Thématique principale
Commémoration
- Publié le 1 avril 2019

Inauguration de la nouvelle stèle à la mémoire des enfants d'Izieu

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Collection succession Sabine Zlatin

Le 6 avril 1944, 44 enfants juifs et leurs accompagnateurs étaient raflés dans leur refuge à Izieu et conduits à la prison de Montluc avant d’être déportés à Auschwitz où ils furent gazés. 75 ans après, la Ville de Lyon souhaite leur rendre hommage en érigeant un mémorial place Carnot, lieu central de la vie lyonnaise.

Contenu
Contenu

Cet acte fort, symbolique et concret à la fois, a été décidé suite à la profanation de la stèle en leur mémoire en août 2017. Elle était installée dans le « jardin des 44 enfants d’Izieu » (inauguré en 2010 et qui conservera sa dénomination), situé derrière le Centre d’histoire de la Résistance et de la Déportation (7e arrondissement).

La décision de réaliser une nouvelle stèle et de la déplacer avait alors été prise par la Ville en concertation avec les associations. La place Carnot a été choisie à la fois pour des raisons de sécurité -l’emplacement est surveillé par des caméras- et pour des raisons historiques puisque le mémorial se situera désormais près de la gare de Perrache d’où les enfants sont partis vers les camps de déportation. Enfin, cela donnera une visibilité forte à ce lieu de mémoire au coeur de la ville. La nouvelle stèle installée sur la pelouse centrale de la place, sera accompagnée de deux panneaux informatifs sur l’histoire tragique des enfants d’Izieu.

Le nouveau mémorial a été inauguré le lundi 8 avril en présence de Beate et Serge Klarsfeld qui ont joué un rôle majeur dans la reconnaissance de cette rafle, puisqu’ils ont permis d’identifier Klaus Barbie comme le donneur d’ordre.

Vignette

La nouvelle stèle en mémoire des enfants d'Izieu inaugurée le 8 avril, place Carnot.

 

8 avril : hommages à Beate et Serge Klarsfeld, les combats de la mémoire


La venue de Beate et Serge Klarsfeld à Lyon le 8 avril prochain est l’occasion de rendre hommage à leur action infatigable dans la lutte contre les criminels nazis et l’antisémitisme.

Que ce soit pour la capture de Klaus Barbie « le boucher de Lyon », son procès ou encore l’établissement de la liste des victimes de la rafle de la rue Sainte-Catherine, et la rafle des enfants d’Izieu, le couple Klarsfeld a marqué la ville en révélant à Lyon son Histoire. Mais c’est aussi une communauté de valeurs autour de la République, de la laïcité et du refus du communautarisme qui lie les Klarsfeld à Lyon.

Pour toutes ces raisons, le Maire de Lyon a souhaité les honorer en leur remettant la médaille de la Ville.

  • La cérémonie à eu lieu à l’issue de l’inauguration de la stèle des enfants d’Izieu, à la Faculté Catholique de Lyon -Salle Frédéric Ozanam- 23 place Carnot, Lyon 2ème
  • Beate et Serge Klarsfeld donneront ensuite une conférence devant 400 collégiens et lycéens lyonnais à la salle de la Mutualité à 14h30.
  • Enfin, à 18h ils inaugureront l’exposition qui leur est consacrée à la mairie du 3ème arrondissement, intitulée « Beate et Serge Klarsfeld, les combats de la mémoire » réalisée par le Mémorial de la Shoah (du 3 avril au 3 mai 2019).

 

Vignette

Serge et Beate Klarsfled lors de l'inauguration de la stèle en mémoire des enfants d'Izieu

Bloc recherche - Actualités