• Francais
  • Anglais
BandeauSiteLyon
Plan de la ville
Texte plan de la ville
Vous êtes ici :
Augmenter le texte Diminuer le texte Imprimer Aide
Actualités
Favoris & partage
Ajouter aux favoris Envoyer par email Envoyer vers Facebook Envoyer vers Twitter
Elèves en classe - Ecole primaire Lyon © Muriel Chaulet Ville de Lyon
EDUCATION - Publié le 4 septembre 2017

C'est la rentrée

Chez les tout petits, en grande section ou carrément à la grande école, votre enfant fait sa rentrée le 4 septembre. Et toute une série de questions se pose peut-être encore. Quels sont les rythmes scolaires ? Quel projet pédagogique pour mon enfant ? Et la cantine ? Les réponses à toutes ces questions sont sur lyon.fr.

En cette rentrée 2017, près de 38 000 petits Lyonnais sont accueillis au sein des 200 écoles primaires de la ville. Le dynamisme et l’attractivité de Lyon ne se démentent pas et il faut répondre à cette croissance démographique et aux besoins des familles. Lyon s’adapte et innove pour proposer des écoles à vivre, auprès desquelles les parents peuvent confier leurs enfants en toute sérénité.

Le patrimoine scolaire constitue un enjeu majeur avec un investissement considérable de la Ville, que ce soit pour les constructions, les extensions ou les rénovations. De 2015 à 2020, ce sont 140 millions qui sont engagés pour les écoles. Et Lyon n’hésite pas à s’orienter vers de nouveaux modes constructifs pour répondre aux besoins de certains quartiers en expansion, avec la création d’écoles provisoires. Après les Girondins dans le 7ème arrondissement l’an dernier, c’est l’école Joannes Masset provisoire (9ème arr) qui ouvre ses portes dans le quartier de Vaise, préfigurant le futur groupe scolaire qui sera construit à proximité.

Cette rentrée est marquée par l’instauration de la réforme du CP dans les réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+). Les difficultés d’apprentissage qui s’installent dès le plus jeune âge impactent durablement la scolarité d’un enfant. C’est pour lutter contre ce phénomène que le gouvernement a mis en place une réforme qui cible les premières années de l’école primaire, en particulier le CP. Désormais, en REP+, les CP seront limités à 12 élèves par classe. La Ville de Lyon s’est donné les moyens de mettre en oeuvre cette réforme dans de bonnes conditions. Ce sont ainsi 17 classes de CP qui ont été créées pour la rentrée 2017.

Autre enjeu actuel, les rythmes scolaires : Lyon a choisi de privilégier la stabilité pour les familles, les enfants et les équipes éducatives. L’organisation de la semaine reste donc la même pour cette rentrée. Mais l’année scolaire qui s’ouvre sera l’occasion d’interroger le devenir de la réforme des rythmes sur Lyon, avec pour objectif d’améliorer, d’adapter le système actuel. La Ville sera à l’écoute des besoins de chacun, du bien-être des enfants en priorité, tout en tenant compte des contraintes de tous les acteurs. Les modalités de cette consultation seront précisées prochainement.

 

Priorité aux fondamentaux

Lire, écrire, compter » : tels sont les apprentissages fondamentaux que doit délivrer l’école primaire. Pourtant, 40% des élèves la quittent avec des acquis fragiles. Or, les difficultés qui se manifestent dès le début du primaire entravent souvent durablement les parcours des enfants. Près d’un élève de 3ème sur 4 a redoublé au moins une fois. C’est pourquoi le gouvernement a souhaité faire de ces fondamentaux sa priorité en matière de politique éducative.

Sa mesure emblématique cible les classes de CP et CE1 dans les REP et REP+ (anciennes zones prioritaires) dont les classes verront leurs effectifs divisés par 2 afin de ne pas dépasser 12 élèves. Cette réforme sera mise en place dès cette rentrée pour les CP en REP +.
L’entrée en CP au coeur de toutes les attentions

A Lyon, 19 écoles sont concernées par le projet global (CP et CE1 en REP+ et REP,). Elles sont situées dans les 7ème, 8ème et 9ème arrondissements. Pour la rentrée de septembre 2017 qui concerne uniquement les CP, ce sont 9 de ces écoles qui passeront à 12 élèves par classe en REP+, sur les 8ème et 9ème arrondissements.

