Thématique principale
Cadre de vie
- Publié le 2 septembre 2019

Presqu’île nature : ça pousse !

Visuel principal
Vignette

Du 6 au 28 juin, 1 300 contributions en ligne ont nourri le débat sur la végétalisation de la Presqu’île entre Bellecour et les Terreaux. Alors que l’expérimentation entre dans sa phase concrète, voici des réponses à certaines propositions émises par les Lyonnais ainsi qu’à des questions d’organisation.

Contenu
Contenu

Pourquoi ne pas faire ces plantations en pleine terre plutôt que dans des bacs ?
Il faut rappeler que cela demeure l’objectif final ! Si l’expérimentation fonctionne correctement, les rues de la Presqu’île pourraient être végétalisées avec des plantations en pleine terre là où cela sera possible. Dans l’intervalle, arbustes et fleurs vont constituer une palette végétale qui évoluera au gré des saisons. Cette végétation et les arbres contribueront à ombrager et à rendre plus agréables ces rues commerçantes pour les passants et les riverains lors des fortes chaleurs.

Quand débutera et combien de temps durera le déploiement des modules en bois ?
Les services de la Ville sont à l’oeuvre depuis le 9 septembre dans les rues Édouard-Herriot, de Brest, Chenavard et Gasparin pour installer, par secteurs, des modules en bois avec des végétaux pendant une durée totale d’environ 6 semaines, occasionnant des gênes passagères pour la circulation. Des informations sont prévues pour les riverains.

Quelle place pour les piétons, les vélos, les transports en commun ?
Les déplacements doux demeurent au coeur du projet. Dans les rues concernées, le principe repose sur la création d’une seule voie de circulation de 3,5 m de large permettant d’accueillir tous les modes de déplacement. La modification de fonctionnement va offrir deux fois plus de possibilités aux cycles, avec l’ouverture à la circulation dans les deux sens des rues Herriot, Gasparin et de Brest.

Comment mieux prendre en compte les livraisons des commerces ?
Sur ce sujet il est prévu d’expérimenter différentes solutions en lien avec les commerçants, pour bien évaluer la place nécessaire aux livraisons et prévoir dans le projet futur des espaces dédiés en nombre suffisant pour fluidifier ce secteur aujourd’hui très encombré sur certains créneaux horaires. Il pourra ainsi être envisagé de créer de nouvelles places réservées de façon pérenne aux livraisons dans certaines zones jugées sensibles. D’autres hypothèses seront également étudiées sur l’exemple de la rue Grenette, pour réserver certains linéaires à cet effet sur des créneaux horaires de matinée.

Il faut amener de nouveaux usages types grands bancs, tables pour s’approprier l’espace public ; aider les riverains à végétaliser fenêtres, balcons…
Tout est possible ! Le projet comprend des terrasses que les habitants, les associations et les
commerçants pourront investir à l’occasion d’animations, de jeux… À chacun d’imaginer leur usage. La Direction des espaces verts prévoit par ailleurs un programme pédagogique autour des plantations et peut accompagner les riverains volontaires pour créer de nouvelles microimplantations florales sur les trottoirs.

Bloc recherche - Actualités