• Francais
  • Anglais
BandeauSiteLyon
Plan de la ville
Texte plan de la ville
Vous êtes ici :
Augmenter le texte Diminuer le texte Imprimer Aide
Cadre de vie
Favoris & partage
Ajouter aux favoris Envoyer par email Envoyer vers Facebook Envoyer vers Twitter

Qualité chimique de l'air

La Métropole vue du ciel

La surveillance de l'atmosphère atypique de la région lyonnaise est aujourd'hui optimale. Des procédures d'information et d'alerte de la population ont été mises en place, ainsi qu'une suite de mesures bien rodées.

La situation géographique de l'agglomération lyonnaise contribue à faire de Lyon une ville avec une atmosphère vulnérable. En effet, Lyon se situe à l’intérieur d’un couloir formé par le massif central à l’ouest et les Alpes à l’est, impliquant des vents dominants orientés sud-nord ou nord-sud.

Plus localement, les circulations d’air sont influencées par la présence du Rhône et de la Saône et de nombreux reliefs (collines de la Croix-Rousse, de Fourvière, de Sainte-Foy...).

La région lyonnaise est également souvent le siège en hiver d'inversion de température (température plus importante en altitude qu'en plaine) qui bloquent les polluants à faible altitude sous un « couvercle » d’air chaud, ce qui favorise les périodes de pollution atmosphérique notamment en hiver. Cette situation peut avoir pour effet de limiter l’évacuation des polluants issus de la circulation automobile ou de l’industrie (« couloir » de la chimie notamment).
 

Air Rhône Alpes

 

 

Etant donné cette situation géographique et climatique de l’agglomération, la lutte contre la pollution atmosphérique est, depuis 1959, au cœur des préoccupations de la municipalité lyonnaise.

Dès 1961, le Bureau d’Hygiène de la Ville de Lyon et l’Association pour la Prévention de la Pollution Atmosphérique (APPA) ont mis en place un réseau de surveillance de la qualité de l’air. Parallèlement à ce réseau, en 1963, un réseau centré autour de la centrale thermique de Loire-sur-Rhône a été mis en place par EDF et, en 1975, un troisième réseau de surveillance (ALPOLAIR) a été développé par les industriels sur la zone sud de Lyon.

Ensuite c’est l’association Air Rhône-Alpes de surveillance de la qualité de l’air atmosphérique de la Région-Alpes (anciennement Coparly) qui informe de la qualité de l’air sur la région lyonnaise notamment via son site Internet permettant notamment de connaître l'indice ATMO du jour et la prévision du lendemain.

 

Logo d'Air Rhône Alpes

Consultez les indices ATMO sur le site Air Rhône-Alpes

 

Contact


 

Alerte à la pollution


Il existe sur l’agglomération lyonnaise une procédure d’information et d’alertes à la pollution atmosphérique.

La Procédure de Préservation de la Qualité de l’Air

L’information est assurée par internet www.air-rhonealpes.fr et des messages d’information sont adressés par télécopie aux autorités et aux médias.

La ville de Lyon gère un système d’appels téléphoniques par AUTOCOM qui envoie des messages téléphoniques enregistrés par Air Rhône-Alpes à divers établissements : complexes sportifs, crèches et halte-garderies, écoles maternelles et primaires, résidences de personnes âgées, direction des sports, parcs, direction de l’éducation, direction de l’enfance.

Environ 550 établissements sont destinataires de ces messages pour le premier seuil de communication qui correspond à un niveau d'information et de recommandations sanitaires pour les personnes sensibles.

Environ 700 établissements sont destinataires de ces messages pour le deuxième seuil de communication qui correspond à un niveau d'alerte de risque pour l’ensemble de la population.

 

Des messages sont également adressés à la population via la trentaine de panneaux publics lumineux répartis sur la ville de Lyon.

 


Réglementation


Arrêté inter préfectoral n° 2014335-0003 du 1 er décembre 2014 relatif au déclenchement des procédures préfectorales en cas d’épisodes de pollution de l’air ambiant pour les départements de la région Rhône-Alpes.

Plan Orsec schéma départemental d’alerte à la pollution atmosphérique approuvé le 26 septembre par l’arrêté préfectoral n°2011/503.

Arrêté inter préfectoral n°2011-004 du 5 janvier 2011 relatif à la procédure d’information et d’alerte de la population en cas de pointe de pollution en région Rhône-Alpes.

Arrêté inter-préfectoral n°2834 du 30 juin 2008 portant approbation du Plan de Protection de l’Atmosphère de l’agglomération lyonnaise

Arrêté ministériel du 26 février 1974 portant création d’une zone de protection spéciale dans le département du Rhône modifié par l’arrêté du 28 novembre 1994

Arrêté municipal du 18 juin 1973 relatif à la lutte contre la pollution atmosphérique, foyers domestiques ou assimilés

 

Bloc note

 

 

 

La ville de Lyon

Mairie de Lyon 1, place de la Comédie 69205 Lyon cedex 01 Centre d'appels lyon en direct 33 (0)4 72 10 30 30

OnlyLyon