Suite au travail réalisé en collaboration avec l’Education Nationale, il a été jugé nécessaire de créer 17 classes pour les CP en REP+. 12 classes sont installées dans des locaux disponibles au sein de l’école concernée. Pour 5 autres classes, cela a nécessité l’implantation de bâtiments modulaires. La Ville de Lyon a mis tous les moyens en oeuvre pour que l’esprit de cette réforme soit respecté et que les locaux soient suffisants. Un seul établissement a choisi l’alternative aux 12 élèves par classe, à savoir une classe de 24 élèves avec deux maîtres. Et cela, au terme d’une réflexion entre l’équipe éducative et l’Inspection Académique.

 

Préparer l'avenir

L’attractivité de Lyon et de son agglomération ne se dément pas depuis des années. Le dynamisme du marché immobilier qui en résulte est tel que certains quartiers ont connu une expansion considérable dans un court laps de temps ; d’où un besoin croissant d’équipements scolaires.

Dans ce contexte, la Ville de Lyon prévoit la construction d’écoles neuves et des extensions pour faire face à l’augmentation des effectifs. Dans un souci de cohérence et de qualité de l’accueil, la Ville a également décidé de créer deux groupes scolaires provisoires à proximité des nouvelles écoles à venir (Les Girondins ouvert dans le 7ème l’an dernier et cette année Joannes Masset dans le 9ème arrondissement).

Objectif : éviter de surcharger les autres établissements du secteur et préfigurer la configuration de l’école définitive. Car les constructions modulaires permettent de s’adapter aux fluctuations des effectifs, d’ajuster les besoins, toujours avec un résultat qualitatif pour les enfants et les enseignants. Et si ce mode de construction alternatif est parfois retenu par la Ville de Lyon, elle poursuit bien sûr en parallèle son travail de rénovation et d’adaptation du patrimoine immobilier existant.

 

Entretien et travaux réguliers

Tout au long de l’année scolaire et encore plus pendant les périodes de vacances, lorsque les établissements sont vides, les équipes de la Ville de Lyon s’attachent à l’entretien du patrimoine existant pour améliorer la qualité de l’accueil des enfants.

Priorité est donnée à la maintenance des bâtiments, à l’accessibilité pour les personnes en situation de handicap ainsi qu’aux économies d’énergie.

Rien que cet été : 17,3 M€ ont été engagés pour les travaux dans les écoles.
Sur l’année 2017, l’enveloppe consacrée aux travaux se monte à 20 M€.

 

Rythmes scolaires : stabilité et réflexion sur l’avenir

Dès le printemps 2017, Lyon avait affiché sa volonté de privilégier la stabilité et la lisibilité de l’offre pour les familles, les enfants et les équipes éducatives. L’organisation de la semaine reste donc la même en cette rentrée avec 4 jours et demi de classe.

Mais l’année scolaire qui s’ouvre sera l’occasion d’interroger le devenir de cette organisation. Car des adaptations et des améliorations sont envisageables sur la base de l’évaluation qui a déjà été menée en 2016. Cela passera par une concertation dont les modalités et le calendrier seront précisés lors du prochain conseil municipal du 25 septembre. La Ville sera à l’écoute des besoins de chacun. Le choix qui sera fait, à l’issue de cette concertation, sera prioritairement tourné vers la qualité de la prise en charge des enfants et leur épanouissement.

 

Accueillir les enfants en toute sécurité

Les attentats de janvier et novembre 2015 ont conduit à une vigilance particulière en matière de sécurisation des écoles et des équipements Petite Enfance. Depuis cette période, de nombreuses actions ont été entreprises pour y parvenir. Et cela, de façon coordonnée avec l’Education Nationale, la Préfecture et les forces de police. Cette sensibilisation à la sécurité est désormais intégrée dans les pratiques des enseignants comme des personnels de la Ville travaillant dans les écoles. La Ville de Lyon entend agir avec responsabilité afin que les parents continuent à confier sereinement leurs enfants chaque matin.

