• Francais
  • Anglais
BandeauSiteLyon
Plan de la ville
Texte plan de la ville
Vous êtes ici :
Augmenter le texte Diminuer le texte Imprimer Aide
Solidarité
Favoris & partage
Ajouter aux favoris Envoyer par email Envoyer vers Facebook Envoyer vers Twitter

Le droit au logement opposable

Le Droit au Logement Opposable

La loi du 5 mars 2007 sur le droit au logement opposable (DALO) assure à toute personne qui a effectué une demande de logement une réponse à ses besoins.

La loi DALO permet ainsi à toute personne qui a effectuée une demande de logement ou d'hébergement auprès de l'Etat de saisir la commission de médiation de son département. Celle-ci est chargée de se prononcer sur le caractère prioritaire des demandes et sur l'urgence de l'attribution de logements aux demandeurs.

Cible

Qui peut bénéficier du droit au logement opposable ?

 

Il est obligatoire de :

Etre de nationalité française ou résider sur le territoire français de façon régulière depuis au moins deux ans.
Ne pas être en mesure d’accéder par vos propres moyens à un logement décent et indépendant et de vous y maintenir et avoir fait des démarches pour trouver une solution.
Satisfaire aux conditions réglementaires d’accès au logement social.


Il est également nécessaire de remplir l’une des conditions suivantes :

Etre dépourvu de logement, c’est-à-dire sans domicile fixe ou hébergé par une autre personne.
Etre menacé d’expulsion sans possibilité de relogement.
Etre hébergé dans une structure d’hébergement ou logé temporairement dans un logement de transition.
Etre logé dans des locaux impropres à l’habitation ou présentant un caractère insalubre ou dangereux.
Etre logé dans un local manifestement sur-occupé ou non décent, à condition d’avoir à charge au moins un enfant mineur ou une personne handicapée ou de présenter vous-même un handicap.
Etre demandeur de logement locatif social et muni d’une attestation d’enregistrement départemental de la demande (numéro unique), n’ayant reçu aucune proposition adaptée à l’issue d’un délai « anormalement long » (fixé par arrêté préfectoral à 24 mois dans le Rhône).

 

Fonctionnement

La mise en œuvre de ce recours à la Commission de médiation s'appuie sur deux procédés : un recours amiable et un recours contentieux.

Le recours amiable s'exerce devant une commission de médiation départementale qui, si elle juge la demande de logement urgente et prioritaire, demande au préfet de procurer un logement sur le contingent préfectoral.

Si, malgré l’avis de la commission, le relogement n’a pas lieu, le demandeur peut engager un recours contentieux devant une juridiction administrative et l’État pourra être condamné à payer une astreinte.

En savoir plus : Document PDF   Plaquette sur le droit au logement éditée par le Ministère du Logement - PDF - 845ko

La ville de Lyon

Mairie de Lyon 1, place de la Comédie 69205 Lyon cedex 01 Centre d'appels lyon en direct 33 (0)4 72 10 30 30

OnlyLyon