• Francais
  • Anglais
BandeauSiteLyonCulture
Vous êtes ici :
Augmenter le texte Diminuer le texte Imprimer Aide

Assises Internationales du Roman

Favoris & partage
Ajouter aux favoris Envoyer par email Envoyer vers Facebook Envoyer vers Twitter

29 mai au 4 juin, aux Subsistances

Assises Internationales du Roman

Chaque année en mai, elles réunissent aux Subsistances des écrivains, journalistes, artistes, chercheurs, scientifiques et penseurs du monde entier, pendant une semaine

 

Focus sur les rencontres littéraires

- Lundi 29 Mai -
GRAND ENTRETIEN AVEC SALMAN RUSHDIE / 19h

Salman Rushdie est une figure emblématique de la littérature internationale. Son engagement pour la liberté d’expression fait de lui une figure de proue de la lutte contre  l’obscurantisme. Il est l’auteur de onze romans, dont Les Enfants de minuit (Stock, 1983) qui lui valut le Booker Prize et The Best of the Booker. Ancien président du PEN American  Center, il est membre de l’American Academy of Arts and Letters et « Distinguished Writer in Residence » à l’université de New York. Son dernier roman, Deux ans, huit mois et  vingt-huit nuits (Actes Sud, 2016) est un conte merveilleux qui interroge notre vie contemporaine à la lumière de l’histoire et de la mythologie.
Salman Rushdie (Royaume-Uni) en dialogue avec Raphaëlle Rérolle (Le Monde)
 
LUTTES ET RÉSISTANCES : QUE PEUVENT LES MOTS ? / 21h
Écrire parce que la voix est éphémère et l’écriture durable, écrire pour dévoiler la vérité. Écrire comme acte d’insurrection, écrire parce que le silence serait inadmissible. À la fois écrivains et journalistes, Kamel Daoud et Ece Temelkuran témoignent avec vigueur des injustices et des dérives du monde : avec la puissance de la littérature, ils essaient de résister.
Avec Kamel Daoud (Algérie) et Ece Temelkuran (Turquie) / Modérateur Christophe Ono-dit-Biot (Le Point)


- Mardi 30 Mai -
LA COULEUR DES SENTIMENTS / 19h
Amour, peur, colère, tristesse, jalousie… : la fiction permet aux romanciers de jouer de la vaste palette des sentiments et des émotions. Comment les auteurs en rendent-ils  sensibles la texture et l’étoffe ? Quels ressorts utilisent-ils pour nous faire entrer dans l’intimité de leurs personnages et arriver à nous faire vibrer à leur diapason ? Par quel étrange paradoxe la fiction peut-elle faire naître en nous des sentiments bien réels ?
Avec Benoît Duteurtre (France), Mariana Enriquez (Argentine) et Valter Hugo Mãe (Portugal) / Modératrice Margot Dijkgraaf (Pays-Bas / NRC Handelsblad)

LES VERTIGES DE L’ANGOISSE / 21h
Quelle est l’origine de l’angoisse et comment se manifeste-t-elle ? Pour Max Dorra, elle se traduit comme la peur du jugement, pour Valter Hugo Mãe, elle se manifeste comme une  crainte de ne jamais trouver le bonheur. Cette émotion qui s’avère la plus universelle et la moins avouée, est source intarissable de questionnements quand il s’agit de comprendre  la nature humaine, tant sur le plan médical que littéraire.
Avec Max Dorra (France) et Valter Hugo Mãe (Portugal) / Modératrice Julie Clarini (Le Monde)


- Mercredi 31 Mai -
GÉNÉALOGIE D’UN CRIME / 19h

D’André Gide à James Ellroy en passant par Truman Capote, le crime a toujours fasciné les écrivains. Avec lui, les auteurs peuvent se plonger dans les tréfonds de l’âme humaine, en explorer les arcanes. Et, nous lecteurs, sommes invités à suivre les méandres de ces psychés malades, à nous approcher avec effroi de l’inexplicable, à nous tenir au plus  près de la source du mal.
Avec Leïla Slimani (France), Kate Summerscale (Royaume-Uni) et A Yi (Chine) Modératrice Françoise Monnet (Le Progrès)

ÉCRIRE AU PRÉSENT : PORTRAITS DU MONDE D’AUJOURD’HUI / 21h

La littérature permet de brosser un portrait du monde tel qu’il va ou tel qu’il semble parfois ne plus aller. La société est bien souvent la matière première des romanciers. Comment la littérature en montre-t-elle les métamorphoses ? Comment donne-t-elle voix au présent, à ce qui se passe sous nos yeux, à ce qui apparaît seulement ? Le romancier observe,  devine, tente de comprendre. Comment devient-il le contemporain de son époque ? Comment nous permet-il de lire le monde dans lequel nous vivons ? Comment s’en fait-il le chroniqueur ?
Frédéric Beigbeder (France) et Adam Thirlwell (Royaume-Uni) / Modératrice Raphaëlle Leyris (Le Monde)


