• Francais
  • Anglais
BandeauSiteLyon
Plan de la ville
Texte plan de la ville
Vous êtes ici :
Augmenter le texte Diminuer le texte Imprimer Aide
Actualités
Favoris & partage
Ajouter aux favoris Envoyer par email Envoyer vers Facebook Envoyer vers Twitter
Klaus Barbie et sa traductrice
COMMÉMORATION - Publié le 29 juin 2017

Il y 30 ans, le verdict du procès Barbie

30 ans du procès Barbie : le Palais de justice de Lyon revit le verdict historique le 3 juillet 2017

Le 3 juillet prochain, 30 ans jour pour jour après le verdict du procès Barbie, le Palais de Justice historique de Lyon va revivre ce moment d’histoire.

Les autorités judiciaires lyonnaises ont souhaité commémorer ce procès hors normes en invitant sur place les acteurs du monde de la Justice, les associations, les personnalités locales...

Dans la nuit du 3 au 4 juillet 1987, la Cour d’Assises du Rhône, installée exceptionnellement dans la « salle des pas perdus », déclarait Klaus Barbie, « le boucher de Lyon », coupable de crime contre l’Humanité. Ce procès a marqué les esprits à Lyon, notamment parce que pour la première fois en France une personne était condamnée pour « crime contre l’Humanité ».

La soirée d’hommage, qui débutera à 21h30 dans la « salle des pas perdus », sera ainsi l’occasion de se replonger dans les temps forts du procès grâce à des vidéos d’archives de ceux qui ont témoigné à l’époque. Ces projections seront précédées de brefs textes explicatifs lus par de jeunes comédiens et rythmés par des intermèdes musicaux. La soirée se terminera par une minute de silence solennelle.

La Ville de Lyon soutient l’organisation de cet événement et propose notamment, dès la tombée de la nuit, une illumination originale de la façade du Palais de Justice historique.
 

Barbie jugé à Lyon : un procès hors norme

8 semaines de procès, 600 journalistes accrédités, 149 victimes parties civiles représentées par 39 avocats, des mesures de sécurité exceptionnelles, un lieu aménagé spécialement pour l’occasion au cœur du Palais de Justice, dans la « salle des pas perdus » et pour la première fois un procès d’assises filmé… : le procès Barbie est hors norme.

Le 4 juillet 1987, Klaus Barbie est reconnu coupable de crime contre l’Humanité, c’est la première fois qu’un tel verdict est prononcé en France. La cour le condamne à la réclusion criminelle à perpétuité.

Il est jugé responsable de la rafle de la rue Sainte-Catherine, le 9 février 1943. Il est aussi responsable du convoi du 11 août 1944, le dernier depuis Lyon, dans lequel environ 650 détenus de la prison de Montluc, juifs et résistants, sont envoyés directement vers les camps de la mort. Klaus Barbie est également reconnu coupable de la rafle de la maison d’Izieu du 6 avril 1944 dans laquelle 44 enfants juifs et 7 adultes sont déportés à Auschwitz.
 

Et aussi...

1987 - 2017, il y a 30 ans

Commémoration - Publié le : 27 avril 2017 / 10h34

Actualités

La ville de Lyon

Mairie de Lyon 1, place de la Comédie 69205 Lyon cedex 01 Centre d'appels lyon en direct 33 (0)4 72 10 30 30

OnlyLyon