Premier semestre 2016 : Diagnostic sécurité partagé Education nationale – Ville – Police sur chacune des 198 écoles de la Ville ;
En parallèle : Sécurisation des abords des écoles pour empêcher le stationnement et l’arrêt des véhicules et prévenir le risque de « véhicule bélier » (création de bandes jaunes et mise en places de blocs de béton et bornes de voirie).
Au cours de l’année, des exercices de sécurité demandés par l’Education nationale ont été organisés dans tous les établissements (sur les différentes configurations en cas d’intrusion)
Fin 2016 : Synthèse consolidée des travaux à engager : 4 grands types de besoins ont été repérés: contrôle d’accès / visiophones, clôtures d’enceinte, alarmes spécifiques attentat, équipement en téléphonie mobile.
 

Priorité a été donnée à la sécurisation des accès aux écoles, avec l’installation ou l’extension des visiophones, en particulier pour les maternelles isolées sans gardien, désormais toutes équipées de visiophones. Des travaux se poursuivront cette année en fonction des configurations de chaque école et des demandes des équipes encadrantes pour améliorer encore les conditions de sécurité.

Pour tenir ses engagements, un budget de plus de 183 000 euros a été débloqué par la Ville de Lyon l’an dernier.

 

Restauration scolaire : la qualité pour tous

Pour cette rentrée, plus de 31 300 élèves sont inscrits à la cantine. Un chiffre en constante augmentation depuis une dizaine d’années. Cela correspond à plus de 3,3 millions de repas servis par an, soit 23 600 repas / jour en moyenne.

La Ville de Lyon entend répondre par une offre qualitative à cette demande croissante, signe d’une évolution de l’organisation des familles. Elle s’appuie pour cela sur sa cuisine centrale ultra moderne ouverte en 2014. Et elle revendique depuis plus de 10 ans déjà le choix d’introduire une large part de produits issus de l’agriculture biologique dans les menus de ses cantines (plus de 30% de produits bio et locaux, c’est bien au-delà des préconisations gouvernementales fixées en 2012 à 20%). En parallèle, un travail participatif avec de nombreuses classes est mené sur le gaspillage scolaire et l’éducation au goût.

Afin d’améliorer le service des repas et de favoriser l’autonomie des enfants, les restaurants scolaires sont progressivement restructurés et rénovés, et évoluent avec la distribution en self-service pour les enfants d’élémentaires. Sur les 92 restaurants scolaires élémentaires existants, la Ville de Lyon dispose pour la rentrée 2017/2018 de 62 self-services.

 

Les nouvelles technologies au service de l’école

La Ville s’est donné un objectif ambitieux : équiper la totalité des plus de 1400 classes des écoles de Lyon en tableaux numériques interactifs (TNI). Ce grand chantier de 6 millions d’euros qui s’est décliné sur plusieurs années est sur le point de s’achever. Les derniers TNI seront installés d’ici les vacances de Noël dans une quarantaine de classes : à la Cité Scolaire Internationale et dans les classes de CP dédoublées du fait de la réforme dans les zones prioritaires. Car chaque nouvelle classe ouverte comprend automatiquement la pose d’un tableau numérique.

A la fois écran d’ordinateur et surface tactile, ce support permet à l’enseignant d’utiliser des ressources numériques et multimédia mais aussi d’écrire : un vrai plus en termes de pédagogie.

Au-delà des TNI, la Ville de Lyon s’implique globalement dans le développement des technologies de l’information et de la communication au service de l’éducation (TICE).

Depuis 2003, chaque école publique est dotée :

d’une salle informatique de 15 postes par école élémentaire (avec dans chaque salle :
14 postes élèves, 1 PC enseignant, 1 lecteur DVD, 1 webcam, 1 scanner, 2 imprimantes réseau),
1 poste en fond de salle dans chaque classe, servant aussi pour l’application TNI.
d’un poste informatique par classe en maternelle.
et d’un ordinateur dans chaque bibliothèque

Actualités

La ville de Lyon

Mairie de Lyon 1, place de la Comédie 69205 Lyon cedex 01 Centre d'appels lyon en direct 33 (0)4 72 10 30 30

OnlyLyon