose poétique, fragments) paru en première édition, durant l’année civile précédant la remise, et édité à compte d’éditeur.

Contenu
Contenu

Paru en novembre dernier aux éditions des Lisières, Mathieu Gabard, avec son livre CRA - 115 propos d’hommes séquestrés a su convaincre le jury du prix qui s’est tenu en juin dernier.

L’ouvrage récompensé répond à une double exigence : d’une part, favoriser et promouvoir l’émergence d’une écriture poétique et, d’autre part, défendre un certain regard porté sur le monde actuel, fidèle à l’esprit de résistance du poète René Leynaud.
Organisé par l’association Espace Pandora et, depuis 2018, la Bibliothèque municipale de Lyon, avec le concours de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, le Prix René Leynaud entend faciliter la promotion et la diffusion d’un ouvrage qui leur semble « nécessaire au jour blessé d’aujourd’hui » et soutenir la création poétique francophone contemporaine, sous toutes ses formes.

Né en 1986, Mathieu Gabard côtoie le football et les études littéraires avant de se lancer dans l’aventure poétique. Il conçoit des événements et des performances mêlant danse, théâtre, musique et poésie.
Depuis 2017, il est poète public dans les rues de Montpellier et publie aux éditions Albache un recueil de poèmes Les trains crient plus fort que les aigles. Il fait partie de l’anthologie 2019 des jeunes poètes, Génération poésie debout, au Temps des cerises. En 2020 sortira la Fleur du monde, au Chant des voyelles. Il visite des personnes en CRA (Centre de Rétention Administrative) depuis 2015 et donne voix à ces hommes séquestrés et à leur famille, dans l’ouvrage récompensé.

Remise officielle du prix et rencontre avec l’auteur.
Samedi 7 novembre - 11h à la Bibliothèque municipale de la Part-Dieu.
Entrée gratuite, réservation conseillée.

Dans le cadre du Festival Parole Ambulante (du 2 au 8 novembre).

Bloc recherche - Actualités