- Jeudi 1er Juin -
COMMENT L’ÉCRITURE RÉPOND-ELLE À LA VIOLENCE ? / 19h
Dans un monde dominé par la violence et la guerre, quelle puissance peut garder la littérature ? Comment peut-elle leur répondre et les traduire ? Quelle légitimité a-t-elle pour évoquer l’épreuve de l’horreur, de la douleur ? Quelle liberté peut-elle encore avoir ? Quelle part peut encore garder l’imagination ? Que peut-elle imposer au lecteur ? De quel  courage doit-elle faire preuve? De quelle pudeur ? La littérature peut toujours témoigner. Du génocide du Rwanda à la guerre en Irak, le roman tente de se frayer une voie pour dire
l’indicible ou l’insurmontable.
Avec Scholastique Mukasonga (Rwanda/France), Harry Parker (Royaume-Uni) et Diego Trelles Paz (Pérou) / Modérateur Olivier Pascal-Moussellard (Télérama)


- Vendredi 2 Juin -
JEUX LITTÉRAIRES / 10h
En partenariat avec Erasme, Living Lab de la Métropole.
Dix classes de collège de la Métropole de Lyon écrivent 11 nouvelles, inspirées des cadavres exquis des surréalistes, durant une année : à découvrir sur scène et sur air.laclasse.com.
Avec Violaine Schwartz (France) et 10 classes de collège

HARRY PARKER : UN ROMANCIER EN PRISE AVEC LA GUERRE / 18h
Fils d’un militaire, Harry Parker a 23 ans lorsqu’il intègre l’armée britannique, et 24 lorsqu’il se rend pour la première fois sur le front irakien, en 2007. En 2009, alors qu’il est envoyé  en Afghanistan, il perd ses deux jambes sur une mine artisanale. Son premier roman, Anatomie d’un soldat (Bourgois, 2016), met ainsi en scène le capitaine Tom Barnes, son  double littéraire lui aussi blessé en Afghanistan.
Harry Parker (Royaume-Uni) en dialogue avec Lionel Tran (Les Artisans de la fiction)

LE CORPS À L’ÉPREUVE DU MONDE / 19h
Défier son corps, dédier sa vie à une passion, faire d’un sport un art de vivre : telles sont les expériences décrites par les deux auteurs. Isabelle Autissier, navigatrice, et William Finnegan, passionné de surf, étudient à leur façon le moment singulier où la performance physique est poussée à l’extrême. À partir de nombreuses expériences de dépassement  de soi, d’immersion complète dans une pratique, les auteurs racontent les vies exceptionnelles de ces corps à l’épreuve du monde.
Isabelle Autissier (France) et William Finnegan (États-Unis) / Modératrice Estelle Lenartowicz (Lire)

QUAND LE PASSÉ REVIENT : ENFANCES ET HISTOIRES / 21h
Revenir sur ses pas pour redonner la voix à ceux qui l’ont perdue, pour témoigner d’une réalité qui autrement serait réduite au silence, pour faire disparaître ses propres fantômes ou pour vivre avec eux. Revenir sur son passé, en revivre l’épreuve, pour savoir qui l’on est : ces questionnements sont au cœur des deux ouvrages de Gaël Faye et Maxim Leo.  Savoir d’où l’on vient pour savoir où l’on va, surmonter les traumatismes par l’écriture, tels sont les défis littéraires engagés par les deux auteurs.
Avec Gaël Faye (France/Rwanda) et Maxim Leo (Allemagne) / Modérateur Jean Birnbaum (Le Monde)


- Samedi 3 Juin -
REMISE DU PRIX PSYCHOLOGIES DU ROMAN INSPIRANT / 11H
Psychologies décerne pour la première fois cette année le prix du roman « inspirant ». Parce que la littérature est source d’ouverture sur le monde, de révélation de soi et des autres, d’émerveillement, de découvertes, de spiritualité, bref, d’inspiration et de vie, Psychologies veut distinguer le roman de langue française qui portera ces qualités et le faire  découvrir aux lecteurs. Les cinq romans sélectionnés sont : Mon royaume pour une guitare de Kidi Bebey, Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson, Née contente à Oraibi de Bérengère Cournut, La naissance du sentiment de Jean-François Kervéan, L’insouciance de Karine Tuil.
Une rencontre avec le lauréat suivra la remise du Prix.


- Dimanche 4 Juin -
LES MOTS DE LA RÉVOLUTION / 15H
Révolutions : ces temps de rupture qui ont marqué notre histoire ont également bouleversé notre langue. Certains lieux sont devenus des symboles, certains personnages sont des héros, certaines histoires des mythologies. Ce que les révolutions ont en commun avec la littérature, c’est de nourrir un imaginaire et de donner à certains mots une valeur emblématique, une puissance fédératrice. Deux romanciers nous proposeront leur vocabulaire de la révolution. 
Entretien avec Chloé Thomas et Eric Vuillard / Animé par Jean Lebrun / France Inter 
 

Localisation et informations sur l’évènement
Quand ? Où ? + d'infos

Du 29/05/17 au 04/06/17

Géolocalisation (Ouverture d'une nouvelle fenêtre)

Les Subsistances
8bis quai Saint Vincent
69001 Lyon

6€ ou gratuit
     Contact :
 

Réservations sur www.villagillet.net ou par téléphone au : 04 78 39 10 02
 

La ville de Lyon

Mairie de Lyon 1, place de la Comédie 69205 Lyon cedex 01 Centre d'appels lyon en direct 33 (0)4 72 10 30 30

OnlyLyon