Thématique principale
Culture
- Publié le 4 Mai 2021

Anton Holmer, nommé chef assistant de l'ONL

Visuel principal
Vignette

Le jeune chef suédois Anton Holmer a été choisi comme chef assistant de l’Orchestre-national de Lyon. Il prendra ses fonctions pour deux ans, à compter de septembre 2021.

Contenu
Contenu

Demi-finaliste du Concours Donatelle Flick LSO en 2018, et récompensé trois années consécutives (de 2018 à 2020) par les bourses de l'Académie royale de musique de Suède, Anton Holmer, âgé de 30 ans, a été sélectionné pour participer au concours Malko pour jeunes chefs d'orchestre à Copenhague en juin 2021. C’est au sein de l'Université d'État de musique et des arts du spectacle de Stuttgart qu’il a étudié la direction d’orchestre avec Per Borin. Il a également suivi de nombreuses masterclasses, notamment avec Bernard Haitink et Jorma Panula. Il a dirigé l’école d’opéra de Stuttgart dans une représentation de Rigoletto de Verdi saluée par la presse comme « un cadeau musical ». Anton Holmer connaît déjà un peu Lyon ! Il a en effet une année au CNSMD de Lyon en 2012/2013.

Retenu parmi 120 candidats, puis 4 finalistes venus à Lyon, c’est en dirigeant la Sixième Symphonie de Tchaïkovski et la Cinquième Symphonie de Beethoven, qu’il a été choisi le 29 avril par un jury composé d’Aline Sam-Giao, directrice générale de l’Auditorium-Orchestre national de Lyon, Nikolaj-Szeps Znaider, directeur musical de l'orchestre, Ronald Vermeulen, délégué artistique, Jane-Lise Meunier, responsable des actions culturelles, Giovanni Radivo et Jennifer Gilbert, violons supersolistes, Emmanuelle Réville, flûte solo et Manon Souchard, corniste de l’Orchestre national de Lyon.

Nikolaj Szeps-Znaider a été séduit par sa maturité, et sa confiance en lui lorsqu’il dirige : « J’aime sa façon d’appréhender sa tâche au sein de notre orchestre. Nous lui apporterons un tremplin pour l’aider à se développer. » « Anton Holmer sera comme une seconde paire d’oreilles, lors du travail de notre directeur musical. » selon Ronald Vermeulen.

De son côté, Anton Holmer se dit très heureux que ce premier poste de chef assistant lui permette de collaborer avec l’un des meilleurs orchestres français. « Je venais entendre chacun des concerts de l’orchestre à l’Auditorium lors de mon année passée à Lyon, à l’époque où Leonard Slatkin en était directeur musical. C’est un orchestre splendide, et c’est la raison pour laquelle je me suis présenté. C’est une mission qui va m’apporter énormément et pas uniquement sur le plan musical. Outre le fait de diriger un certain nombre de projets originaux, concerts éducatifs ou ciné-concerts par exemple, j’ai le sentiment de véritablement intégrer une équipe, voir le travail qui se passe en amont de la scène, tout cela me semble très enrichissant. »

https://www.auditorium-lyon.com/fr

Bloc recherche - Actualités