Thématique principale
Cadre de vie
- Publié le 17 novembre 2017

Zoo : Forêts d'Asie en 2020

Visuel principal
Vignette
Crédit photo : Projet BASE Paysagistes

Le projet Forêts d’Asie va permettre de réaménager entièrement l'ancien espace des éléphants afin d'accueillir un biotope consacré aux milieux asiatiques. Une façon de répondre à l’accélération des menaces qui pèsent sur la biodiversité.

Contenu
Contenu

L’objectif du projet Forêts d’Asie est de valoriser plusieurs biotopes de ce continent. Présenter différentes espèces qui habitent un milieu naturel est une manière de sensibiliser le public aux enjeux de préservation de la biodiversité. 25 nouvelles espèces menacées prendront ainsi place au sein de cet espace original du zoo de Lyon :

  • Des mammifères : tapirs malais, binturongs, élaphodes, gibbons à favoris blancs, civettes…
  • Des oiseaux : canards à ailes blanches, hokki, ptilopes, garrulaxes… en intérieur ; grues antigones, cigognes épiscopales, calao… en extérieur.
  • Des reptiles, amphibiens et poissons : serpent ratier rhinocéros, python vert, lézard crocodile de Shin, Tortue ocadie, tortue asiatique géante, grenouille mousse... 

Toutes ces nouvelles espèces arriveront à Lyon en provenance d’autres zoos européens ou même plus lointains, dans le cadre des programmes d’élevage de l’Association Européenne des Zoos et Aquariums.

 

Un programme paysager ambitieux

Après l’installation de la Plaine Africaine, lieu composé d’une savane ouverte, le projet Forêts d’Asie propose de créer un espace boisé qui vient s’insérer dans le parcours des visiteurs du Zoo de Lyon.

L’aménagement paysager présentera une palette végétale riche, à l’image des forêts que l’on trouve en Asie et permettra un bien-être maximal des animaux et une immersion totale des visiteurs.

Les plantations seront les plus denses possibles : toutes les strates seront représentées, des vivaces jusqu'aux arbres.

L'ambiance intérieure recherchée sera celle d'un bâtiment envahi par une végétation luxuriante et spontanée.

A l’extérieur, dans la grande volière, l’objectif est de créer des atmosphères propres à ces milieux, en utilisant des végétaux appartenant à la même famille que les végétaux emblématiques de cette région du monde, mais plus adaptés aux caractéristiques du climat lyonnais.

La présence forte du végétal est une condition indispensable à l’immersion des visiteurs. Elle est la cheville ouvrière d’une mise en scène tournée vers la sensibilisation du public et une invitation à découvrir la richesse des collections végétales du Jardin Botanique situé à proximité.

 

Immersion totale et scénographie

Le principe d’immersion conduit à un contact étroit entre l’Homme et l’Animal. L’objectif est d’inviter le visiteur à vivre une expérience unique tout en le sensibilisant à la nécessité de protéger ces espèces et leurs milieux naturels. L’organisation des espaces, les différents points de vue ou encore les décors végétaux seront autant d’occasions pour le public de s’imprégner des ambiances propres aux milieux forestiers d’Asie. L’eau occupera une place importante dans le projet, aussi bien à l’intérieur du bâtiment qu’à l’extérieur. C’est en effet un élément indispensable à la vie de certains des animaux, notamment le Tapir. L’ambiance climatique dans le bâtiment sera conditionnée par les besoins des espèces animales et végétales. Les cheminements respectifs des visiteurs et du personnel ainsi que les accès seront étudiés de façon à ce que les circuits de visite ne perturbent pas les animaux, tout en ayant une gestion efficace et sécurisée des enclos par le personnel du Zoo.

Calendrier du projet :
Deuxième trimestre 2019 : début des travaux
Ouverture du nouvel espace immersif : printemps 2020

 

En savoir plus :

Toute l'actualité du Zoo de Lyon sur zoo.lyon.fr

Bloc recherche - Actualités